D’anciens sénateurs adhèrent à l’Union pour la République

sen
sen

Le président de la république, Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani a demandé aux anciens membres du Sénat de rejoindre l’Union pour la République, selon des sources confirmées par les sénateurs à nos câbles.

Sidi Mohamed Ould Sidi Ibrahim, ancien sénateur ait déclaré que la réunion qu’ils ont tenu aujourd’hui avec Ould Ghazouani « a abordé la situation politique que traverse le pays ».

La même source a ajouté qu’Ould Ghazouani ait demandé aux sénateurs de rejoindre le parti au pouvoir, tandis que ces derniers ont présenté à Ould Ghazouani l’atmosphère générale qui prévaut en Mauritanie.

Ould Sidi Ibrahim a également confirmé que la réunion n’avait pas parlé d’amendements constitutionnels ni du retour du Sénat annulé il y a deux ans, et le sénateur a déclaré que la réunion était « politique », comme il l’a dit.

Des sources privées ont déclaré que la réunion avait duré deux heures, et qu’il avait été décidé de tenir une autre réunion avec tous les membres du Sénat dont la date sera déterminée plus tard.

Mohamed Ould Cheikh El-Ghazouani a reçu en audience la coordination des anciens sénateurs, quelques jours après l’appel lancé par cette dernière pour la traduction en justice de l’ex-Chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz.

Les sénateurs s’étaient réunis, pour rappel, la semaine passée et ils étaient d’accord de porter plainte contre Ould Abdel Aziz, pour «l’injustice dont ils ont été victimes au cours des dernières années ».

Ce que l’ex-Chef de l’État a qualifié de comédie, se demandant dans un ton ironique, au cours de sa conférence de presse de vendredi matin passé, si les sénateurs étaient encore en vie ?

La rencontre entre Ghazouani et les anciens sénateurs intervient sur fond d’un climat mitigé, marqué par une crise politique qui secoue l’Union Pour la République (UPR), à la suite d’un différend quant à la référence de cette formation dirigeante entre l’actuel président Mohamed Ould Cheikh Ghazouani.

 L’actuel président ne possède pas, dit-on, une carte d’adhérent et l’ancien Chef de l’État Mohamed Ould Abdel Aziz semble avoir perdu le réseau avec les instances du parti, lesquelles il avait supprimés peu de temps avant d’annuler le sénat et de modifier l’hymne national et le drapeau.

Share and Enjoy !

0Shares
0
Publié le
Catégorisé comme Mauritanie