La DG de la Somagaz répond à des attaques sur les réseaux sociaux

somag
somag


La Directrice Générale de la Somagaz Fatimetou Mint Dahhy a rompu le silence, bien qu’elle se soit constamment abstenue de réagir aux attaques et calomnies régulières dont elle fait l’objet arbitrairement sur les réseaux sociaux depuis 2017 jusqu’à ce jour.

C’est en l’accusant récemment de dilapider les biens publics et de mauvaise gestion, qu’elle s’est résolue à faire la mise au point suivante :

Le Tout-Puissant a dit:

« Ô vous qui avez cru ! Si un pervers vous apporte une nouvelle, voyez bien clair [de crainte] que par inadvertance vous ne portiez atteinte à des gens et que vous ne regrettiez par la suite ce que vous avez fait ».

Et

«Quand vous colportiez la nouvelle avec vos langues et disiez de vos bouches ce dont vous n’aviez aucun savoir; et vous le comptiez comme insignifiant alors qu’auprès d’Allah cela est énorme »

J’ai suivi comme d’autres pionniers des réseaux sociaux, les vastes campagnes de diffamation dirigées depuis 2017 jusqu’à ce jour contre ma personne.

Des charges que j’ai régulièrement inscrites dans le cadre de dénigrements visant ma propre personne.

J’étais constamment convaincu, pendant toute cette période jusqu’à l’instant, qu’il s’agissait de campagnes destinées à me porter personnellement atteinte d’une part et du prix à consentir contre mes positions politiques et mon entrée dans les affaires publiques d’autre part, qui ne méritent, à mon avis, aucune réaction, de quelque nature soit-elle et en dépit de l’embarras manifesté par moments, par mon environnement quant à ces calomnies virtuelles.

Ma réponse était toujours : je ne vais jamais assurer ma propre défense.

Quant à ce qui se passe aujourd’hui, dont mon accusation de gabegie, de détournement et de gaspillage de l’argent public, au cours de cérémonies sociales, à travers des tweets, dans lesquels, l’auteur du posting prétend que j’ai dépensé cinq millions ouguiyas, sans preuve aucune, j’ai décidé de faire une mise au point.

Je lui demande ici et à quiconque, de prouver mon implication dans toute fraude ou détournement d’un seul sou de l’argent public.

Dieu Merci, mon récent et aisé parcours professionnel est téléguidé par tous ceux qui me connaissent, par ma conviction absolue de l’intouchabilité des biens publics, tant des points de vue légal, juridique que moral.

Je pense qu’indexer quelqu’un de détourner et de gaspiller les biens publics n’est pas chose facile, de manière générale.

Pour ce qui me concerne et ceux qui ont travaillé avec moi, tous me témoignent mes principes et ma fermeté pour ce sujet, faisant des biens publics une ligne rouge.

Enfin, comme dit le Saint Corant :

« Il a dit : “aujourd’hui, il n’y aura pas de récrimination (d’accusation) contre vous. Qu’Allah vous pardonne. Et Il est Celui qui fait le plus de miséricorde (de pitié) que tous les miséricordieux. “

Fatimetou Mint Dahhy

Share and Enjoy !

0Shares
0
Publié le
Catégorisé comme Mauritanie