Catégories
A la une

Le candidat Biram Dah Abeid préside un meeting à Kiffa

Le candidat à l’élection présidentielle du 22 juin 2019, M. Biram Dah Abeid a exprimé sa satisfaction pour la présence des populations en grands nombres au meeting organisé par la direction de sa campagne au niveau de la wilaya de l’Assaba, estimant que cela constitue une expression sincère de l’opposition de ce qu’il a appelé  » le régime de la corruption, du clientélisme et de lapidation des biens publics ».

Il a ajouté, dans un discours prononcé dimanche soir au cours du meeting tenu à Kiffa, qu’il oeuvrera pour l’amélioration du niveau de vie des citoyens et pour hisser le pays à la place qui lui revient, en cas de victoire à l’élection présidentielle, précisant qu’il combattra aussi « toutes les formes de la gabegie et ceux qui gaspillent les biens du peuple, et ce à travers l’application des procédures juridiques en la matière » ce qui est de nature, a-t-il dit, à les dissuader de recourir à de tels comportements.

Le candidat s’est en outre engagé, en cas de victoire, de faire prévaloir la justice au profit de tout le peuple mauritanien sans exclusion, de procéder à une distribution équitable des ressources du pays et d’associer le peuple à leur gestion, à travers l’organisation d’élections législatives et municipales transparentes et honnêtes permettant d’élire des personnes représentatives du peuple de façon réelle et veillant sur ses intérêts.

Il a précisé qu’il oeuvrera pour permettre aux jeunes d’occuper la place qu’ils méritent en tant qu’acteurs importants dans le développement national.

Il a également parlé des peines qu’il a endurées pour avoir seulement dit la vérité et manifesté son amour pour sa patrie, soulignant que sa candidature aux élections présidentielles s’inscrit dans le cadre de sa longue lutte pour éradiquer l’arbitraire imposé aux citoyens, réaliser le bien-être et le progrès de ces derniers, renforcer leur unité et leur cohésion, préserver leur dignité et leur liberté sur le même pied d’égalité, selon lui.

Le candidat a enfin appelé ses sympathisants à affluer massivement aux bureaux de vote, le jour du scrutin, et à voter pour lui.

Des membres de la campagne du candidats ont ensuite pris la parole pour mettre en relief les qualités du candidat et sa capacité d’apporter le changement approprié, affirmant leur volonté de faire face à ce qu’ils ont appelé la fraude et le vol des voix d’où qu’ils viennent.

Catégories
A la une

Editorial: la décennie de tous les acquis

Nous entamons après une décennie d’action, la campagne électorale de la présente échéance présidentielle en vue, pour la première fois dans le pays, d’une alternance pacifique au pouvoir dans le strict respect de la limitation du nombre des mandats qu’impose la Constitution, au terme de deux mandatures marquées par l’éclosion, à un rythme sans précédent, d’une multitude de chantiers structurants dans les différents domaines de la vie nationale.
Parallèlement à ces chantiers qui ont fondé un solide socle de développement, sur lequel s’est construite une nouvelle Mauritanie, nous avons rompu avec le discours démagogique, la décrépitude politique, la vampirisation des débats et l’atmosphère de contrition exacerbée, de colère nourrie, de haine entretenue et de prévalence de l’esprit de ressentiment que d’aucuns s’acharnaient à capitaliser dans une vaine tentative de lézarder la cohésion sociale et d’attenter à l’unité nationale.

Etat de droit et de citoyenneté


En dix ans, les efforts visant l’instauration d’un Etat de droit et de citoyenneté ont été couronnés de succès grâce au renforcement de la justice et de la consolidation des libertés publiques et individuelles, dans le cadre de la refondation et de l’enracinement de la démocratie à travers des réformes constitutionnelles et institutionnelles fondamentales.
La justice, pilier de l’Etat de droit, a été rendue plus proche du citoyen, ses prestations plus rapides, ses procédures plus simples et ses verdicts plus intègres tout en garantissant la souveraineté de la loi, la protection des droits et la lutte contre toutes les formes d’injustice.
La pratique démocratique a investi les espaces politiques, syndicaux et médiatiques favorisant un foisonnement de pensées et d’opinions plurielles, enrichissant le débat national et enracinant la tradition de concertation.

Croissance économique inclusive

Au plan économique, la mise en œuvre d’une politique résolue de stimulation de la croissance inclusive, de mise à niveau des ressources humaines et de renforcement de la gouvernance a été engagée, avec à la clé, un net recul de la corruption et de la gabegie, la rationalisation des dépenses publiques, l’assainissement du climat des affaires, la promotion efficace des investissements ainsi que la conduite de projets et programmes de développement viables à impacts sociaux palpables, entraînant le développement de la résilience chez les franges sociales les plus vulnérables.
La décennie 2009-2019 aura été surtout celle de la réalisation d’infrastructures de base modernes et diversifiées, notamment dans les secteurs de la santé, de l’eau, de l’électricité, de l’enseignement, des routes, des ports, des aéroports, de l’urbanisme, de l’hydraulique, de l’assainissement, de l’agriculture, de l’élevage, du transport multimodal qui ont permis de jeter les bases d’un développement équilibré, de changer le visage du pays et de l’inscrire dans une logique de progrès durable.
Cette décennie a indéniablement contribué à apporter des solutions aux malades qui geignent, aux blessés qui saignent, aux pauvres qui se lamentent, aux personnes sans abris, aux familles minées par la précarité, aux foyers plongés dans l’obscurité, aux justiciables confrontés au déni. Elle aussi ouvert des perspectives à tous ceux qui ont des attentes légitimes et rendu l’espoir à tous ceux qui ont perdu le regard et le sourire.
Elle demeure incontestablement la décennie des réalisations gigantesques, des avancées significatives et celle de l’espoir recouvré.
La Rédaction

AMI

Catégories
A la une

Mauritanie : une habituelle campagne, sans surprise !

C’est le 07 juin 2019 que la campagne électorale pour la présidentielle de 2019 a commencé sur l’ensemble du territoire mauritanien et Mohamed Ould El Ghazouani est en position de pivot à l’élection.

Sans surprise majeure, si le candidat Mohamed Ould El Ghazouani continue de maintenir ses réussites énormes de favori pour cette élection, tel n’est pas le cas pour les cinq autres, quoique le postulant Sidi Mohamed Ould Boubacar pourrait se confirmer avec les islamistes comme la seconde force réelle politique dans cette élection, mais également un contrepouvoir incontestablement pesant en prélude à une alternance souhaitée ou souhaitable dans toute démocratie.

Les grandes tendances actuelles d’une campagne qui a débuté avant l’heure sont bonnes pour le candidat Mohamed Ould El Ghazouani, dont les soutiens et, en premier lieu, Mohamed Ould Abdel Aziz investissent d’énormes efforts pour mobiliser les électeurs à voter en faveur de leur candidat ; demeurent majoritairement perplexes pour le restant des postulants.

Mais, ce déséquilibre ne semble décourager Sidi Mohamed Ould Boubacar, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud, Mohamed lemine El Mourteji El wafi et Kane Hamidou Baba qui continuent de résister pour arriver au 22 juin prochain à un scrutin qui serait au moins logique, leur permettant d’échapper à la déchéance politique.

La sphère politique peut connaitre une nouvelle configuration où les caciques peuvent connaitre de réelles secousses et des nouvelles alliances emmenant à de nouveaux poids lourds, fortement engagés dans la construction nationale.

A l’heure actuelle, Sidi Mohamed Ould Boubacar, pourrait à l’avantage apparaitre comme la future force de l’opposition du pays étant donné que l’actuelle opposition n’a plus rien dans ses réseaux.

Ces tendances n’enlèvent malgré cela rien à l’aura de Biram Dah Abeid , Kane Hamidou Baba,  et de Mohamed Ould Maouloud.

Pour le candidat, Mohamed lemine El Mourteji El wafi, il aura à contribué à une présence de la jeunesse, avec la possibilité d’intervertir la tendance pour arriver à un résultat inattendu jusque-là !

Ainsi, une simple analyse de cette campagne laisse penser que les candidats se présentent selon l’ordre de popularité ascendant Mohamed Ould El Ghazouani, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Kane Hamidou Baba, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud et Mohamed lemine El Mourteji El wafi.

Catégories
A la une

Présidentielle en Mauritanie: à Aleg, la sécheresse au cœur de la campagne

En Mauritanie, au troisième jour de la campagne électorale pour  la présidentielle du 22 juin, les candidats sillonnent le pays profond pour présenter leur projet de société. Sidi Mohamed Ould Boubacar et Biram Dah Abeid ont tenu des meetings, samedi 8 juin, à Aioun, dans l’est du pays. Mohamed Ould Maouloud était, lui, à Akjoujtt, dans le nord. Quant au candidat de la majorité sortante, le général Ghazouni, il était à Aleg dans le centre sud. Cette région est particulièrement frappée par la sécheresse et c’est pourquoi le dauphin du président Aziz s’est engagé à ouvrir des canaux d’irrigation pour alimenter le lac d’Aleg où de nombreux éleveurs tentent de faire survivre leurs troupeaux malgré le manque de pluies.

Depuis deux ans, les pluies se font de plus en rares dans plusieurs régions  de la Mauritanie. Les conséquences de la sécheresse se font sentir particulièrement dans le Traza et le Brakna où l’agriculture sous pluie a disparue. Faute de pâturages, des milliers de têtes de bovins ont été décimées. C’est le cas pour les éleveurs du lac d’Aleg. Moustapha Mohamed, un habitant d’Aleg, connait bien cette situation.

« Que ce soit en hivernage, que ce soit en saison sèche, il y avait toujours de l’eau qui était dans ce lac d’Aleg. Donc, durant pratiquement toute l’année, nous avions des cultures. Depuis maintenant quelques années, ce n’est plus le cas. C’est la sécheresse qui frappe vraiment », témoigne-t-il.

La sécheresse dans le Brakna est au coeur de cette campagne présidentielle. Le candidat Ghazouani promet de tirer l’eau du fleuve en direction des zones cultivables d’Aleg.

« Je m’engage à alimenter le lac d’Aleg et d’autres zones cultivables en réalisant cet ambitieux projet de canalisation, à partir du fleuve. C’est l’un de mes objectifs. Cela nous permettra de mettre en valeur tous les espaces, d’accroître la production et avoir de l’eau en permanence. Je vais atteindre ce but avec l’aide de Dieu », promet-il.

Cependant, selon Moustapha Mohamed, en période électorale on promet beaucoup.

« Il faut que les gens prennent les choses au sérieux. Il ne faut pas qu’à chaque fois, on nous fasse des promesses pendant les campagnes électorales et une fois que chacun d’eux est bien assis, ils oublient les promesses qu’ils ont faites. Et cela, moi je le dis haut et fort, c’est vraiment dommage », tient-il à souligner.

Dans la capitale du Brakna, on prie chaque jour pour le retour des pluies en abondance et sans dégâts. RFI 

Catégories
A la une

Le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar tient un meeting dans la ville d’Aioun

Le candidat à l’élections présidentielle 2019, M. Sidi Mohamed Ould Boubacar a présidé, samedi soir à Aioun, capitale du Hodh El Gharbi, un meeting populaire.

Au début du meeting, le candidat a remercié les populations de la ville d’Aioun pour leur présence à ce meeting « sans contrainte mais seulement avec l’aspiration de changer la situation qu’elles vivent ».

Il a indiqué que la ville d’Aioun souffre de soif, de la hausse de la tarification de l’eau et de la médiocrité des services sanitaires.

Le candidat a, par ailleurs, critiqué ce qu’il a appelé « la politique de négligence vis-à-vis de la richesse animale qui fait face cette année, a-t-il dit, à un manque d’aliments de bétail, notant la cherté des prix du transport vers Aioun du fait des nombreuses taxes imposées au carburant, selon lui.

Ces peines, a-t-il dit, sont vécues par la wilaya du Hodh El Gharbi toute entière et non seulement par la ville d’Aioun, critiquant pour la circonstance le peu d’intérêt accordé aux villes d’Aoudaghost et de Coumbi Salah, en tant que villes historiques.

Il a précisé que « la Mauritanie compte parmi les rares pays où les produits importés, qu’ils soient alimentaires ou médicaux, ne sont soumis à aucun contrôle ».

Les représentants des partis et les personnalités soutenant le candidat ont ensuite pris la parole pour mettre en relief les qualités du candidat et sa capacité à diriger le pays vers un avenir prometteur où tous jouissent de la liberté et de l’égalité, appelant à voter massivement en sa faveur et à saisir l’occasion offerte pour apporter un changement véritable.

Le meeting s’est déroulé en présence des représentants des partis soutenant le candidat et d’un certain nombre des membres de sa campagne.

Catégories
A la une

Le candidat Biram Dah Abeid préside un meeting à Aïoun

Hier soir, le candidat Biram Dah Abeid à ouvert sa campagne pour les #Présidentielles2019 de #Mauritanie !
Le publique est venu en nombre assister au discours du Président de la Liberté #MaVieTaLiberté #BDA2019 pic.twitter.com/tcvECssXNC— Biram Dah Abeid (@Biram2019) 7 juin 2019

Le candidat aux élections présidentielles 2019, M. Biram Dah Abeid a présidé, samedi soir à Aïoun, un meeting électoral au cours duquel il a abordé les problèmes du pays et sa vision pour leur trouver des solutions, s’il est élu.

Le candidat a remercié au début de son intervention les habitants de la ville et les localités avoisinantes pour leur présence et leur soutien avant de souhaiter voir des élections apaisées qui vont débarrasser la Mauritanie de ce qu’il qualifie de régime d’injustice, de corruption et de pillage des ressources du peuple.

Il a précisé que les populations font face aux hausses des prix, à la baisse du niveau de l’éducation, à l’absence de services de santé, de routes, à un taux de chômage élevé et à des salaires bas pour la grande majorité des citoyens alors qu’une minorité a profité de tous les régimes et par tous les moyens.

M.Biram Dah Abeid a aussi affirmé que c’est le régime qui a enraciné le racisme et non le simple citoyen avant de souligner qu’il continuera à défendre tous les citoyens opprimés.

Le candidat a également assuré que son projet concerne le peuple et ses intérêts parce qu’il cherche à éliminer l’injustice et à rendre au peuple mauritanien ses droits sans exception ni distinction. Il a enfin exhorté ses partisans à soutenir son combat contre les politiques ségrégationnistes, de marginalisation, de mensonge et de flatterie politique des régimes.

Les cadres de la campagne du candidat et ses sympathisants avaient pris la parole auparavant pour présenter la situation du pays et affirmer que M Biram Dah Abeid est le seul qui peut rendre justice aux marginalisés.

Catégories
A la une

Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani préside un meeting dans la ville d’Aleg

Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani a présidé samedi 08 juin 2019 un meeting populaire dans la ville d’Aleg lors de sa campagne présidentielle 2019 après son lancement le 07 juin 2019 à partir de la ville de Nouadhibou.

Le candidat a souligné qu’il œuvrera pour réhabiliter l’école afin qu’elle continue à jouer son rôle d’antan dans l’enracinement des valeurs de la République ; renforçant l’unité nationale et la cohésion sociale

Il a affirmé qu’il s’engage, dans ce cadre, à entreprendre la réforme de l’enseignement qu’il entamera dès sa victoire en mettant l’accent sur l’élève dont la réussite demeure l’objectif sublime.

Il s’est aussi engagé à former, encourager et stimuler les enseignants ; à les mettre dans des conditions de travail favorables ; à consacrer le principe de la sanction et de la récompense et à multiplier la construction et les équipements des établissements scolaires et à y rendre disponible le matériel didactique et encourager la recherche scientifique.

Le candidat s’attellera également à tirer le meilleur profit des avantages comparatifs de l’économie dans les différents domaines en élaborant des politiques permettant de réaliser une croissance soutenue afin de relever le niveau de vie des citoyens, en augmentant la production et en assurant une répartition équitable des ressources.

Il a réaffirmé qu’il travaillera pour que chaque citoyen puisse jouir de services de santé de qualité et à moindre coût en encourageant les staffs médicaux et en relevant leur moral tout en renforçant le contrôle des médicaments et consommables médicaux ainsi que des produits alimentaires.

Il a précisé que l’unité nationale et la cohésion sociale sont pour lui un objectif essentiel dont la réalisation requiert la capacité de réduire les disparités et de rechercher un avenir meilleur pour tous les citoyens.

M. Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Cheikh El Ghazwani a ajouté que la réalisation de la stabilité est tributaire de la détermination de règles propres à organiser et construire une société apte à accompagner les transformations rapides ; à consolider ses sources de référence communes et à gérer, de manière consensuelle, ses divergences et ses contradictions.

M. Ghazwani a souligné que sa candidature à la magistrature suprême du pays est motivée par le désir de servir la Mauritanie et loin de toute ambition pour le pouvoir et les privilèges. Il s’agit, dit-il, du sentiment du devoir vis-à-vis de la nation et de l’attachement d’y servir, surtout que je suis en parfaite connaissance des problèmes et des moyens du pays.

Le candidat a, ensuite, remercié les habitants du Brakna pour leur présence massive à ce meeting, qui témoigne de leur soutien pour son programme électoral avant de rappeler le rôle privilégié de cette wilaya dans l’organisation des rencontres et congrès ayant marqué des moments phares dans le processus de construction de la Mauritanie moderne.

Au sujet des réalisations qu’il compte opérer dans la wilaya, le candidat a précisé que le Brakna avec sa vocation agropastorale va bénéficier d’un certain nombre de réalisations dont la mise sur pied d’un canal reliant la ville d’Aleg au fleuve du Sénégal, l’aménagement du lac d’Aleg afin de préparer des vastes superficies agricoles, le montage des usines de production des aliments de bétail, l’augmentation du soutien alloué aux agriculteurs et la construction de barrages et d’un hôpital.

Le candidat a enfin exhorté les habitants du Brakna à voter massivement le jour du scrutin, le 22 juin 2019 en sa faveur et réitéré son engagement de tout faire pour servir cette société qui est digne du respect et de la considération.

avec agences

Catégories
A la une

L’éditorial de Rapide info

Rapide info – La campagne a débuté le 07 juin 2019 sur l’ensemble du territoire national. Hier depuis Nouadhibou lors d’un grand meeting, le candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould El Ghazouani et le président Mohamed Ould Abdel Aziz ont réveillé l’attachement des électeurs.

Les deux compères ont trouvé une réflexion favorable sur les thèmes de l’alternance, la rénovation et la pérennisation des acquis existants.

Mohamed Ould Abdel Aziz a publiquement soutenu le candidat du consensus, lors de ce grand rassemblement : «l’élection du candidat Mohamed Ould El Ghazouani est une garantie pour l’avenir, la sécurité et le développement du pays. C’est le plus convaincu et le meilleur». Selon lui, il faut voter pour le candidat ould El Ghazouani en raison de ses qualités d’honnêteté et de loyauté envers la nation qui répondent aux aspirations de la population.»

En écoutant le candidat qu’il découvre pour la première fois, un militant s’étonne. «Celui-là, il sera le président de la république». À côté, un autre Stéphanois salue la dynamique du directoire de la campagne de Mohamed Ould El Ghazouani. Mais, il pense, selon les câbles de Rapide info , que la majorité aura du fil à retordre face au candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar, distribué parmi les options des partis d’opposition sur le candidat unique au second tour, selon lui.

Mais comment une opposition si dispersée comme l’eau et l’huile peut-elle vraiment croire à un second tour? Permettez-moi d’en douter ?

La vedette du soir, c’est Mohamed Ould El Ghazouani qui n’est pas venu seul. Sont présents à ses côtés le président Mohamed Ould Abdel Aziz et la Première Dame Mme Tekber mint Maalainine, l’équipe de la campagne du candidat, plusieurs personnalités politiques et de la société civile.

Mohamed Ould El Ghazouani a affirmé qu’il consolidera les acquis et œuvrera au développement du pays par le biais de programmes ambitieux et réalistes.

Une fois de plus à Rosso, capitale de la willaya du Trarza, il a félicité Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz pour sa sagesse et son patriotisme, affirmant que c’était lui qui avait décidé de s’en tenir à la Constitution pour une alternance pacifique du pouvoir en Mauritanie.

Ahmed Ould Bettar, Rapide info

Catégories
A la une

Le candidat Kane Hamidou Baba évoque »une opération de fraude perceptible »

Le candidat aux élections présidentielles de 2019, M. Kane Hamidou Baba évoque »une opération de fraude perceptible » au cours d’un meeting qu’il a présidé, vendredi soir dans la ville de Kaédi .

Le candidat a passé en revue devant ses sympathisants les grandes lignes de son programme électoral, insistant sur l’importance d’ancrer le concept de l’unité nationale et de procéder à une distribution juste des ressources nationales, critiquant, à ce propos, « la privation de larges couches de leurs droits de profiter de ces richesses et l’utilisation de ces dernières au profit d’une seule couche qui gouverne le pays par la gabegie », s’engageant à corriger cette anomalie et cette marginalisation, s’il est élu à la tête du pays.

Il a ajouté que l’Etat a le devoir de faire preuve de justice et d’équité dans la politique foncière et d’accorder la confiance aux populations locales pour la valorisation de leurs terres agricoles et la création d’un véritable développement agricole.

Le candidat a affirmé que la Mauritanie est capable de nourrir son peuple grâce aux richesses dont elle dispose.

S’adressant aux populations de Kaédi, il a dit: « Vous avez souffert dans le passé d’une épreuve grave qui ne doit pas se répéter dans l’avenir ».

Il a insisté sur la priorité du dossier du passif humanitaire dans son programme, soulignant qu’ « une commission spécialisée doit être constituée pour rendre justice aux victimes de façon sérieuse et concrète et pour une conception globale de la question permettant la réhabilitation et le recouvrement des droits ».

Le candidat s’est par ailleurs engagé à créer 50 000 emplois, chaque année, pour les diplômés chômeurs tout en orientant la formation professionnelle et technique vers la satisfaction des besoins du marché.

Il a aussi insisté sur la nécessité d’accorder à la femme le droit à la propriété du titre foncier, s’engageant à accorder aux femmes un taux de 15% dans toute distribution des parcelles de terrains,opération qui qui sera, a-t-il dit, annuelle.

Le candidat a enfin appelé à accorder à l’armée nationale tous les moyens lui permettant de mener son rôle dans la protection de l’intégrité territoriale.

avec agences

Catégories
A la une

Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani préside un meeting populaire dans la ville de Rosso

Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani a présidé vendredi soir 07 juin 2019 un meeting populaire dans la capitale Rosso lors de la deuxième étape de sa visite dans les willaya lors de sa campagne présidentielle 2019 après son lancement hier soir de la ville de Nouadhibou.
Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani a dit devant les habitants qui ont afflué par milliers sur le lieu du meeting qu’il se distingue des autres candidats en compétition sur de nombreux points, notamment le maintien des acquis nationaux obtenus au cours de la dernière décennie, soulignant qu’un tel maintien profitera au peuple mauritanien qui mérite de toujours jouir de la stabilité et du développement durable.
Le candidat à la présidence, Mohamed Ould El Ghazouani, a ajouté qu’il consolidera les acquis et œuvra au développement du pays par le biais de programmes ambitieux et réalisables.
Il a salué la ville de Rosso en tant que terre de science, de connaissance, de culture, de rayonnement spirituel et d’agriculture, ajoutant qu’elle donne un exemple frappant de l’unité nationale.
Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani a félicité Son Excellence le Président Mohamed Ould Abdel Aziz pour sa sagesse et son patriotisme, affirmant que c’était lui qui avait décidé de s’en tenir à la Constitution pour une alternance pacifique du pouvoir en Mauritanie.

https://web.facebook.com/878470295849816/videos/668083323673922/
 Le Candidat Mohamed Ould El Ghazohuani à Rosso:

Le candidat Mohamed Ould El Ghazouani  ( ouverture de la campagne)