La première Dame : La cohésion et la paix sociales sont liées au niveau éducatif de la femme

6589745 785214412
6589745 785214412

La première Dame , Dr Mariem Fadel Dah, a indiqué que la femme a toujours été une source d’inspiration et d’innovation, aussi bien au niveau culturel, scientifique que social et a souligné que l’éducation des filles constitue un pilier fort pour le développement économique et social.

Elle a ajouté, dans un discours prononcé jeudi à l’occasion de sa participation, par vidéoconférence, au lancement officiel au séminaire international de l’Organisation islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (ISESCO), que les sociétés où règnent la paix et la concorde sont celles qui ont compté sur l’éducation de la femme, en soulignant que la stabilité familiale, la cohésion et la paix sociales sont liées au niveau éducatif, social et économique de la femme et à son rôle dans la vie et dans les affaires publiques ainsi qu’à sa responsabilité dans la société.

Elle a précisé que moins du tiers des sortants des spécialités scientifiques et technologiques sont des filles ce qui , a-t-elle dit, se répercute négativement sur le taux de représentation de la femme dans les sphères de décisions, d’élaboration des politiques et sur l’égalité des chances professionnelles.

La première Dame a noté que malgré toutes ces données, des indicateurs positifs sont apparus, des progrès concrets ont été accomplis et des perspectives prometteuses s’ouvrent devant la femme, notamment durant les décennies passées, avant de souligner que la femme a joué un rôle déterminant dans la lutte contre le coronavirus et ses répercussions négatives aux niveau sanitaire, social, économique et psychologique.

La première Dame a en outre précisé que cette rencontre constitue une occasion pour unifier les efforts, les politiques et les dispositions pour consacrer le concept de la femme de l’avenir plutôt que celui de l’avenir de la femme, soulignant que la vision prospective attendue, doit découler de la femme elle-même dans toutes ses dimensions, ses capacités et ses sources d’inspiration.

La première Dame a appelé l’ISESCO à élargir cette initiative louable de célébrer cette année, la femme avec un plan quinquennal stratégique et d’œuvrer pour définir des objectifs à différents termes d’un programme global « pour la réalisation duquel tous doivent s’impliquer avec l’appui des institutions internationales, des organismes nationaux.

Publié le
Catégorisé comme Mauritanie