Catégories
Sport

Coronavirus : Maria Sharapova donne son numéro sur les réseaux sociaux

La Russe Maria Sharapova, jeune retraitée, a donné son numéro de téléphone sur les réseaux sociaux afin de garder le contact avec ses fans en pleine pandémie de coronavirus.

04 avril 2020 à 20h

Vous avez une question à poser à Maria Sharapova, envie de lui dire bonjour ou de lui transmettre une recette de cuisine ? Et bien… envoyez-lui un message. La Russe (32 ans), qui s’est retirée du circuit en février, a partagé un numéro sur ses réseaux sociaux pour que ses fans lui écrivent.

Catégories
Sport

Coronavirus. CAN 2021: Mauritanie-Maroc officiellement reporté

Le Maroc n’affrontera pas la Mauritanie lors de la prochaine date FIFA. L’instance mondiale a décidé de reporter tous les matchs internationaux de juin.

Un groupe de travail de la Fédération internationale de football (FIFA) a recommandé vendredi le report de tous les rencontres internationales prévues en juin en raison de la pandémie de coronavirus qui a stoppé la plupart des championnats nationaux de football à travers le monde.

Catégories
Sport

Naomi Osaka, sur le report des Jeux Olympiques de Tokyo : « Nous reviendrons plus forts »

Naomi Osaka, l’une des stars japonaises mises en avant pour promouvoir les Jeux de Tokyo, a soutenu samedi le report de l’épreuve, estimant que les athlètes reviendront« plus forts que jamais ».

Lauréate de l’US Open (2018) et de l’Open d’Australie (2019), la Japonaise Naomi Osaka, première joueuse asiatique devenue n°1 mondiale, était aussi le mois dernier l’un des personnages centraux d’une vidéo faisant la promotion des prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

Catégories
Sport

Wimbledon propose de revoir le Mahut-Isner de 2010 en intégralité

Prêt pour plus de onze heures de tennis ? Le tournoi de Wimbledon propose, ce jeudi, de revivre en intégralité la rencontre entre Nicolas Mahut et John Isner de 2010 qui s’était terminé sur le score de 70-68 au cinquième set.

mis à jour le 26 mars 2020 à 16h42

Pas sûr que Nicolas Mahut se soit connecté pour revivre ça. Depuis 12 h 45, Wimbledon a lancé sur sa chaîne Youtube la rediffusion en intégralité de la rencontre du Français face à John Isner en 2010. Mahut s’était incliné au bout de ce bras de fer mémorable de onze heures et cinq minutes disputé sur trois jours (6-4, 3-6, 6 [7]-7, 7-6 [3], 70-68).

Même si « beaucoup d’entre nous ont un peu de temps libre » comme ironise le tournoi sur Twitter, il ne devrait pas y avoir beaucoup de courageux pour tout regarder d’une traite.

L Equipe Tennis

Catégories
Sport

Jouer cet été ou ne pas finir la saison… Les clubs de Ligue 1 et Ligue 2 divisés sur la suite des championnats, bloqués par le coronavirus

Bernard Caiazzo, le président du syndicat des clubs de Ligue 1, en mai 2018. (YVES SALVAT / MAXPPP)
Bernard Caiazzo, le président du syndicat des clubs de Ligue 1, en mai 2018. (YVES SALVAT / MAXPPP)


En pleine épidémie de coronavirus, les championnats sont stoppés depuis la mi-mars. Les instances du football français réfléchissent à différentes possibilités pour la fin de saison. 

En plein confinement lié à l’épidémie de coronavirus, les championnats de football en France et dans plusieurs pays européens sont suspendus. Pour la Ligue 1 et la Ligue 2, aucun joueur n’a foulé la pelouse d’un stade depuis le 8 mars. Les instances du football français ont commencé à se pencher depuis le 13 mars sur les modalités pour espérer terminer les championnats. Faut-il reprendre en retard ou faire une croix dessus ? Les avis sont partagés. 

Pour Bernard Caiazzo, le président du syndicat des clubs de Ligue 1, il faut reprendre les championnats à tout prix car il ne reste plus que 10matches à jouer en L1 et en L2. Si la saison ne pouvait pas se terminer,les conséquences sur la santé financière des clubs seraient terribles selon lui.« Si le championnat ne va pas à terme, c’est une catastrophe économique pour l’ensemble de nos clubs,prédit Bernard Caiazzo.Il y aura un double effet : d’abord un effet mécanique sur les recettes de nos clubs avec une perte sur un quart du championnat, qu’on estime à 500millions d’euros. Le deuxième effet, ce sera au moment du mercato. En France, les mouvements de joueurs représentent entre700 et 800 millions d’euros. Si on ne les a pas, on aura des morts parmi les clubs. C’est sûr et certain. »Bernard Caiazzoespère reprendre à partir du 15juin, quitte à terminer l’exercice actuel en juillet et en août.

Même si tous les clubs doivent se préparer à avoirdes comptes dégradés avec des pertes d’exploitation, de trésorerie, voire de droits TV, la prise de position de Bernard Caiazzo n’est pas partagée par tous les dirigeants de clubs professionnels. Selon Fulvio Luzi, président de Chambly, actuel 10e de Ligue 2 et plus petit budget des clubs pros, il ne faut pas déborder sur le calendrier initial.« Si on doit jouer en juin, en juillet et en août, c’est ridicule parce que ça va handicaper la prochaine saison. On sortira déjà d’une saison mal finie pour en commencer une de façon très handicapante »,dit-il à franceinfo tout en rappelant que la saison prochaine sera chargée pour les clubs de Ligue 1 puisque l’Euro se tiendra à l’été 2021, du 11 juin au 11 juillet.

Il faut un consensus de tous les clubs professionnels et que ça ne se décide pas à quatre ou cinq. Je pense qu’il faut prendre des décisions de bon sens. Il ne faut pas se cacher la vérité, on aura du mal a reprendre le championnat.Fulvio Luzià franceinfo

Pour le président de Chambly, la situation actuelle est suffisamment grave pour ne pas ajouter de difficultés aux joueurs, certes moins importantes, en leur faisant prendre des risques avec une cadence de trois matches par semaine pour rattraper le temps perdu. francetvinfo.fr

Catégories
Sport

Aux États-Unis et en Angleterre, derniers entraînements pour les joueurs et joueuses avant fermeture

En France, les joueurs ne peuvent plus s’entraîner sur un court en raison de l’épidémie de coronavirus et du confinement. Mais ce n’est pas encore le cas partout. Pour l’instant.

F. Ra.22 mars 2020 à 19h40

Alors qu’en France et dans beaucoup de nombreux autres pays européens, la seule solution pour un pro de s’entraîner au tennis est d’avoir un court à domicile, certaines zones permettent encore de taper dans la balle. Mais pour combien de temps ? Et avec quelle motivation ?« Ici, en Floride, on peut toujours s’entraîner en suivant des règles précises, mais je pense que nous serons bientôt en confinement comme en France », raconte Maxime Kouyaté, directeur de haut niveau pour l’Académie Pro World située à Boca Raton, non loin de Miami, là où s’entraîne notamment la vainqueure de l’Open d’Australie Sofia Kenin.

Son académie privée, qui ne dépend pas d’un country club, est encore ouverte alors que celles qui sont implantées à l’intérieur de ces établissements, comme l’Académie Evert, ont dû s’arrêter. L’Académie Bollettieri à Sarasota affiche portes closes également. « Dans nos programmes aménagés, nous n’accueillons plus que deux groupes, avec moins de joueurs sur le court, et plus d’espace entre deux courts d’entraînement, précise Kouyaté. Les joueurs ne restent plus manger ou dormir. Il y a certains coaches qui ne veulent plus venir, certains parents qui ne veulent plus amener leurs enfants… »

Certaines académies qui ont dû fermer sous-louent pour l’heure certains de leurs courts. Les pros qui, comme l’Italien Matteo Berrettini ou l’Australienne Ajla Tomljanovic, s’entraînent parfois chez Evert, essaient de se rabattre sur d’autres solutions. Beaucoup de lotissements privés en Floride possèdent des courts de tennis dans les résidences, toujours exploitables. La meilleure solution restant évidemment, comme Serena Williams, de posséder un court à soi à domicile.

« Mais ça va devenir compliqué, conclut Kouyaté. Tout va très vite. La vérité du matin n’est plus celle du soir. Au début, on pensait que ça n’allait durer que quelques semaines. Là, on se dit que si on reprend au début de l’été, on sera contents. Moi, j’ai un court chez moi. Je vais peut-être accueillir un joueur de l’Académie à tour de rôle… »

En Angleterre, un mémo de bonne conduite

En Angleterre, on peut encore jouer aussi puisque la LTA (la fédération anglaise) a lancé sur son site internet quelques conseils pour la pratique du tennis en ces temps de distanciation sociale. « Bien nettoyer et essuyer ses équipements, ne pas partager les raquettes, utiliser des balles neuves à chaque fois et jouer chacun avec des balles différenciées… », peut-on lire. Mais il n’est pas sûr que ce petit mémo soit du meilleur effet quand on évoque le confinement. « On ne peut pas s’empêcher de penser qu’il vaudrait mieux rester à la maison et ne pas jouer du tout dans le climat actuel », ont remarqué certains journalistes.

Les clubs sont ouverts, avec l’obligation de ne jouer qu’avec une seule personne. Mais malgré ces possibilités, les pros ont ralenti la cadence, conscients sans doute des enjeux et démotivés par l’interminable tunnel sans compétition jusqu’au 8 juin, au mieux. Andy Murray, qui devait s’entraîner avec Jérémy Chardy, a récemment annulé une séance.publié le 22 mars 2020 à 19h40

L Equipe Tennis