La Ligue des États arabes reprend ses activités avec Damas

45879658 7898885412
45879658 7898885412

La Ligue des États arabes a repris une partie de ses activités à Damas pour la première fois depuis novembre 2011, lorsque les ministres des Affaires étrangères des États membres de cette organisation ont décidé de suspendre l’adhésion de la Syrie à l’organisation.

Dimanche dernier, l’Union arabe des familles productives, des industries traditionnelles et développées a ouvert un bureau régional dans la capitale syrienne lors d’une cérémonie organisée à l’Opéra de Damas sous les auspices du ministère des Affaires sociales et du Travail de la RAS, écrit le journal panarabe Asharq Al-Awsat (basé à Londres, édition pro-saoudienne), rapporte EA Daily.

La dite Union qui est membre du Conseil pour l’unité économique arabe de la Ligue arabe vise à promouvoir les objectifs de l’économie sociale en aidant les familles productives et les travailleurs des petits métiers en plus des secteurs traditionnels des économies arabes. Elle vise également à offrir des opportunités sociales et économiques et à améliorer  le niveau de vie des chômeurs.

Lors d’une réunion au Caire le 12 novembre 2011, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe ont décidé de suspendre l’adhésion de la Syrie au Conseil de l’Organisation et à tous les organes intergouvernementaux connexes. Cette décision a été suivie de la fermeture des ambassades arabes à Damas ou du déclassement de leur mission diplomatique, rappelle Asharq Al-Awsat.

Cependant, des sources à Damas soulignent  que les activités de certaines organisations et agences liées à la ligue ne sont pas suspendues à Damas ces dernières années. Parmi eux se trouvent le Centre de formation à la radio et à la télévision, l’académie  e-mail et autres.

Lorsque Assad a repris le contrôle de la capitale et une grande partie du territoire syrien en 2018, avec le soutien de la Russie, le pays a renouvelé ses efforts pour revenir dans la Ligue arabe par des échanges de délégations et des contacts informels.

Au cours d’une conférence de presse à Moscou avec le ministre des Affaires étrangères d’Arabie saoudite, le Prince Faisal bin Farhan Al Saud à la mi-janvier de cette année, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a déclaré que Moscou et Riyad se sont mis d’accord sur plusieurs points liés à la Syrie, notamment « son retour à la Société des Nations, les Etats arabes », note le journal.

Présentement  encore, le ministre des Affaires étrangères et des Expatriés Faisal Mekdad  a reçu le dimanche 7 février  une copie des lettres de créance du nouvel ambassadeur de la Mauritanie à Damas, Ahmed Dy Mohamed Radhi.

La Mauritanie est pour rappel, le troisième pays arabe à relancer  les relations  diplomatiques avec  Damas après le Bahreïn et les Émirats arabes unis, qui ont « décongelé » leurs missions diplomatiques dans la capitale syrienne en 2018, sans nomination d’ambassadeurs.