Lancement du programme de gestion durable des zones humides

30 08 2019M00 0088  e1613870085622
30 08 2019M00 0088 e1613870085622

Le programme de gestion durable des zones humides a été lancé samedi dans la capitale de la commune de Tamouret Naaj, dans le cadre des festivités marquant la journée mondiale des zones humides sous le thème ,  » les zones humides et l’eau « .

Dans un mot prononcé pour la circonstance, la ministre de l’Environnement et du Dévevoppement durable, Mme Mariem Bekaye, a indiqué que le la Mauritanie renferme plusieurs zones humides qui se trouvent essentiellement dans les wilayas des Hodh, de l’Assaba, du Brakna, du Trarza,de Dakhlet Nouadhibou et du Tagant.

Elle a ajouté que 4 de ces sites sont classés dans les zones de « RAMSAR », du fait de leur importance environnementale mondiale. Il s’agit, a-t-elle précisé, du Banc d’Arguin, du P°arc de Diawling, de la réserve naturelle de « Chetbou » en plus de l’ensemble composé de Lebhair, de Ghabou et des réseaux hydriques des plateaux versants du Tagant.

Elle a souligné que la plupart de ces zones ne disposent pas de plans d’aménagement et de gestion. Elles connaissent aussi une dégradation marquée, suite au changement climatique et aux activités humaines, du fait de l’exploitation poussée des ressources naturelles et de la pollution des systèmes environnementaux.

La ministre a indiqué que ces zones restent néanmoins vitales, du fait de leur valeur environnementale mais aussi du fait qu’elles assurent des fonctions sociales, économiques et culturelles fondamentales pour les populations locales, à travers ce qu’offrent les nappes souterraines, l’agriculture, l’élevage, l’exploitation des produits forestiers, le tourisme et la préservation de la biodiversité.

Elle a ajouté qu’en raison de la rareté des ressources hydriques, il est important de préserver les zones humides qui nous offrent beaucoup de services qui aident à atteindre les objectifs du développement durable, grâce à la réduction du niveau de la pauvreté, à la préservation de la santé humaine et à l’amélioration de la sécurité alimentaire et hydraulique.

Elle a affirmé que son département œuvre, en collaboration avec les acteurs locaux à exécuter un programme visant à préserver les différentes fonctions que remplissent ces systèmes environnementaux de haute productivité.

Elle a noté que l’objectif essentiel de ce programme consiste à améliorer les conditions de vie des populations, suivant une approche participative pour la préservation des écosystèmes.

Lancement du programme de gestion durable des zones humides
Lancement du programme de gestion durable des zones humides
Publié le
Catégorisé comme Mauritanie