La Mauritanie tient l’inclusion des réfugiés dans le registre social

camp de MBera
camp de MBera

La Mauritanie tient l’inclusion des réfugiés dans le registre national de sécurité sociale

La Mauritanie a accueilli des réfugiés maliens sur son territoire après l’éclatement de la crise sécuritaire au Mali. En janvier 2021, il y avait quelque 63 600 réfugiés maliens dans la région aride du sud-est de Bassikounou, où se trouve le camp de réfugiés de Mbera, et quelque 5 900 réfugiés et demandeurs d’asile urbains dans les villes de Nouakchott et Nouadhibou.

Alors que certains réfugiés sont sur la voie de l’autosuffisance, d’autres ont du mal à répondre à leurs besoins fondamentaux. Conscient de la nature probablement prolongée des déplacements forcés dans le pays, le Gouvernement mauritanien est fermement résolu à assurer la protection des réfugiés tout en favorisant leur autosuffisance accrue et la résilience des communautés d’accueil.

La Mauritanie est partie à plusieurs conventions internationales relatives aux réfugiés et le gouvernement mauritanien s’est engagé à adopter une loi nationale sur l’asile lors du Forum mondial pour les réfugiés (décembre 2019).

Depuis la création du camp de Mbera en 2012, le HCR, le PAM et le gouvernement mauritanien ont travaillé en étroite collaboration sur la fourniture d’une aide alimentaire et la programmation des moyens de subsistance pour répondre aux besoins essentiels et à l’autosuffisance des réfugiés.

En 2021, avec le soutien du HCR et du Programme alimentaire mondial (PAM), le gouvernement mauritanien inclura les ménages de réfugiés dans le registre social national de Mauritanie, afin de permettre aux réfugiés éligibles de bénéficier de l’assistance au titre des programmes nationaux de protection sociale.

Source: reliefweb.int