Le conseil des ministres de l’OMVS tient sa 63e session extraordinaire

4569878 89655574
4569878 89655574


Nouakchott, 23/02/2021- L’organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS) a tenu, mardi soir, au palais des congrès, sa 63e session extraordinaire. L’objectif principal de la rencontre est l’examen des rapports d’activités et des défis auxquels l’organisation fait face.

Dans son mot de bienvenue, le ministre du Pétrole, des Mines et de l’Énergie M. Abdel Salam Ould Mohamed Saleh, a dit, au nom du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani, sa joie d’accueillir les invités en Mauritanie et a souhaité la réussite des travaux de l’organisation. Il a souligné que cette session se tient dans des circonstances difficiles en raison de la covid-19 qui a eu des impacts socio-économiques importants. Un défi que l’OMVS a le devoir de surmonter, à travers l’appui aux pays membres dans le domaine de l’eau, de l’énergie et de la sécurité alimentaire.

Le ministre a loué le rôle que l’OMVS joue dans la région, notamment à Nouakchott qui bénéficie de l’eau et l’électricité provenant du barrage de Manantali. Il a, par la suite, précisé que le secteur de l’énergie constitue l’un des axes dont l’OMVS promeut le développement, ce qui ne peut que favoriser les conditions nécessaires au développement socio-économique des pays membres.

Pour sa part, le haut-commissaire de l’OMVS, M. Hamed Diane séméga, a félicité les autorités mauritaniennes pour l’organisation de la conférence, en dépit des circonstances difficiles. Il a déclaré que cette session extraordinaire s’articule sur le défi de la performance et la recherche de la meilleure gouvernance possible de l’organisation. Le haut-commissaire a signalé que les principales qualités à acquérir restent l’objectivité, la neutralité et la durabilité des décisions prises dans le cadre des stratégies.

De son coté, M. Serigne Mbaye Thiam, ministre sénégalais de l’Hydraulique et de l’Assainissement, président en exercice du conseil des ministres de l’OMVS, a tout d’abord remercié le ministre mauritanien pour toutes les facilités ayant permis la réussite de la session. Il a ensuite, exprimé sa reconnaissance à l’égard des chefs d’État des pays membres qui ont fait du fleuve Sénégal un espace de paix, de fraternité et de coopération, alors qu’ailleurs dans le monde, les ressources en eau sont devenues des causes de conflits,.

La cérémonie de l’ouverture s’est déroulée en présence du ministre de l’Hydraulique et des Mines du Mali, M. Lamine Saydou Traoré, de la ministre du Pétrole et des Énergies du Sénégal, madame Sophie Gladima, ainsi que d’experts et hauts fonctionnaires de l’organisation.