Des opérateurs Tunisiens à l’assaut du marché béninois

Des opérateurs économiques Tunisiens à l’assaut du marché béninois

Une forte délégation d’opérateurs économiques venus de la Tunisie séjourne au Bénin depuis quelques jours. Leur objectif est d’y dénicher des opportunités pour faire des affaires et des investissements dans le pays. Présents à Cotonou depuis le 03 Décembre 2018, ces hommes et femmes d’affaires vont passer en revue, et ce jusqu’au 6 décembre, les possibilités de partenariat avec leurs homologues béninois.

C’est la Confédération nationale des employeurs du Bénin (Coneb) qui est à la base de cette initiative.

Le Bénin attire de plus en plus des investisseurs étrangers. Grace aux réformes mises en œuvre  par le gouvernement de Patrice Talon pour assainir l’environnement des affaires, le pays est en effet devenu attractif pour les opérateurs économiques venus du monde entier. Cette fois-ci, ce sont des opérateurs du monde des affaires en provenance de la Tunisie qui sont à la conquête du marché béninois.

Férid Tounsi, le chef de la délégation tunisienne se déclare heureux de découvrir le Bénin, qui espère t-il, lui ouvrira grandement les bras pour y faire des affaires. Il a souligné qu’un pays qui veut faire une bonne croissance économique doit savoir attirer des investissements étrangers. Et pour cela, il faut bien évidemment trouver des opportunités. Et c’est justement le but de la délégation tunisienne qui affirme « vouloir optimiser ces quelques jours de prospection du marché béninois, surtout à travers les nombreuses rencontres be to be. Il va finir en disant être certain de trouver des opportunités d’investissements et de partenariat.

Quant aux hommes d’affaires locaux, ils affichent leur intention de profiter pleinement de cette passerelle que leur offrent les Tunisiens et la Confédération nationale des employeurs du Bénin. Albin Fèliho, le président de la Coneb avance à l’intention des Tunisiens que leur arrivée au Bénin  leur ouvre non seulement la porte de son pays, mais également celle de l’Union économique et monétaire ouest africaine. Il souhaite que les deux parties trouvent dans chacune leur compte

lespharaons.africa