journées de l’OMVS à Kayes : Trois jours de communion et de partage

OMVS 1 970132405
OMVS 1 970132405

Par  Le Démocrate  18 Mar 2021

D’une importance historique pour les  Etats membres de l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS), Kayes a toujours été  la confluence de cultures et civilisations communes à ces quatre (4) pays que sont le Sénégal, le Mali, la Guinée et la Mauritanie. D’où son choix, après Dakar (en 2018) et Conakry (en 2019), pour célébrer la 3èmeédition des journées de l’OMVS.

Du mercredi 10 au vendredi 12 mars 2021, ces journées ont été de véritables moments de communion, de partage, de fête, de visite des réalisations, de plus grande proximité avec le grand public pour l’aider à mieux connaitre l’OMVS et au-delà, les enjeux de la gestion du fleuve Sénégal. 

« Ville carrefour, Kayes (terre de l’OMVS) a une importance stratégique dans l’historique en raison de sa situation sur le fleuve Sénégal. Pour l’OMVS, la région de Kayes est particulièrement emblématique : elle abrite les principaux ouvrages (barrages hydroélectriques de Manantali, Félou, Gouina) ; et des investissements massifs ont été injectés dans le cadre de divers programmes au bénéfice des populations locales ». Ce sont avec ces mots que le haut-commissaire de l’OMVS, Hamed Diane Séméga, a justifié son choix porté à la cité des rails pour abriter cette 3èmeédition des journées de l’OMVS qui, selon lui, sont des moments de communion qui ont pour objectifs de créer une plus grande proximité avec le grand public pour l’aider à mieux connaître l’Omvs et  les enjeux de la gestion du fleuve Sénégal. « Les réalisations de l’Omvs ont un très grand impact dans la vie des citoyens des Etats membres (Guinée, Mali, Mauritanie, Sénégal), qui mérite d’être mieux connu », a indiqué le Haut-commissaire. Et Hamed Diane Séméga de poursuivre : «  Des infrastructures, des programmes sociaux permettent à des millions de gens d’accéder à l’électricité, à l’eau potable, à l’agriculture irriguée, à des activités génératrices de revenus, etc… ».  A l’en croire, à l’inverse, ces journées permettent aussi de mettre l’organisation à l’écoute des populations et de recueillir leurs préoccupations, afin d’y apporter des solutions idoines.

Première journée : annonce des travaux de rénovation de la RN22

Importante pour les usagers de Kayes, le Mali et tous les pays de l’OMVS, la route  RN 22 Kayes- Félou est, depuis des années, totalement impraticable. Du coup, les usagers ne sont plus en sécurité et le trafic  est devenu  de plus en plus important avec Gouina et Albatros qui ont vu le jour et cette route leur  sert de principal passage. Compte tenu de nombreuses plaintes des populations et surtout de nombreux accidents, une Plateforme de jeunes a engagé une lutte implacable pour demander la rénovation de la  Route Kayes-Félou. Consciente de l’importance de cette route et très préoccupée du bien-être des populations riveraines du fleuve, l’OMVS a répondu favorablement à la sollicitation de la plateforme. Elle a décidé de financer la rénovation de la RN-22. Et c’est l’annonce du lancement des travaux de cette route d’accès Kayes -Félou (rond-point Félou, Hawadembaya) par le Haut-Commissaire de l’OMVS, en présence du Gouverneur de la région de Kayes, des autorités locales et coutumières et du porte-parole de la plateforme des jeunes, Modibo Sidibé dit Vane, qui a été la première activité des journées de l’OMVS.  « Nous remercions l’OMVS qui a répondu  dans un délaiexceptionnel pour la rénovation de la  route RN-22. Cela prouve à suffisance à quel point  elle est soucieuse du développement de la région de Kayes », a indiqué, tout souriant, le porte-parole des jeunes, M.Sissoko.

Après l’annonce du lancement de la rénovation de la RN-22, le Haut-commissaire, à la tête d’une forte délégation, est parti sur la berge pour rencontrer l’association Kayes KawKumakan(AKKK). Cette association est très engagée dans le nettoyage des berges du fleuve Sénégal à Kayes rive gauche. Pour les encourager ainsi que les autres associations de jeunes et de femmes, le Haut-Commissaire leur a, à travers le Gouverneur, offert des kits sanitaires. Des équipements sportifs ont été également offerts  aux associations sportives des communes de Bamaflé, Dionkéli, et Koundian par le Haut-commissaire. L’escadron de la gendarmerie de Manatali a également reçu des matériels informatiques.

Hamed Diane Séméga n’a pas manqué de lancer un appel pour sauver le fleuve qui est menacé de disparition. « Il y a une sérieuse menace qui guette le fleuve. Le fleuve, ce don précieux du bon Dieu, est en péril à cause du mauvais comportement. Le falaibé est en danger de mort », s’inquiète-il. « Nous devons prendre conscience de la gravité de la situation. Il est temps que nous agissions ensemble pour préserver le fleuve et son environnement pour nous et pour les générations futures », a interpellé Séméga, avant de procéder à l’inauguration de la place de l’OMVS.

Sur l’embarcadère de Kayes rive gauche, financé par le Projet de gestion intégrée des ressources en eau et de développements des usages multiples dans le bassin du fleuve Sénégal (Pgire), l’un des projets phare de l’OMVS, le Haut-commissaire et les hautes autorités de la région ont assisté à une course de pirogues sur le fleuve.  Organisée par la Coopérative des pêcheurs de la région de Kayes, cette course a émerveillé l’assistance. La fête a été très instructive et très belle.

2èmejournée : lancement officiel des journées

C’est sous le thème : « Kayes, terre de l’OMVS » qu’ont été lancées officiellement les journées de l’OMVS, ce jeudi 11 mars 2021, dans la salle de conférence de la chambre de commerce et d’industrie de Kayes. Présidée par le Haut-Commissaire de l’OMVS, cette cérémonie de lancement qui coïncide avec  le 49ème anniversaire de la création de l’Organisation, a enregistré la présence du Gouverneur Colonel Moussa Koumaré, du représentant du ministre des Mines, de l’Energie et de l’Eau du Mali, Drissa Samaké, et de plusieurs notabilités locales et coutumières.

Après le maire, le Gouverneur Koumaré s’est réjoui du choix porté sur sa région pour commémorer la 3èmeédition des journées de l’OMVS : « Nous sommes très honorés et très comblés du choix porté sur la cité des rails pour la tenue de ces journées, ô combien très importantes pour les populations riveraines du fleuve… ».

Même son de cloche pour le représentant du ministre des Mines, qui a, au nom du Président de la Transition Bah N’Daw, souhaité la bienvenue à Kayes à tous les illustres hôtes de la Guinée, de la Mauritanie et du Sénégal. « C’est le 11 mars 1972 à Nouakchott, en République Islamique de Mauritanie, que notre Organisation commune, sous-régionale a été portée sur les fonts baptismaux », a rappelé le représentant du ministre. Avant de poursuivre : « Les précurseurs de cette entité politico-économique avaient vite pris conscience, devant les changements climatiques caractérisés par des sécheresses récurrentes, avec son corollaire de famine, de la nécessité de gérer de la façon la plus rationnelle le fleuve Sénégal et son bassin versant ».

Et M.Samaké d’indiquer : « L’OMVS a été créée par la volonté des premiers dirigeants de nos Etats respectifs. Sa mission et son indépendance dans l’accomplissement de celle-ci lui ont été conférées par les citoyens de l’espace sur une base multinationale. Force est de constater que l’OMVS reste fidèle à sa mission. Parce qu’elle est fidèle à la volonté des Etats membres. (…) »

Dans son discours d’ouverture, le Haut-commissaire de l’OMVS  a abondé dans le même sens. A l’en croire, depuis sa création il y a 49 ans, l’OMVS a enregistré des progrès considérables. « Nous savons aussi que depuis les années 1986 jusqu’en 2021, l’OMVS a réalisé d’excellents résultats qui ont renforcé l’intégration africaine, qui ont stabilisé nos Etats et qui ont apaisé la vie, notamment les barrages de Manantali, de Félou, de Diama, et la ligne électrique qui relie les trois autres pays. L’expérience qu’il faut surtout retenir, c’est le statut d’ouvrage commun. L’ouvrage se trouvera sur le territoire d’un autre pays, mais il est la propriété des quatre pays riverains. C’est une expérience inédite et c’est extrêmement important dans l’intégration africaine », a fait remarquer M. Séméga. Avant de poursuivre : « L’OMVS est une illustration remarquable de la lucidité des fondateurs. L’édifice institutionnel est solide et a prouvé son efficacité pour atteindre les résultats remarquables que nous connaissons aujourd’hui. Ce 49èmeanniversaire constitue une courte période comparée à la durée de l’évolution historique de nos peuples, fruit d’un effort constant. Mais, cette période relativement courte est riche de succès. Ses acquis nous incitent à la célébration, à la réflexion et aussi à la poursuite résolue de nos efforts pour l’avenir ».

Après la cérémonie d’ouverture, l’assistance a eu droit à une série d’exposés sur les thèmes que sont, entre autres : « Kayes, terre OMVS. Caractéristiques de la région de Kayes dans le bassin du fleuve Sénégal » ; « Aperçu sur les projets hydroélectriques de l’OMVS dans la région de Kayes » ; « Focus sur le Projet navigation » ; « L’OMVS et le développement local à Kayes. PGES-Gouina et réalisations ».

Après l’exposé brillant de ces différents thèmes par des experts, suivi des débats et des réponses à des différentes questions soulevées, les bénéficiaires des réalisations de l’OMVS ont fait des témoignages sur l’apport combien capital de l’organisation dans leurs villages et communes. A les en croire, si l’OMVS n’existait pas, il fallait obligatoire la créer.

Il y a eu également un grand concours organisé entre les différentes écoles sur la création, le rôle et les réalisations de l’OMVS. Les activités de la journée ont pris fin par un match de football entre les lycées publics de Bafoulabé et celui de Kayes, au stade Makoro Sissoko. Le coup d’envoi de la rencontre a été donné par le Haut-commissaire Hamed Diane Séméga, en présence du Gouverneur Koumaré. C’est dans un stade plein à craquer que les deux équipes ont procuré un match très plaisant. La mi-temps est intervenue sur un score vierge, dans une atmosphère festive. A la reprise, chaque équipe a essayé de prendre le match à son encontre. Le lycée DoukoucoroKonaré de Kayes, l’équipe hôte, a fini par scorer après une nette domination. C’est sur ce score que l’arbitre sifflera la fin de la rencontre.

3ème journée: visite des réalisations                                                          

Vendredi 13 mars 2021. La journée a été consacrée à une série de visites sur les chantiers des différentes réalisations de l’OMVS. A la tête d’une forte délégation, le Haut-commissaire a commencé son périple par le barrage hydroélectrique de Félou. Situé à une quinzaine de kilomètres de Kayes, cet ouvrage financé par les quatre pays de l’OMVS (Mali, Sénégal, Guinée et la Mauritanie) et leurs partenaires financiers a une capacité de l’ordre de 60 MW. La délégation a visité ce barrage hydroélectrique de Félou qui a permis aux quatre pays concernés d’améliorer leurs capacités de production d’électricité. Après Félou, la délégation s’est rendue au village de Logo Sabouciré. Ce village millénaire qui a résisté farouchement à la pénétration coloniale a très bien accueilli le Haut-commissaire et sa forte délégation. Après les salutations d’usage, Sémégaa procédé au lancement des travaux du périmètre maraicher financé par l’OMVS.

Après Sabouciré, la délégation s’est rendue successivement à Diamou, où  des équipements médicaux ont été offerts au CSCOM et au centre de santé de Tacoutala. A Maloum, elle a visité le bosquet collectif réalisé par le PGIRE ;  et à Dramané, les petits périmètres maraichers. Bâti sur un espace environ de sept(7) hectares, ce périmètre maraicher est entretenu par environ 500 femmes qui y plantent des oignons, des tomates, de la pomme de terre, de l’arachide… « La preuve palpable d’une entraide, ce périmètre démontre parfaitement que l’OMVS est une organisation des peuples », s’est réjoui le Haut-commissaire. Séméga a recensé les différentes préoccupations des femmes, auxquelles il a donné l’assurance d’apporter des solutions idoines. Le périple du Haut-commissaire et sa forte délégation a pris fin par l’étape d’Ambidedi. Là, la délégation a visité une adduction d’eau  financée par l’OMVS. A toutes les étapes de sa visite, le Haut-commissaire a donné l’assurance que son organisation travaillera davantage à offrir un cadre convivial aux populations riveraines du fleuve Sénégal.

A.Touré, de retour de Kayes

maliweb.net