Catégories
Sport

Arrivée du rallye Africa Eco-Race dans la ville de Tidjikja

Le convoi du rallye Africa Eco-Race est arrivé à la lisière de la ville de Tidjikja, où le Wali du Tagant, Dr Mokhtar Ould Henda, leur a rendu visite pour s’enquérir des conditions de leur repos.

Le Wali a assuré les participants à cette course que les autorités administratives et sécuritaires mauritaniennes ont pris toutes les dispositions nécessaires afin de garantir leur sécurité et leur quiétude.

Le porte-parole des concurrents a salué le grand intérêt constaté chez les autorités locales depuis leur arrivée sur cette terre hospitalière, exprimant leur satisfaction de l’ambiance de quiétude, de sécurité, de stabilité et d’hospitalité.

Pour rappel, les concurrents sont près de 570, représentant 34 pays, à bord de 306 véhicules, sous la supervision de 4 hélicoptères et d’un avion. Le convoi passera deux jours au Tagant.

Le Wali était accompagné lors de cette visite par le président du Conseil Régional du Tagant, du maire de la commune de Tidjikja et des autorités administratives et sécuritaires de la Moughataa.

Catégories
Sport

Arrivée en Mauritanie du rallye auto-moto Africa Eco Race

Les 586 participants à la 12e édition du rallye auto-moto Africa Eco Race, issus de 34 pays, sont arrivés lundi soir à Nouadhibou, la capitale économique de la Mauritanie située à plus de 400km au nord-ouest de Nouakchott, en provenance du Maroc, a-t-on appris de source officielle.

Cette course organisée avec 306 véhicules, 70 motos, quatre hélicoptères et un avion, se poursuivra jusqu’à dimanche sur le sol mauritanien, avant de se rendre au Sénégal, étape finale du rallye-raid.

Les organisateurs ont salué les mesures de sécurité prises par la Mauritanie afin d’assurer le passage des compétiteurs dans les meilleures conditions, a rapporté l’agence de presse locale AMI.

Depuis que le Rallye Dakar ne passe plus par l’Afrique depuis 2009 pour des raisons de sécurité, le tourisme en Mauritanie a enregistré un recul considérable, notamment dans la province de l’Adrar (nord) qui constituait une destination majeure.

Suite à une campagne de promotion menée à Paris, les vols charters en provenance d’Europe, notamment de France, ont repris en 2018 en direction de cette région.

Source: Agence de presse Xinhua

Catégories
Sport

Le Rallye Africa Eco Race traverse Guerguerat malgré les aboiements du polisario et les glapissements de leur maître algérien

Fidèle à son discours terroriste et à proférer des menaces à l’emporte-pièce, les polisariens auraient menacé d’entraver, le 13 janvier 2020, le passage du Rallye Africa Eco Race en Mauritanie par le passage frontière de Guerguerat.

Pour cela, ils ont mandaté les quelques sahraouis, basés à Dakhla, acquis à leur idéologie terroriste et au casier judiciaire fortement chargé par les Tribunaux de Dakhla, pour ériger, le 11 janvier 2020, un camp près de ce poste frontière maroco-mauritanien afin de faire capoter ce rallye.

Face à cette action des « baltajias du polisario » portant atteinte à l’Unité Nationale du Maroc, à son économie et qui véhiculent les idées polisariennes, tout en servant l’agenda algéro-polisarien, la population de Dakhla a vivement protesté pour condamner cette attaque qui dénie au Maroc le parachèvement de son intégrité territoriale.

D’autres terroristes polisariens, dépêchés en renfort depuis Tindouf avec la complicité de l’armée algérienne, sa marraine, ont tenté de distribuer des tracts portant des slogans délirants et provocateurs, puisés dans la phraséologie fantasmagorique du polisario, visant à porter atteinte au patriotisme des Marocains. Par ces actions de brigandage et de gangstérisme, avec l’aide des responsables algériens, les polisariens ont voulu défier, une fois de plus mais de trop, les injonctions de l’Organisation des Nations-Unies.

Mais, malgré la ferme mise en garde du Secrétaire Général de l’ONU, une meute de polisariens a empêché temporairement, le 13 janvier 2020, au vu et au su des éléments de la MINURSO, les participants de traverser le couloir terrestre de Guerguerat, en direction de la Mauritanie, ignorant son avertissement exigé le 11 janvier 2020.

Des agissements qui méritent une ferme riposte de la part du Conseil de Sécurité pour qu’il remette en place ces polisariens et leurs mentors algériens inconscients des conséquences de tels agissements sur la région sahélo-saharienne. 

Il est une chose que les responsables algériens et leurs larbins polisariens doivent incruster, une fois pour toute, dans leur tête de linotte, est que les Force Armées Royales marocaines se feront un plaisir de leur foutre une déculottée dont ils s’en rappelleront jusqu’à la fin des temps, tout comme celle reçue en 1963.

Il est bon de rappeler à ces têtes vides algériennes, que le Maroc n’a point oublié que l’Algérie se doit de rendre des territoires marocains se trouvant au Sud et à l’Ouest de l’Algérie, à savoir les régions de Tindouf et de Colomb-Bechar, usurpés au Maroc par la France et rattachés, en 1950, à sa colonie algérienne et les archives nationales françaises sont éloquentes à ce sujet.

Aussi le temps est venu pour que les responsables algériens arrêtent de gesticuler pour se dérober, tels des aigrefins, afin de refuser à les restituer comme il fut convenu par l’accord signé, le 06 juillet 1961, entre le Roi Mohammed V et le Président du Gouvernement Provisoire de la République Algérienne (GPRA), Ferhat Abbas. La honte internationale ! Renier la propre signature du Chef du GPRA ou autre responsable algérien, ce n’est qu’en Algérie que cela existe !

Quant à l’organisation terroriste qu’est le polisario, créée de toute pièce par Boumediene et abritée sur le sol algérien par ses responsables incompétents, elle devrait fortement s’inquiéter sur son sort.

Il certain que le chef terroriste Brahim Ghali verra sa tête mise à prix par les autorités fédérales américaines pour son appui à l’Iran après son message de condoléance suite à la mort de Qassem Soleimani et son activisme terroriste, tout comme les chefs des terroristes s’activant en toute liberté sur le territoire algérien, à savoir, le polisarien Adnane Abou Walid Al Sahraoui, chef de l’Etat Islamique dans le Grand Sahara, et son autre compère polisarien, Abdoul Hakim Al Sahraoui, ainsi que le chef terroriste Mokhtar Belmokhtar, dit « le borgne », connu pour être un officier des renseignements algériens, pour déstabiliser les pays sahelo-sahariens au profit unique des militaires algériens qui ne souhaitent que s’en mettre plein les poches.

Les responsables algériens ne devraient pas dormir en toute quiétude et encore moins envisager à se soigner en Afrique, Europe, en Amérique, au Moyen-Orient ou en Asie car ils seront la cible des Etats-Unis qui mettront un terme final à leurs activités terroristes immondes en mettant, à eux aussi, leur tête à prix et il en est sérieusement plus que temps.

Au final, les participants ont traversé sportivement et en toute quiétude, le 13 janvier 2020, la frontière maroco-mauritanienne sans rencontrer le moindre hurleur polisarien ou entendre le glapissement d’un fennec algérien.

Il convient de rappeler que le rallye Africa Eco Race est à sa douzième édition cette année 2020 et a vu la participation de 688 concurrents de 34 nationalités représentant les cinq continents et 266 véhicules.

Farid Mnebhi.

Catégories
Sport

Le ministre de l’emploi, de la jeunesse et des sports supervise une arène de Lutte

Le Ministre de l’Emploi, de la Jeunesse et des Sports M.Taleb Ould Sid’Ahmed a coupé ce matin à Sebkha le ruban symbolique de l’arène de Lutte qui comporte deux tribunes d’une capacité chacune de 1000 places, quatre bureaux, un espace lutte , un guichet et plusieurs toilettes. Un ouvrage réalisé par le projet Tadamoun dans la moughataa de Sebkha à Nouakchott sur une période de 7 mois et qui va permettre de promouvoir ce sport très populaire.
Après la coupure du ruban le Ministre a prononcé un mot dans lequel il a souligné l’importance de l’ouvrage et de l’impact qu’il va apporter à la lutte dans notre pays. Il a enfin invité les lutteurs à se préparer à défendre le drapeau national sur les arènes du continent parce qu’ils n’ont plus de prétexte.

Auparavant le Président de la Federation Mauritanienne de Lutte a prononcé un mot de bienvenue dans une ambiance surchauffée qui annonce de grandes soirées.

Par la suite, les invités ont eu droit à des combats dans la lutte gréco-romaine et a la lutte traditionnelle.


Le ministre était entouré du ministre secrétaire général du Gouvernement M Niang Djibril et du Conseiller à la Présidence M.Thiam Diombar et des autorités locales.

Mohamed Feily

Catégories
Sport

L’Africa Eco Race passera bien par le Sahara marocain malgré les vociférations d’Alger et de son appendice polisarien

Le 05 janvier 2020, le coup d’envoi de la 12ème édition de l’Africa Eco Race a été donné à Monaco. Tous les participants sont arrivés au Maroc le 07 janvier 2020, à savoir 688 personnes et 266 véhicules, pour prendre part à ce circuit africain dans ses quatre catégories (motos, véhicules quatre roues motrices, SSV et camions).

Le 08 janvier 2020, les concurrents ont pris leur départ depuis le port de la ville de Tanger et sillonneront plusieurs marocaines avant d’arriver à Dakhla, ville du Sahara marocain, le 12 janvier 2020 pour atteindre ensuite la Mauritanie le 14 janvier 2020 avant de prendre fin à Dakar (Sénégal) le 19 janvier 2020. Comme à l’accoutumé, l’Africa Eco Race empruntera le passage frontalier maroc-mauritanienne d’El Guerguerat le 18 janvier 2020.

Ce passage par les provinces sahariennes marocaines jusqu’au poste frontalier d’El Guerguerat a soulevé un tollé tant incompréhensible qu’inutile de la part des responsables algériens ainsi qu’une tempête de vociférations des polisariens à l’encontre des initiateurs de cet événement, notamment en raison de la diffusion par les promoteurs d’une carte intégrale du Royaume du Maroc, de Tanger à Lagouira.

Aussi fidèle à sa fumeuse « diplomatie des lettres », le polisario n’a rien trouvé de mieux que d’adresser un courrier de protestation stérile, tant par sa forme que par son contenu, au Secrétaire Général des Nations-Unies, Antonio Guterres, via son larbin positionné à New York, le terroriste Mohammed Sidi Omar.

Au fait, il est urgent pour les autorités américaines de réagir au message de condoléances attristées transmis par le chef polisarien, Brahim Ghali aux iraniens suite à la mort du Général Qassem Soleimani. Il est plus que temps pour que les responsables américains procèdent à son arrestation et celle de ses acolytes polisariens qui se trouvent sur le sol américain.

Les responsables algériens et leurs sbires polisariens devraient savoir que leur gesticulation ne fait qu’amuser la galerie et que toute tentative de porter atteinte à l’intégrité territoriale marocaine et à sa souveraineté nationale verra une réponse sereine, efficace et agissante du Maroc face à ses ennemis. Que les autorités algériennes et leurs pantins polisariens sachent que les chiens aboient la caravane passe.

Farid Mnebhi.

Catégories
Sport

Le Sénégalais Sadio Mané meilleur joueur africain de 2019

Sadio Mané s’exprimant devant l’assemblée après avoir été désigné Ballon d’Or africain de 2019 dans la cité balnéaire de Hurghada, en Egypte, le 7 janvier 2020
afp.com – Khaled DESOUKI
07 JAN 2020
Mise à jour 08.01.2020 à 00:00 AFP
© 2020 AFP
L’attaquant sénégalais Sadio Mané, l’un des grands déçus du Ballon d’Or 2019, s’est consolé mardi avec le titre de meilleur joueur africain de 2019 attribué au cours d’une cérémonie à Hurghada (Egypte).

Quatrième au classement du Ballon d’Or, remporté pour la 6e fois par l’Argentin Lionel Messi, Sadio Mané a connu une année faste tant avec Liverpool (victoires en Ligue des champions et au Mondial des clubs), qu’avec sa sélection, battue en finale de la CAN. Il a terminé aussi comeilleur buteur de la saison 2018-2019 de Premier League, avec 22 buts.

Au total, le virevoltant ailier de 27 ans a marqué 34 buts pendant l’année 2019 et réalisé 12 passes décisives en 61 matches.

Le joueur de Liverpool devance son équipier égyptien Mohammed Salah, qui avait remporté les deux précédentes éditions, et l’Algérien Riyad Mahrez, capitaine et l’un des principaux artisans de la victoire des Fennecs lors de la Coupe d’Afrique des nations.

C’est la première fois que Mané décroche cette récompense. Le dernier Sénégalais sacré était El-Hadji Diouf en 2002, une année marquée également par une finale de la CAN, mais aussi par un quart de finale au Mondial au Japon et en Corée du Sud.

« Je suis vraiment content et fier de remporter ce trophée » a réagi sur le podium le Sénégalais, seul joueur présent parmi les trois nommés sur les bords de la mer Rouge.

Riyad Mahrez, 28 ans, pourra se consoler un peu avec le prix du plus beau but de l’année, pour son coup franc en lucarne qui a offert la qualification en finale de la CAN à l’Algérie dans les tous derniers instants du match contre le Nigeria. Son pays a également été sacré meilleure équipe africaine de l’année, et son sélectionneur, Djamel Belmadi, a également été primé.

Le milieu offensif de Manchester City est pourtant le seul joueur algérien dans l’équipe type africaine de l’année, où figurent le Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang, le Sénégalais du PSG Idrissa Gueye ou le défenseur du Cameroun et de Liverpool Joël Matip.

La Nigériane Asisat Oshoala a été sacrée meilleure joueuse africaine. L’attaquante de Barcelone a atteint la finale de la Ligue des champions et a aidé le Nigeria à sortir des poules lors du Mondial-2019 en France, conclu par une élimination en huitièmes de finale. La seconde équipe africaine qui est sortie des poules, le Cameroun, a remporté le prix de la meilleure équipe de l’année.

Samuel Eto’o, quadruple vainqueur du trophée, a animé la cérémonie organisée par la Confédération africaine de football en présence également du président de la Fifa Gianni Infantino ou de l’entraîneur français Arsène Wenger.

Le palmarès:

Meilleur joueur: Sadio Mané

Meilleure équipe masculine: Algérie

Meilleur entraîneur d’une équipe masculine: Djamel Belmadi (Algérie)

Meilleur jeune joueur: Achraf Hakimi (Maroc)

XI de l’année: Andre Onana (Cameroun/Ajax Amsterdam); Achraf Hakimi (Maroc/ Borrusia Dortmund), Kalidou Koulibaly (Cameroun/Naples), Joël Matip (Cameroun/Liverpool), Serge Aurier (Côte d’Ivoire/ Tottenham); Hakim Ziyech (Maroc/Ajax Amsterdam), Idrissa Gueye (Sénégal/PSG), Riyad Mahrez (Algérie/Manchester City); Mohammed Salah (Egypte/Liverpool), Pierre-Emerick Aubameyang (Gabon/Arsenal), Sadio Mané (Sénégal/Liverpool).

Meilleur joueur africain jouant dans un club continental: Youcef Belaili (Algérie)

Meilleur président d’un club africain: Moise Katumbi (TP Mazembe, Congo)

Prix spécial: Kodjovi Obilale (Togo)

Meilleure joueuse: Asisat Oshoala (Nigeria)

Meilleure équipe féminine: Cameroun

Meilleur entraîneur d’une équipe féminine: Desiree Ellis (Afrique du Sud)

Meilleure fédération: Egypte

AFP
© 2020 AFP
Mise à jour 08.01.2020 à 00:00
information.tv5monde.com

Catégories
Sport

Coupe de France: Toulouse enfoncé par les amateurs de Saint-Pryvé, 10e défaite de suite

Toulouse est au plus mal: le TFC a été piteusement éliminé en 32es de finale de la Coupe de France par les amateurs de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (1-0), club de National 2 (4e division), enchaînant une 10e défaite d’affilée, samedi dans le Loiret.

Un but à la dernière seconde de Carnejy Antoine est venu éteindre les ambitions de Toulouse, fragilisant encore plus la position de l’entraîneur Antoine Kombouaré, déjà instable après cette série noire toutes compétitions confondues.
La lanterne rouge de Ligue 1, qui n’a pris que 12 points en 19 matches en championnat, a certes dominé son sujet dans le petit stade du Grand Clos de St-Pryvé-St-Mesmin, mais la qualification n’est pas volée pour le club de N2, déjà présent au stade des 16es de finale l’an dernier (éliminés par le futur vainqueur Rennes).
En effet, ceux-ci se sont procuré un penalty en début de match, frappé trop à gauche par l’attaquant Fabrice Seidou.
La performance a de quoi alarmer les supporters toulousains, surtout au vu de la colère ambiante qui accompagne chacun de leurs déplacements.
Samedi soir, les quelques dizaines de fans violets n’auront même pas vu le but de leurs adversaires du soir: après plusieurs jets de pétards et fumigènes, et des arrachages de barrières perpétrés par certains d’entre eux, les forces de l’ordre ont procédé à leur évacuation de l’enceinte sportive, gaz lacrymogène à l’appui, a constaté un photographe de l’AFP.
Ces événements, survenus en début de seconde période alors que le score était vierge, ont conduit l’arbitre de la rencontre et les officiels à interrompre la rencontre pendant une dizaine de minutes.
Ces événements pourraient valoir des ennuis au TFC si les autorités du football décident de se saisir de l’affaire. Des ennuis, c’est ce qui guette aussi Kombouaré, vainqueur de seulement deux rencontres (pour 11 défaites) depuis son arrivée mi-octobre.

Par Laurent BANGUET et Andrew MARSZAL – © 2020 AFP

Catégories
Sport

L’Arabie Saoudite pour accueillir le Dakar, un choix contesté

T. Van der Linden
Publié à 08h00
Ça y est, c’est le grand jour pour le Dakar version 2020 qui démarrera cette après-midi. Sept Belges seront au départ de la course qui, après onze éditions d’affilée en Amérique du Sud, se déroule cette année en Arabie Saoudite. Un pays décrié pour sa non-application des droits de l’homme. Pourtant, aucun coureur du Dakar n’a boycotté la course.
Après les Supecoupes d’Italie et d’Espagne, un grand prix de Formule E ou le combat de boxe d’Anthony Joshua, c’est le Dakar qui débarque en Arabie Saoudite ce dimanche. Depuis quelques mois le pays de la péninsule arabique fait tout pour associer son nom à de grands événements sportifs pour lesquels l’intérêt est mondial. Une façon de redonner son image, souvent écornée, auprès du reste du monde. Mais l’Arabie Saoudite reste un pays où les droits de l’homme ne sont pas respectés et les membres d’organisation les défendant veulent attirer l’attention comme l’explique Antoine Madelin, directeur du plaidoyer de la Fédération Internationale pour les droits humains : « On a recensé l’année dernière 180 personnes exécutées dans l’application de la peine de mort, y compris des mineurs », explique Antoine Madelin. Avant de poursuivre : « Les femmes viennent d’acquérir le droit de conduire, en 2018 mais elles sont encore soumises à la tutelle masculine pour pouvoir conduire. Et selon moi, c’est une situation qui devrait sensibiliser les coureurs du Dakar. »

Les coureurs du Dakar eux, malgré leur avis sur les pratiques qui se déroulent en Arabie Saoudite, ils ne préfèrent pas mélanger sport et politique. A l’image d’un des Belges présents au départ cette année, le Liégeois Fabian Lurquin : « Je fais du sport automobile, peu importe où le rallye va ce n’est pour autant que je cautionne ou à l’inverse que je rejette ou que je m’attarde ce que fait le pays au niveau politique. Je viens faire mon sport ici comme je le faisais en Mauritanie ou au Maroc sans trop me préoccuper de ce qu’il s’y passe. Sinon je ne ferais plus de courses automobiles depuis longtemps. »

Un avis manifestement partagé par de nombreux sportifs. Pour l’instant, que ce soit Cristiano Ronaldo ou le reste des joueurs de la Juventus et de la Lazio, Stoffel Vandoorne ou aucun pilote du Dakar n’a publiquement boycotté un des multiples événements organisés par l’Arabie Saoudite.
RTBF

Catégories
Sport

L’équipe Fc Nouadhibou fait match nul avec l’équipe nigériane Rangers International Fc, Enugu

L’équipe de football FC Nouadhibou a fait match nul (0-0), dimanche soir au Stade de Cheikha Ould Baydiya à Nouakchott.

Le match s’inscrivait dans le cadre de la troisième journée de la phase des groupes de la coupe de la Confédération africaine 2019- 2020.

Le match s’est déroulé en présence de nombreux supporters de l’équipe mauritanienne.

Catégories
Sport

2e nul des Aiglons en Mauritanie

La sélection nationale juniors a conclu son séjour en Mauritanie en réalisant un autre nul (1-1) contre l’équipe locale, samedi en match amical disputé à Nouakchott.
Yannis Sghaier a réussi le but tunisien à la 15e minute.
Mouhib Selmi a réalisé un autre but à la 54e, refusé par l’arbitre pour hors jeu.
La Mauritanie a égalisé à la 66′.
Mercredi 25 décembre, la Tunisie et la Mauritanie s’étaient quittées sur un nul (0-0), dans un match amical disputé à Nouakchott.
Les Aiglons rentrent à Tunis dimanche 30 décembre à 6H.

Réalités