INTERVIEW/ Tasiast a maintenu de bonnes performances en 2020

Crédit Photos TMLSA 2021 David Hendriks Vice Président et Directeur Général de Tasiast
Crédit Photos TMLSA 2021 David Hendriks Vice Président et Directeur Général de Tasiast

Tasiast a maintenu de bonnes performances en 2020 malgré la pandémie de COVID-19

A l’occasion de la publication le 10 février 2021 des résultats de l’année 2020 de la société Kinross Gold Corporation, nous avons réalisé une interview avec le Directeur Général de Tasiast Mauritanie Limited S.A (TMLSA), Mr. David Hendriks, avec qui nous avons passé en revue les faits marquants de l’année écoulée.

QUESTION. L’année 2020 vient de s’achever. Quelles ont été les performances de la mine de Tasiast ?

RÉPONSE. Grâce aux efforts de l’équipe entière de Tasiast, le niveau de production d’or a augmenté de 4% par rapport à l’année dernière, engendrant une production de 406,509 onces d’équivalent or en 2020, soit environ 12,6 tonnes d’or produites pendant l’année.

Nous avons cependant eu une année marquée par beaucoup des défis dans la réalisation de notre plan minier 2020. Le nombre de tonnes de minerais extraites de la fosse a été inférieur à ce qui était prévu, en raison des impacts de la pandémie COVID-19, des arrêts de travail ainsi que des difficultés opérationnelles.

Ces résultats se sont accompagnés d’une réduction progressive des coûts de production de la mine sur les deux dernières années. En effet, le coût direct de production est passé de 976 dollars par once en moyenne en 2018 à 602 dollars par once produite en 2019 et 584 dollars par once en 2020. Aussi, une amélioration du niveau de production et une réduction des  coûts, se traduit par une augmentation des redevances au bénéfice de la Mauritanie.

Nous sommes particulièrement fiers d’être parvenus à atteindre de tels niveaux de production et à réaliser de telles performances en terme de réduction de coûts au cours de l’année écoulée, pendant qu’en même temps nous restons bien conscients de l’importance de continuer à exploiter plus efficacement. Il convient néanmoins de préciser que ces résultats de production d’or en 2020 ont été possible grâce à un contexte technique favorable dû au fait que l’extraction a été faite dans une section de la mine ayant des teneurs particulièrement élevées.

D’un autre côté, il convient de préciser que ces performances sont également dues à l’excellent engagement du personnel dans l’atteinte des objectifs de production et de réduction de coûts du programme ‘Our Tasiast 2020’, ainsi qu’aux investissements initiés en 2018 dans le cadre de la Phase 1 du Projet d’Expansion (de l’ordre de 300 millions de dollars).

Je tiens enfin à souligner que nous avons pu maintenir un tel niveau de production malgré la pandémie de Covid-19 pendant que la plupart des opérateurs des industries extractives ont soit cessé temporairement leur activité ou réduit leur production. 

Ceci est dû notamment à notre souci constant de prévention des risques de la pandémie de Covid-19, afin de protéger autant que possible la santé et la sécurité du personnel tout en assurant la poursuite des opérations minières.

Q. Le pays a été touché par la crise de la Covid-19 qui a connu une seconde vague à la fin de l’année 2020. Comment avez-vous géré la situation à Tasiast ?

R. Notre première priorité a toujours été la santé et la sécurité de nos employés, de leurs familles, ainsi que celle de nos partenaires sous-traitants et des communautés voisines. Grâce à l’application d’un plan de prévention à la fois strict et dynamique, nous sommes donc parvenus, à l’atteinte d’un tel objectif.

En effet, dès le début de la Covid-19, nous avons mis en place un certain nombre de mesures telles que la distanciation sociale et le respect des consignes d’hygiène, au travail comme dans les espaces communs tels que les cantines, les véhicules de transport et les salles de sport où la mise en place de mesures de désinfection régulières et le maintien de normes d’hygiène très strictes a été rendu nécessaire.

Plus récemment, nous avons renforcé par des moyens de dépistage plus en amont le dispositif de mise en quarantaine élaboré sur site pour les personnes testées positives à la Covid-19. Ceci, afin de prévenir et de limiter les risques de contamination.

Pour toute personne se déplaçant vers le site de Tasiast, les tests de dépistage ont donc été rendus obligatoires et nous avons installé un centre de dépistage au niveau de l’arrêt de bus à Nouakchott (et Nouadhibou). Ce centre teste en moyenne près de 150 personnes par jour. Cette mesure est renforcée par un test réaliséà la clinique de Tasiast au septième jour de l’arrivée sur site. Tant que cela sera estimé nécessaire, nous maintiendrons ces dispositions.

Je dois souligner enfin que cette gestion responsable de la pandémie a été rendue possible grâce à une collaboration permanente avec les autorités sanitaires du pays, ainsi qu’à l’adhésion de tous nos employés et partenaires.

Q. S’agissant des travailleurs de Tasiast, quels sont les faits marquants de 2020 ?

R.L’année 2020 a été marquée par l’atteinte de l’objectif fixé dans le cadre du plan de Mauritanisation signé en Juillet 2016 avec le Gouvernement Mauritanien. Il s’agissait notamment de réduire l’effectif expatrié à un nombre total de 27 expatriés (hors-projets). 

En parallèle, et malgré les contraintes imposées par la Covid-19, nous avons maintenu notre activité en matière de formation, avec un budget de plus de 73.8 millions MRU.

Dans un esprit de flexibilité et d’ouverture, il faut noter enfin que notre entreprise est parvenue à un accord satisfaisant avec les délégués du personnel, mettant ainsi un terme au conflit social déclenché au cours du mois d’avril 2020.

Q. Vous avez signé un accord de principe avec le Gouvernement Mauritanien le 15 juin 2020. Où en êtes-vous depuis ?

R.L’accord de principe signé le 15 juin 2020 est un accord portant sur les différentes entités de Kinross en Mauritanie : TMLSA, Tasiast Sud (SETSA) et SENISA. Cet accord de principe a connu un début d’application avec la mise en vigueur de la nouvelle structure de royalties à partir du 1er Juillet 2020, ainsi que la reprise de l’exonération des carburants et lubrifiants au profit de TMLSA à partir de la même date.

A cet effet, nous faisons remarquer que les redevances versées à l’Etat sont passés de 16 millions de dollars en 2019 à 36 millions de dollars en 2020.

Pour ce qui est des autres clauses de cet accord de principe, qui figureront dans l’accord de résolution définitif, les négociations se poursuivent avec le Gouvernement pour leur finalisation.

Q. En ce qui concerne la responsabilité sociale, quelles ont été les principales initiatives de l’année écoulée ?

R.Notre premier souci est comme vous le savez de prévenir tout effet indésirable de l’activité de la mine sur son environnement immédiat, tout comme de favoriser une meilleure intégration de l’entreprise dans son environnement.

Les principales initiatives de l’année écoulée concernent tout d’abord la contribution au plan national de prévention contre la covid-19 :

  • Le don de 38 ambulances entièrement équipées.
  • Une aide alimentaire pour 2500 familles.
  • La réhabilitation d’un pavillon du centre cardiologie et son équipement afin d’y accueillir les premiers malades touchés par le virus de la Covid-19.
  • La fourniture d’un lot de 200 kits alimentaires au centre de mise en quarantaine.
  • L’appui aux centres de santé de Chami et de Benichab avec la fourniture de matériel de protection et d’hygiène.

Ceci en plus des appuis au Parc National Banc d’Arguin (PNBA) et de la signature d’un accord relatif au partenariat avec l’ONG Project Cure pour le don d’équipements médicaux ainsi que les contributions courantes fournies dans le cadre des autres programmes habituels du département des Relations Communautaires.

Enfin, au long de l’année 2020 nous nous sommes acquittés de tous nos engagements environnementaux sur la base des standards internationaux les plus stricts.

Q. Quels sont les projets futurs de Tasiast?

R.Depuis 2019, nous avons initié le Projet 24 k, qui vise à augmenter graduellement la capacité de broyage et de traitement du minerai de la mine de Tasiast, passant de 15 000 tonnes par jour (t/j) à 21 000 t/j en 2021 et à 24 000 t / j en 2023.

Ce projet devrait permettre d’accroître la production, de réduire davantage les coûts et de prolonger la durée de vie de la mine jusqu’en 2033. L’investissement relatif à ce projet est de 150 millions de Dollars US.

Ce projet aura un impact évident en matière de retombées économiques et d’opportunités d’affaires en Mauritanie.

FIN

Contact : Tasiast_Communications [at]kinross [dot]com

Publié le
Catégorisé comme Economie