La vérité est bonne à dire, comme disait l’autre:

Baba Maréga

Toute vérité n’est pas bonne à dire. Proverbe Français

Si la nouvelle vague covid-19, a révélé, pour ceux qui en doutaient encore, la carence, ou l’inexistence même d’un système de santé viable dans notre pays, nous devons en être également convaincu que tous les autres secteurs vivent ou sont quasiment dans le même état voire en pire, c’est le cas par exemple du secteur de l’éducation nationale. -Ceci explique d’ailleurs en partie cela.


Est-il possible de construire ou de bâtir une nation sur du faux ou sur une base fausse et sur l’injustice?
Durant au moins les quatre dernières décennies et plus particulièrement la dernière, la gouvernance dans ce pays s’appuyait où se basait essentiellement que sur du faux.
En particulier, on nommait, on recrutait et les réussites au concours, tout se faisait essentiellement, sur des bases tribales, communautaires, ethniques, ou avec de faux diplômés donc des incompétents, et qui, de plus, sont parachutés à la tête des directions souvent stratégiques pour le pays et qui à leur tour recrutaient leurs collaborateurs essentiellement sur les mêmes bases ou les mêmes critères. Ainsi le boucle est bouclé et le pays est ce qu’il est devenu aujourd’hui, bancal.
Nous sommes donc dans un pays qui est  » assis » ou qui se repose presque sur du vide. Le moindre coup de vent, peut causer des dégâts incalculables et inimaginables, la covid-19 en est un exemple.
Quant à notre système éducatif qui est à terre, le moins que l’on puisse dire, est que cela ne présage pas un avenir radieux pour notre pays.
Il est plus que urgent, si le pouvoir a réellement le souci et la volonté de faire face aux difficultés multiples auxquels le pays est confronté, d’appeler à une consultation ou un dialogue national sur l’ensemble de ces défis.
Qu’Allah nous protège.
Baba Maréga

Laisser un commentaire