Le candidat Sidi Mohamed O. Boubacar a qualifié la participation du président O. Abdel Aziz au lancement de la campagne du candidat Ghazouani à Nouadhibou « d’inacceptable » ajoutant qu’il s’opposera lui et ses soutiens contre les tentatives de fraude lors des élections.

Pour le candidat, qui s’exprimait lors d’un meeting à Néma, il ne fait plus aucun doute pour tous que le vrai candidat à ces élections est bien Mohamed O. Abdel Aziz.

Le candidat trouve illogique qu’un président interdit par la constitution de se présenter pour un troisième mandat abandonne ses responsabilités, celles de veiller sur les affaires des mauritaniens, et voyage pour présider l’ouverture d’une campagne électorale, « cela est inacceptable » a notamment dit O. Boubacar.

« En sa qualité de président de la république, a encore dit O. Boubacar, O. Abdel Aziz ne doit pas s’immiscer dans une campagne qui ne le concerne pas et doit laisser les mauritaniens choisir librement le président qu’ils veulent, ayant le choix entre la décennie du président en fin de mandat, sa méthode ou bien le changement ».

Le candidat a vertement critiqué la décennie de la présidence de Mohamed O. Abdel Aziz qui se caractérise par « une dette extérieure de 5 milliards de dollars, la propagation de la pauvreté, la hausse des prix, les souffrances des populations dans le domaine de la santé et l’effondrement du système éducatif, considérant que les mauritaniens sont à bout de patience et rejettent la fraude.

« Je m’opposerai à la fraude a encore dit O. Boubacar qui a affirmé aux populations de Néma que le changement est inéluctable au soir du 22 juin.

Il a promis que son élection consacrera un changement qui préservera la stabilité du pays, un changement perspicace et décisif.

Le candidat a enfin déclaré qu’il connaissait parfaitement bien les problèmes des populations de Néma dont entre autres la hausse des prix, le chômage, le transport.

Il a enfin promit la stabilisation des prix, la baisse des prix des hydrocarbures, des médicaments en plus du rétablissement du transport aérien vers la ville de Néma.

Sahara Medias