Décryptage : le volcan / ParAhmed Ould Bettar 12e partie

39306624 502802618
39306624 502802618

Décryptage : le volcan / ParAhmed Ould Bettar 12e partie.
Le troisième trimestre de 2020 est la période où l’irruption du volcan avait été a plus probable, eu égard à l’acuité et la complexité des dossiers de tout bord à gérer dans un environnement marqué par un été de hautes températures survenues dans un contexte caractérisé par des tiraillements entre un pouvoir qui prend progressivement pied et un ex régime qui avait planté tous ses pions dans le sérail avant de s’en aller, les yeux rivés derrière lui.

L’ex président tenté par l’adhésion à Al Wiam de Ould Houmeid

L’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz examine la possibilité d’adhérer au parti Al Wiam démocratique et social, dirigé par le leader politique Boidiel Ould Houmeid, révèle le magazine panafricain Jeune Afrique dans son numéro en date de ce lundi 1er juin courant.L’objectif de cette jonction serait de créer un pôle politique opposant au pouvoir de l’actuel président mauritanien Mohamed Ould Cheikh Ghazouani, indique le journal.
Les Flam condamnent le meurtre d’Abbas Diallo
« Effroyable routine! Jeudi dernier, 28 mai, une fois encore, une fois de plus, un jeune citoyen mauritanien Négro-Africain, père de famille, Abbas Diallo, est froidement abattu par un soldat de l’armée mauritanienne », écrit le mouvement des FLAM.

De sang-froid ! Un parmi tant d’autres. Le drame a eu pour cadre Winding, un de ces villages négro-mauritaniens du Sud où des soldats et une hiérarchie militaire, à dominante maure, se conduisent désormais comme des seigneurs en territoire asservi. Le «crime» commis par la malheureuse victime?

Mort du chef d’Aqmi au Sahel
La mort du leader d’Aqmi, Abdelmalek Droukdal, dans le nord du Mali, au cours d’une opération française, est « un beau résultat » mais « ne règle pas le problème du Sahel », expliquent des spécialistes de la région.
Il était l’un des principaux chefs de la nébuleuse islamiste sahélo-saharienne depuis une vingtaine d’années, la mort du chef d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), l’Algérien Abdelmalek Droukdal, est un « coup de pied dans la fourmilière » jihadiste, dont l’impact reste encore à déterminer.
L’ex-première dame arrêtée par la police
L’arrestation dont il s’agit ici n’est pas celle à laquelle s’attend l’opinion publique pour détournement de biens publics. Non.

D’ailleurs, lorsque cette heure-là aura sonné, l’ex-première dame ne sera pas seule et la compagnie qu’on lui tiendra ne sera pas moralisante mais plutôt – comme à l’accoutumée- une compagnie qui corrompt les bonnes mœurs. Pour ne pas vous tenir en suspens, on vous laisse deviner qui est elle parmi les premières dames mauritaniennes encore en vie !

Le Patron de BADEA entendu par CEP
La commission d’enquête parlementaire a convoqué l’ancien ministre des affaires économiques et du développement Sidi Ould Tah, à comparaitre devant elle dans le cadre de l’enquête qu’elle mène sur des dossiers suspectés de corruption sous le règne de l’ancien président Mohamed Ould Abdel Aziz. Ould Tah, qui occupe le poste de directeur général de la Banque Arabe pour le Développement Economique en Afrique (BADEA), sera auditionné par vidéoconférence ce mardi 16 juin courant, indique-t-on.
Il sera interrogé dans ce cadre à propos de plusieurs dossiers, dont les marchés du nouvel aéroport international de Nouakchott, de Poly Hondone Fisheries SA….

Deux blogueurs placés sous contrôle judiciaire
Le juge d’instruction de Nouakchott-Ouest a placé les blogueurs Mohamed Abdellahi Ould Bounena et Ahmed Salem Ould Soueid’Ahmed sous controle judiciaire après avoir comparu devant lui ce lundi 15 Juin.
Le procureur de la république les a inculpés d' »incitation contre l’État par le biais d’un système informatique » et les a renvoyés au juge d’instruction.
Ces blogueurs ont été arrêtés par la police au début du mois courant.

Cheikh Ridha convoqué par la justice
Le tribunal de commerce de Nouakchott a convoqué, après une réunion de concertation sur l’affaire Cheikh Ridha Ben Mohamed Naji Saaydi, ce dernier et certains membres de son bureau d’affaires à se présenter ce mardi 16 juin courant devant ses juridictions, sur la base d’une demande de programmation du dossier resté bloqué depuis des années.

La Mauritanie débloque plus de 4 milliards 200 millions d’Ouguiya pour les ménages pauvres
4,2 milliards Ouguiya pour les ménages pauvres
Le Président de la République Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani a présidé, vendredi dernier à Nouakchott, le lancement de l’opération de transferts monétaires au profit de plus de deux cents mille ménages pauvres dans les 8119 localités du pays.
Cette opération, la plus grande dans l’histoire de la Mauritanie, est exécutée par la Délégation Générale TAAZOUR dans le cadre du plan de riposte à la crise du covid-19 initié par le gouvernement. Cette distribution des cash transferts consiste à donner à chaque ménage bénéficiaire à son domicile un montant de deux mille deux cent cinquante ouguiyas (2 250 MRU) soit un montant global de 419 159 250 MRU.

Détournement de 2,5 millions $de la BCM et arrestation de 6 personnes
L’enquête menée au sein de la banque centrale de Mauritanie au cours des derniers jours, a permis de découvrir un détournement de plus de 2,4 millions de dollars de la réserve de l’institution, soit près de 880 millions d’anciennes ouguiyas.
Le procureur de la république de Nouakchott Ouest et le directeur de la police judiciaire qui ont suivi l’enquête n’ont quitté la BCM que samedi soir, ont révélé des sources.
L’enquête menée a conduit à l’arrestation de 6 personnes dont 5 étrangères à la banque. Deux délits ont été identifiés d’abord le détournement de fonds puis la contrefaçon de devises.

L’ancien président Aziz convoqué par la CEP
L’ancien président Aziz convoqué mardi
La commission d’enquête parlementaire a adressé une convocation à l’ancien président de la république Mohamed Ould. Abdel Aziz pour témoigner devant elle mardi prochain.
Une copie de cette convocation a été adressée à son domicile au Ksar et une autre copie à sa résidence à Benichab, dans la wilaya de l’Inchiri où il passe la plus grande partie de son temps.

Le leader des FPC victime d’intimidation

La nuit dernière [vendredi à samedi] juste après minuit, la maison du leader des FPC samba Thiam a été ciblé par des individus inconnus. Ils ont réussi à arracher le câble électrique causant des dégâts au bâtiment de son domicile.
« Ce qui m’est arrivé hier nuit, après 00h 30, est un acte d’intimidation et de menace pour les propos que je tiens, pour mes positions politiques. Je ne suis pas prêt à me taire, parce que je crois que ce que j’exprime est dans l’intérêt de la Mauritanie », souligne Samba Thiam.
Le leader des FPC a porté plainte à la police qui ne s’est pas déplacée pour constater les dégâts.
La création de la Haute Cour de justice différée
La séance plénière de l’Assemblée nationale sur le projet de loi visant à instituer une Haute cour de justice, initialement programmée pour le lundi 13 juillet, a été reportée sine die.

La décision de différer la création de la Haute Cour de justice a été prise à l’issue d’une réunion de la Commission des lois. Celle-ci évoque des problèmes techniques pour justifier ce report de dernière minute.

Publié le
Catégorisé comme Mauritanie