Communiqué de presse – Barkhane : actualité des opérations

5647859 6547895
5647859 6547895

Actualité des opérations

L’opération ECLIPSE : une opération d’ampleur, un haut niveau d’intégration au sol et dans les airs, du commandement à la conduite des opérations.

Du 2 janvier au 3 février 2021, une opération militaire conjointe d’ampleur a été conduite dans la région dite des trois frontières. Engageant les Forces armées maliennes (FAMa), les forces armées burkinabè et nigériennes, des éléments de la Force conjointe du G5 Sahel (FC G5 Sahel), ainsi que la Force Barkhane cette opération, baptisée ECLIPSE, avait un objectif triple :

  • lutter contre les Groupes armés terroristes (GAT) dans leurs zones refuges du Gourma et des trois frontières ;
  • poursuivre le processus de Sahélisation des opérations en engageant des unités mixées et en déployant un poste de commandement avancé multinational ;
  • desserrer l’étau sur la RN16 qui relie Gao à Gossi en passant par Hombori, et alléger indirectement la pression sur le centre du Mali.

ACTIVITÉ DE LA FORCE
Une opération conjointe majeure d’un mois dans la zone des trois frontières
À l’instar de l’opération BOURRASQUE conduite en octobre 2020, l’opération ECLIPSE a, elle
aussi, vu l’engagement de plus de 3400 militaires dont 1500 Français et 1900 partenaires dont 900 Burkinabè, 850 Maliens
et 150 Nigériens.
Renseignée et appuyée non seulement par des armées du Sahel et alliées (américains, britanniques), mais aussi des aéronefs français,
cette force a opéré pendant un mois dans une zone de 400 kilomètres de front pour 200 kilomètres de profondeur à cheval sur plusieurs frontières. Fort de près de 500 véhicules et d’hélicoptères de
manœuvre et d’aéronefs de transport tactique, elle a fait preuve d’une grande mobilité, permettant ainsi de surprendre l’ennemi et de ne lui laisser aucun répit.


Le 33e RCP avec un groupement tactique Désert français en opération dans la région d’Hombori.

Dans un secteur situé entre Hombori et Boulikessi, trois compagnies maliennes du 33e Régiment de commandos parachutistes (RCP) et du 62e Régiment d’infanterie (RI), ont opéré avec un groupement tactique Désert français. Ils s’étaient entraînés ensemble au mois de décembre sur le camp malien d’Hombori. Cet entraînement visait une meilleure intégration de ces unités dans le partenariat de combat.

En frères d’armes, ils ont appris à manœuvrer ensemble, en associant étroitement les unités maliennes et françaises pour la recherche de la meilleure efficacité tactique.

La FC G5 Sahel avec un groupement tactique Désert français à la frontière malo-burkinabè

La FC G5 Sahel a opéré avec un autre groupement tactique Désert français. Dans ses opérations de reconnaissance, elle a intégré à sa manœuvre quatre Éléments tactiques interarmes (ETIA) malien et nigérien et
burkinabé, et une section malienne des Forces armées reconstituées (FAR).

La task force Takuba poursuit ses opérations conformément à sa feuille de route

Pendant l’opération ECLIPSE, les deux Task Group (TG) de la Task Force Takuba ont poursuivi leurs opérations conformément à la feuille de route fixée.
L’Unité légère de reconnaissance et d’intervention (ULRI) n°4 malienne a accompagné le task group franco- estonien pleinement opérationnel depuis quelques mois, harcelant les GAT et leur déniant toute capacité d’infiltration de part et d’autre du fleuve Niger, notamment dans la région d’Ansongo.

Dès le début de l’opération, l’ULRI malienne n°2 a entamé le partenariat opérationnel avec la Task unit (TU) française. L’arrivée de militaires tchèques a permis d’accélérer le processus de montée en puissance de cette ULRI.

https://www.facebook.com/Barkhane/
Contact relations publiques
ndj-emia.conscom[at]ops-bss[dot].defense[dot]gouv[dot]fr