La ministre des affaires sociales souligne l’existence d’une amélioration

La ministre des affaires sociales, de l’enfance et de la famille, Dr Nene Oumou Deffa KANE  a, dans son explication de la communication portant sur le renforcement des capacités nationales des formateurs dans le domaine de l’éducation spécialisée globale, souligné qu’il y a une amélioration notable au niveau de la perception des droits des enfants qui s’est traduite par la consécration de ces droits au sein de l’arsenal juridique national mais aussi au plan international, et notamment leur prise en charge par la Convention internationale pour la Défense des droits de l’Enfant (CDE) que notre pays a ratifiée en 1991.

Cette situation, a ajouté la ministre, a favorisé la mise en place par les pouvoirs publics d’un système de formation professionnelle centrée sur l’éducation spécialisée prenant en compte les progrès enregistrés en la matière et rendant disponible une offre de service pour les enfants vivants avec un handicap ou ayant besoin d’un enseignement spécialisé.

Un établissement public à caractère administratif a été créé pour la circonstance : ’’le Centre de formation et de promotion sociale des enfants handicapés’’ qui assure la scolarisation des enfants qui ont un besoin spécifique en éducation suite à un handicap ou à une maladie invalidante.

Le Centre assure aussi la formation des formateurs en langue de signes et en braille ; le renforcement des capacités des anciens enseignants mais également des parents de sourds muets et plus généralement doit tendre vers un enseignement inclusif spécialisé.

Share and Enjoy !

0Shares
0