Des opportunités d’export à saisir dans plusieurs secteurs au Mali

Bamako, capitale du Mali.
Bamako, capitale du Mali.

Au Mali le secteur de l’agriculture est le premier pourvoyeur d’emplois avec 62,3% de l’emploi total

• Les importations du royaume en provenance du Mali concernent les fruits frais• Les principales opportunités business se concentrent dans le secteur de l’élevage et du bétail, leBTP, la bioénergie…

Casablanca, le 7 janvier 2021. L’Association Marocaine des Exportateurs (ASMEX), en partenariat avec le cabinet Harvard Consulting, a organisé un webinaire dans le cadre de la série « Doing business », mercredi 6 janvier 2021, afin de s’enquérir des opportunités d’affaires qu’offre le marché malien.

La conférence a été présidée par M. Hassan Sentissi, président de l’ASMEX et animée par M. Philippe Cordier, fondateur de Ceemo, spécialisée dans le conseil et les services opérationnels en Afrique de l’Ouest.

Au Mali le secteur de l’agriculture est le premier pourvoyeur d’emplois avec 62,3% de l’emploi total,suivi des services (30,2%) et de l’industrie (7,6%). Le taux d’inclusion financière reste faible avec 35,4% de la population ayant accès aux services bancaires.En 2019 le Mali était le 53ème marché d’exportation du Maroc avec 65,4 millions de dollars de biens et services exportés et le 104ème marché d’importations du Royaume avec 3,8 millions de dollars.

Les exportations du Maroc vers le Mali couvrent plusieurs domaines d’activité. Les exportations d’équipements électriques s’élèvent à 19,9 millions de dollars et celles des chaussures à 6,8 millions de dollars. Le secteur des fruits et légumes frais exporte quant à lui pour 4,2 millions de dollars de marchandises.

Pour les produits de la mer, les échanges s’élèvent à 3,5 millions de dollars.Les principales importations du Royaume en provenance du Mali concernent des fruits tels que les melons ou les citrons à hauteur de 3 millions de dollars. Au sein de la CEDEAO, le Mali représente,7% du total des exportations marocaines vers ce pays, ce qui en fait le 6ème client du Maroc dans la zone.

Les principales opportunités business au Mali se concentrent dans le secteur de l’élevage et du bétail. « Que ce soit le secteur de la viande, des aliments de bétail ou le secteur laitier, le BTP, la bioénergie…, tous pourraient être porteurs pour les exportateurs marocains », assure M. Cordier.

Reda BENOMAR

Chef de projets

INTELLECTION

Cabinet de Communication & Relations Publiques

Laisser un commentaire