Chroniques/de quoi- je me mêle : Rabat a fini par agacer Nouakchott

la ville de Rabat
la ville de Rabat

Chroniques/de quoi- je me mêle : Rabat a fini par agacer Nouakchott

Lors de la crise d’El Guerguerat, la campagne antisahraouie du lobby médiatique marocain en Mauritanie a agacé les autorités mauritaniennes au point de se voir contraintes de diffuser, via la Haute Autorité de la presse et de l’audiovisuel (Hapa) un communiqué priant la presse locale à faire preuve d’objectivité et professionnalisme dans le traitement de la crise d’El Guerguerat.

 L’ingérence de Rabat dans les affaires internes de la Mauritanie est visible dans les publications de la presse marocaine, notamment à l’occasion des visites d’un émissaire du Front Polisario et sa réception par le président Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani. Ainsi, le séjour de Bachir Moustapha Sayed à Nouakchott, avant d’être reçu par le président mauritanien, a été qualifié de tous les titres. En réponse à cette campagne de la presse marocaine contre la diplomatie mauritanienne, en vue de porter atteinte à sa neutralité dans le conflit du Sahara occidental, une dépêche de l’agence officielle de presse mauritanienne a rapporté la réception du responsable sahraoui qualifiant le leader du Polisario, Brahim Ghali, de «frère» du président Mohamed Ould Cheïkh El Ghazouani.

lexpressiondz.com

Publié le
Catégorisé comme Mauritanie