Général Aziz, je vous parle ! Par le Pr Ely Ould Sneiba

5381757 9778168
5381757 9778168

Général,

Le chômage, la précarité, l’insécurité, l’injustice, la gabegie, la hausse des prix et son corollaire la détérioration du pouvoir d’achat, ajoutés à l’absence de tout repère rationnel pour comprendre l’action que vous menez à la tête de l’Etat depuis 2008, sont autant de réalités qui rendent votre temps très pénible à vivre. L’émeute, hier, de Vassala, au fin fond du pays, en est la preuve éclatante.

Aujourd’hui, les jeunes, les moins jeunes, les riches, les pauvres, les Mauritaniens de toutes les strates sociales suffoquent sous le poids écrasant de la crise multidimensionnelle sans précédent née de votre gestion calamiteuse des affaires publiques, gestion ‘autocentrée’ sur votre personne et sur le réseau parental et amical qui vous entoure.

Les révolutions tunisienne et égyptienne viennent d’annoncer au monde entier que les régimes dictatoriaux ne sont plus à l’ordre du jour sur notre continent. Tenez en compte Général, avant qu’il ne soit tard.

Partout, la peur a déjà changé de camp et les soulèvements pour la liberté, la dignité et la démocratie se multiplient et réussissent.

La jeunesse mauritanienne, elle aussi, a pris rendez-vous avec l’histoire le 25 février. Elle scandera à l’unisson son refus de l’oppression et réclamera, haut et fort, un régime véritablement au service du peuple et de ses aspirations légitimes à la liberté, à l’égalité et au progrès social.

Cette jeunesse fera, inéluctablement, échec et mat à ceux qui voudront la freiner comme ce fut le cas pour les Généraux Ben Ali et Moubarak qui ont sorti griffes et crocs pour effrayer leurs peuples en colère afin d’obtenir de petits sursis. Ils ont bien consenti, par la suite, concessions sur concessions, mais en vain. Trop tard, les masses victorieuses exigeaient un changement de régime.

Général, comprenez que le monde change et que le temps des dictateurs avides de pouvoir et d’argent est, à jamais, révolu. Changez donc et ne courez pas le risque de connaitre le sort humiliant des « accros » au pouvoir que furent vos deux compagnons d’armes Ben Ali et Moubarak. Epargnez à notre peuple plus de souffrance et des pertes en vies humaines inutiles, rendez-lui son pouvoir. C’est au peuple, en effet, que le pouvoir appartient.

Le pouvoir, vous ne l’avez jamais mérité. Ce sont les forces du changement, civiles et militaires, qui ont payé le prix fort pour mettre un terme au long et douloureux règne du Colonel Taya. Vous, vous aviez cueilli ce pouvoir sans effort et sans coup férir, alors que votre unique ambition n’était jamais autre que de rester au service de la dictature implacable du Colonel Taya. Vous savez bien que tout votre parcours n’est que forcing, manipulation et démagogie populiste mensongère et que les Mauritaniens le savent tous, même ceux qui, par peur ou par opportunisme, vous affichent leur soutien aujourd’hui.

Général Aziz, avant qu’il ne soit trop tard, partez !

Avec votre départ, une nouvelle ère s’ouvrira. Les fils de ce pays, tous ensemble, bâtiront une Mauritanie autrement nouvelle, fondée sur les principes démocratiques universels et sur les valeurs de la République.

ELY OULD SNEIBA

Dimanche 20 Février 2011

Share and Enjoy !

0Shares
0
Publié le
Catégorisé comme Mauritanie