Fermeture des frontières : Des Sénégalais crient leur détresse

Des Sénégalais crient leur détresse. Ils étaient au nombre de 105 Sénégalais, hommes et femmes à errer dans les rues de la capitale Mauritanienne à la recherche de moyens devant leur permettre de rallier le Sénégal. Ils s’étaient établis entre Nouakchott et Nouadhibou où ils se débrouillaient pour gagner leur vie.

Las d’attendre et vu les conditions difficiles dans lesquelles ils vivaient depuis plus de deux (2) semaines, certains d’entre eux ont dû rebrousser chemin.

Le groupe restant, composé de 21 personnes a passé pendant des jours, la nuit à la belle étoile, dans un garage où il a été déguerpi par la police Mauritanienne avec l’interdiction des rassemblements et les risques de contamination au Covid-19.

Actuellement, ils logent dans un abri de fortune à Nouakchott, une maison abandonnée sans eau ni électricité qu’ils veulent quitter en urgence. Ils ont interpellé les autorités sur leur sort. Suivez !

ParMamadou SALL

Source: Senego