La Mauritanie participe à la 17e conférence des ministres

25 12 2019 M 00 00 02
25 12 2019 M 00 00 02

Les travaux la 17e conférence des ministres et responsables de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le monde arabe, sur le thème : Génie artificiel et éducation : Défis et enjeux, se déroulent actuellement au Caire (Egypte) avec la participation du ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information(TIC), porte-parole du gouvernement, Dr. Sidi Ould Salem.

Cette conférence est organisée, sous l’égide du Président, Abdel Fattah al-Sissi, par le ministère égyptien de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique en coordination avec l’Alesco.

Elle a donné lieu à la présentation et la validation d’importantes études, à savoir:

– Le génie artificiel et l’éducation : Défis et enjeux ;

-Les politiques de recherche scientifique et déontologies du génie artificiel dans le cadre de la 4è révolution mondiale ;

– La classification des universités arabes ;

-Le cadre général de la recherche scientifique arabe dans les domaines social, culturel et économique.

Le ministre et ses collègues ont été reçus par le Président de la République Arabe d’Egypte, Monsieur Abdel Fattah al-Sissi.

L’Audience a donné lieu à un échange d’expériences et l’examen des voies et moyens d’établir des liens de coopération dans les domaines d’intérêt commun.

Le ministre a prononcé, au cours de la conférence, un discours détaillant l’appréciation de la Mauritanie de l’intérêt de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le monde arabe sur le thème : Génie artificiel, en particulier.

Il a mis en exergue les défis générés par la 4e révolution industrielle qui va changer les caractéristiques du monde, la nature de l’éducation et ses méthodes et approches ainsi que la façon dont les interactions administratives avec les citoyens, ce qui permettra l’émergence d’une vie intelligente dans tous les domaines.

M. Ould Salem a ajouté que cette révolution va opérer un changement méthodique de tous les formules et modèles habituels de la société et non seulement au niveau de la catégorie des chercheurs, ce qui nécessite de chaque individu de cette société numérique d’être un inventeur et un créateur et non seulement un consommateur de la technologie.

Le ministre a encore passé en revue les mesures à prendre pour tirer le meilleur profit de cette technologie, citant parmi elles l’offre d’infrastructures, des plateformes d’usage d’expertises, la formation des acteurs et intervenants ainsi que l’éducation numérique de chaque citoyen.

Il a enfin exposé les politiques et programmes nationaux dans le domaine de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et des technologies de l’information et de la communication.

Le ministre est accompagné, lors de cette conférence, de son conseiller chargé des TIC, M. Mohamed Ahmed Ould Abdarrahmane et la directrice générale adjointe des TIC au même ministère, Mme Zeinebou Mint Bouna.

Share and Enjoy !

0Shares
0