Catégories
A la une

Des membres du gouvernement commentent les travaux du conseil des ministres

Dr Sidi Ould Salem, ministre de l’Enseignement supérieur, porte-parole du gouvernement, Dr Haimoud Ould Ramdhane, ministre de la Justice, et M. Hbib Ould Ham, ministre délégué chargé de la promotion de l’Investissement et du Développement industriel, ont commenté, ce jeudi après-midi, les travaux du conseil des ministres.
Le porte-parole du gouvernement a indiqué que le conseil a examiné et adopté plusieurs projets de loi et de décrets, et suivi des communications présentées par des membres du gouvernement.
Parmi les projets de loi, celui qui annule et complète certaines dispositions légales relatives à la lutte contre les passeurs de migrants illégaux, et un autre relatif à l’interdiction et à la répression du commerce de personnes et à la protection des victimes de cette activité illicite.
Le Conseil a, également, examiné et adopté un projet de décret portant création, organisation et fonctionnement d’un établissement public à caractère administratif dénommé Institut National des Arts, et a suivi une communication conjointe sur l’évolution de la mise en œuvre du plan d’action du ministère en charge de l’économie, de l’industrie, de la promotion des investissements et du développement industriel.
Pour sa part, le ministre de la Justice a présenté deux projets de loi relatifs à l’application des conventions des Nations Unies concernant la lutte contre le crime transfrontalier ; conventions que la Mauritanie a ratifiées.
Il a souligné que le premier projet de loi porte sur la convention de 2010 criminalisant les passeurs de migrants, et comporte des dispositions de protection des migrants contre les réseaux de passeurs qui les exploitent.
Il a indiqué que le deuxième, qui se rapporte au commerce de personnes, complète celui de 2003, et définit le cadre d’application et les peines à l’encontre des auteurs de ces crimes, tout comme il protège les victimes et organise la coopération et les interventions des Etats et des différents acteurs nationaux et étrangers qui agissent dans ce domaine.
Pour sa part, le ministre délégué chargé de la Promotion de l’Investissement et du Développement industriel, a précisé dans son commentaire sur la communication conjointe sur le plan d’action du ministère de l’Economie et de l’Industrie que l’activité de son département a été centrée au cours de la dernière période sur la conception des politiques économique, sociale et industrielle, la mobilisation des financements nécessaires à leur mise en œuvre auprès des partenaires, la promotion du secteur privé et l’amélioration du climat des affaires par le suivi des indicateurs internationaux ayant trait à la consolidation du partenariat entre les secteurs public et privé et la création d’un système efficace de suivi de l’évaluation des politiques de développement.
Il a ajouté que le contexte socioéconomique général s’est caractérisé ces tout derniers mois par la poursuite de l’exécution de la stratégie nationale de croissance accélérée et de la prospérité partagée (SCAPP), pour la période 2016-2030, dont l’objectif essentiel est de mettre l’économie nationale suit un processus de croissance solide, inclusif et pérenne, de développer le capital humain, de promouvoir l’accès aux services sociaux, de renforcer la gouvernance dans toutes ses dimensions et de réduire les disparités sociales, tout en assurant la protection pour les couches les plus vulnérables.
« Il a été procédé, dans ce contexte, à la conception d’un programme innovant et la mobilisation des ressources auprès des partenaires, sous forme de dons ou de crédits, à des conditions concessionnelles, notant que son département a contribué, par tout ce qui précède, à la concrétisation du programme Taahoudaty du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, visant à assurer un développement socioéconomique intégré, pérenne et bénéfique pour tous les citoyens, surtout les franges de faible revenu.
De son côté, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et des Technologies de l’Information et de la Communication, porte-parole du gouvernement, a indiqué que la création de l’Institut national des Arts s’inscrit dans le cadre du programme du Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, visant la valorisation de la culture et du patrimoine et encourager les jeunes à améliorer leurs talents dans les beaux-arts.

Catégories
A la une

Le Président de la République reçoit le Président et des membres du Haut Conseil d’État libyen

Le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a reçu en audience, jeudi en début d’après-midi, M. Khaled Omar El Mechri, président du Haut Conseil d’État Libyen, en compagnie de membres du Conseil.

À sa sortie audience, M. Khaled Omar El Mechri a fait la déclaration suivante : « Notre arrivée à Nouakchott s’inscrit dans le cadre des visites fraternelles qui prolongent nos contacts dans notre environnement maghrébin, arabe et africain. Il s’agit pour nous de donner une vision claire du dossier libyen, d’examiner avec nos frères mauritaniens nos relations bilatérales et de prospecter, ensemble, les moyens de les renforcer et de les densifier.

Nos entretiens avec le Président de la République se sont focalisés sur la question libyenne et les moyens d’appui à une solution pacifique qui se fonde sur l’arrêt des confrontations armées et l’entrée dans une phase de stabilité et de référendum sur la constitution, pour conduire, par la suite, à des élections législatives.

Nous avons constaté une parfaite identité de vue sur l’ensemble des sujets que nous avons abordés avec Son excellence le Président de la République qui est bien au fait de la situation en Libye.

La Mauritanie est affectivement membre de la commission de haut niveau pour le dossier Libyen, et nous avons eu précédemment une rencontre lors du dernier du groupe qui s’est tenu à Brazzaville.

Notre rencontre avec le Président mauritanien a été également l’occasion de discuter des projets, qui feront ultérieurement l’objet d’étude par les techniciens des deux parties, en vue de relancer la coopération bilatérale et de la dynamiser. Nous félicitons le peuple mauritanien pour les élections qu’il a menées, et le Président de la République pour la confiance que les Mauritaniens ont placée en lui. Nous souhaitons à la Mauritanie davantage de progrès, de prospérité et de bonheur, et au peuple mauritanien, la pleine réalisation de ses aspirations et de ses ambitions.

Nous partageons, ensemble, les mêmes substrats culturels, historiques et spirituels, de telle sorte qu’en Mauritanie, nous nous sentons en Libye, d’autant plus que les racines d’une bonne partie de la société libyenne se trouve ici en Mauritanie et dans cette région.

Nous poursuivrons cette dynamique de contact, d’échange et de concertation, et remercions Son Excellence le Président de la République pour la qualité de l’accueil. Nous souhaitons au peuple mauritanien frère progrès et prospérité.

L’audience s’est déroulée en présence de MM Mohamed Ahmed Ould Mohamed Lemine, directeur de Cabinet du Président de la République, Sidi Mohamed Ould Bouna, Mohamed Lemine Ould Cheikh El Hadrami et Sidi Mohamed Ould Domane, chargés de mission à la Présidence.

Catégories
A la une

Création d’un groupe parlementaire d’amitié mauritano-émirati

La création d’un groupe parlementaire d’amitié Mauritanie-Émirats Arabes Unis a été annoncée, jeudi, à l’Assemblée Nationale à Nouakchott.

Le nouveau groupe œuvrera au renforcement et au développement des relations de coopération unissant les deux pays dans l’intérêt mutuel des deux peuples frères.

Dans un mot prononcé à cette occasion, le 1er vice-président de l’Assemblée Nationale, M. Hamadi Ould Meimou, a exprimé sa joie de superviser le lancement des travaux de ce groupe, souhaitant qu’il constitue un pilier de la coopération existant entre la République Islamique de Mauritanie et les Émirats Arabes Unis, en particulier en matière parlementaire.

Il a, ensuite, souligné que les relations mauritano-émiraties ont connu ces derniers temps une forte impulsion, suite à l’heureuse visite effectuée par le Président de la République et la grande hospitalité dont il a été l’objet.

Pour sa part, le président du groupe parlementaire d’amitié Mauritano-émirati, le député Khattri Ould Cheikh Mahmoud, a précisé qu’il espère que la création de ce groupe constituera une nouvelle pierre qui s’ajoutera à l’édifice des relations de fraternité et de coopération qui lient les deux pays. Il a également rappelé que cet édifice est bâti sur l’imbrication des liens de sang et de religion ainsi que la communauté de destin, les intérêts mutuels, la volonté des deux pays et les aspirations légitimes des deux peuples.

Il a affirmé que le tournant décisif que traverse actuellement la nation arabe exige de notre part le soutien aux politiques des deux pays, visant à élever les valeurs de paix, de pardon, d’amour, de manière à poursuivre la communication, à raffermir la coopération et la complémentarité. Sans oublier l’appui de l’initiative, de la créativité, l’ouverture économique, la lutte contre l’extrémisme, le radicalisme et l’acculturation.

Le 1er vice-président de l’Assemblée nationale a indiqué que les résultats de la dernière visite effectuée par le Président de la République, M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, aux Émirats Arabes Unis et la chaleureuse hospitalité avec laquelle il y a été accueilli illustre la solidité et la profondeur de ces relations.

Il a indiqué que la Mauritanie souhaite l’échange d’expertises avec l’État des Émirats Arabes Unis pour bénéficier de son expérience dans l’essor du développement, le renforcement de la stabilité, la diversification des ressources, secteurs dans lesquels les Émirats constituent un exemple à suivre pour de nombreux pays du monde.

Quant à l’ambassadeur émirati à Nouakchott, SEM. Hamad Ghanem Hamad Lemhiri, il a souligné que le groupe contribuera au renforcement des relations bilatérales.

Il a enfin dit que la création de ce groupe intervient suite à l’évolution des relations mauritano-émiraties, sous la sage impulsion des dirigeants des deux pays, Son Altesse Cheikh Khalifa Bin Zayed Al-Nahyan et Son Excellence M. Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani.

Catégories
A la une

Mauritanie: Communiqué du Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres s’est réuni le jeudi 12 Mars 2020, sous la Présidence de Son Excellence Monsieur Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani, Président de la République.
Le Conseil a examiné et approuvé les projets de lois suivants :
– Projet de loi abrogeant et remplaçant certaines dispositions de la loi n°2010-021 du 15 février 2010 relative à la lutte contre le trafic illicite des migrants.
Le présent projet de loi intervient pour permettre une meilleure prise en compte des droits humains des migrants dans la législation nationale relative à la lutte contre le trafic illicite des migrants. Il traduit la volonté des pouvoirs publics de lutter efficacement contre ce phénomène, notamment à travers la sanction de la complicité du trafic illicite de migrants.
– Projet de loi relative à la prévention et la répression de la traite des personnes et la protection des victimes.
Le présent projet de loi a pour objectif de doter les professionnels de la lutte contre la traite des personnes d’une législation qui prend en compte toutes les dimensions de cette question. Il prévoit les mesures d’accompagnement, renforce la protection des victimes et la prévention, tout en proposant l’harmonisation des sanctions prévues pour les infractions de traite des personnes avec celles prévues dans la loi portant incrimination de l’esclavage.
Le Conseil a également examiné et adopté les deux projets de décrets suivants :
– Projet de décret portant nomination des représentants de l’État au sein du conseil d’administration de la Société mauritanienne de sucre et dérivés (COMASUD).
– Projet de décret portant création et organisation d’un établissement public à caractère administratif dénommé « Institut National des Arts », et fixant les règles de son fonctionnement.
L’objet de l’Institut National des Arts est de former des cadres nationaux spécialisés dans les métiers des arts, de produire un cinéma national, de faire émerger des talents singuliers et de préparer les conditions d’une professionnalisation de haut niveau dans les champs de l’art, du design et de la création.
Le Ministre des Affaires Étrangères, de la Coopération et des Mauritaniens de l’Extérieur a présenté une communication relative à la situation internationale.
Le Ministre de l’Intérieur et de la Décentralisation a présenté une communication relative à la situation intérieure.
Le Ministre de l’Économie et de l’Industrie et le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Économie et de l’Industrie chargé de la Promotion de l’Investissement et du Développement Industriel ont présenté une communication conjointe relative à l’état d’avancement du plan d’action des secteurs de l’Économie et de l’Industrie et de la Promotion de l’Investissement et du Développement Industriel.
Cette communication dresse le bilan des réalisations du Ministère de l’Économie et de l’Industrie (MEI) durant les huit derniers mois, et présente un aperçu des perspectives et priorités du département pour les prochains mois.
Le Ministre du Développement Rural a présenté une communication relative à l’organisation d’un salon de l’agriculture en Mauritanie.
Cette communication propose un cadre global pour l’organisation d’un salon de l’agriculture à l’échelle nationale. Elle expose également les différentes opportunités qu’une telle manifestation pourrait offrir ainsi que les dispositions à entreprendre, notamment la mise en place des infrastructures de base, ainsi que les aspects organisationnels, protocolaires et sécuritaires pour assurer le bon déroulement des activités envisagées dans la cadre de ladite manifestation.
Enfin, le Conseil a pris la mesure individuelle suivante :
Ministère du Commerce et du Tourisme
Cabinet du Ministre
Chargé de Mission : Dr. Mahfoudh Ould Boye.

Catégories
A la une

Diplomatie: la Mauritanie nomme son nouvel ambassadeur à Rabat

Le nouvel ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie à Rabat est désormais connu. Il s’agit de Mohamed Ould Hanani, que le président mauritanien, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, vient de nommer à ce poste, resté vacant depuis six mois.

New York, Londres, Rome, Pretoria, Abu Dhabi, Damas, Rabat: telles sont les grandes capitales que la Mauritanie vient de pourvoir en nouveaux ambassadeurs, ce jeudi 12 mars 2020.

Bien que ces nominations n’aient pas encore été officiellement annoncées par l’agence de presse du pays, une source autorisée au ministère mauritanien des Affaires étrangères, interrogée par Le360, confirme la nomination à Rabat de Mohamed Ould Hanani, en tant qu’ambassadeur de la République Islamique de Mauritanie auprès du Royaume du Maroc.

Mohamed Ould Hanani, selon cette source, est un magistrat de formation, et l’ancien président de la Cour suprême de Mauritanie.

Vidéo. Bourita: «les relations maroco-mauritaniennes sont fondées sur deux socles: la fraternité et le bon voisinage»

Il a été nommé ambassadeur pour la première fois en 2005, sous le mandat de Ely Ould Mohamed Vall. Depuis cette date, et jusqu’en 2019, il a été en poste, en tant qu’ambassadeur de son pays dans de nombreux pays d’Afrique australe: en Afrique du Sud, en Eswatini (ex-Swaziland) et aux Seychelles. 

Rappelons que le poste d’ambassadeur mauritanien à Rabat était resté vacant depuis six mois, date à laquelle l’ancien représentant de Nouakchott accrédité à Rabat avait été choisi par Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, dès sa prise de fonction en août dernier, en tant que conseiller à la présidence de la République. 

Par Mohamed Deychillaoui

le360.ma