La douane joue un rôle essentiel dans la protection de l’économie nationale

Zouerate, 25 Avr 2020 (AMI)-La contrebande, toutes formes confondues, est considérée comme étant un crime majeur, qui menace l’économie nationale et engendre des pertes majeures. Les hautes ont aussitôt pris conscience des effets néfastes de cette pratique et mobilisé la douane pour l’endiguer.

Pour davantage de précisions sur le sujet et ses conséquences sur le produit national, le reporter de l’AMI à Zouerate a effectué un entretien

express avec le directeur de la douane dans les régions du nord (Tiris Zemmour, Adrar et Inchiri), le colonel Moustapha Ould Ahmed.

Ce dernier a précisé que la contrebande est un concept qui signifie toute entrée des marchandises ou des biens sans passer par la douane.

Il a expliqué que la contrebande se diffère selon la nature de la marchandise et son impact sur l’économie nationale.

« La contrebande de certaines marchandises représente au plan juridique un délit dont l’auteur s’expose à une sanction de taille : incarcération, paiement d’une amende et la confiscation des biens. Pour d’autres dont les effets sont minimes pour l’économie comme le sucre et d’huile de table, leurs auteurs ne subissent pas la sanction. Ils ont seulement sont obligés à dédouaner leurs bien avant le récupérer. La troisième catégorie est formellement prohibée par la loi mauritanienne comme le riz, le plastic, les produits alcalisés, les armes et les médicaments », a-t-il souligné.

Au sujet des hydrocarbures et les pâtes alimentaires, le colonel Moustapha a précisé que leurs contrebandiers sont punis par la loi et subissent une amande allant jusqu’au le double du montant de dédouanement.

Parlant du rôle de sa direction dans le nord du pays, le colonel Ould Ahmed a précisé que son administration exerce un rôle primordial dans le soutien du produit local et la protection de l’économie national contre tout sabotage venant de l’extérieur.

Il a enfin précisé que le dévouement et le professionnalisme de ses éléments a permis de réduire les actions de contrebande au seuil minimal.

Pour sa part, M. Mohamed Lemine Ould Bamba, commerçant à Zouerate, a salué le dynamisme et le professionnalisme de la douane opérant au nord du pays et appelé à des actions plus dissuasives pour stopper ce phénomène et promouvoir le produit local.