Le Ministère prend en charge les frais liés au transfert des malades

Dans une circulaire, le ministre de la Santé a souligné que les établissements de santé doivent supporter la prise en charge des évacués en urgences et le transport des malades entre les structures sanitaires, y compris les coûts de carburant et les frais de main-d’œuvre.

Le ministre a ajouté dans sa circulaire que le circuit du transport des malades et leur admission se fait en synergie avec l’établissement d’accueil, et il a souligné que le transfert des évacués ne doit s’effectuer que dans les ambulances.

Le ministre a appuyé la nécessité de fournir des soins complets aux malades et de procéder immédiatement à leur transfert en cas de manque de place ou manque de matériel spécifique pour leur traitement.

Une décision importante, estiment certains observateurs avertis à Nouakchott  étant donné l’incapacité financière de l’évacué d’autant plus que les raisons variées  de l’évacuation sanitaire. Une maladie peut se révéler brusquement, un traumatisme ou une blessure liée à un accident ou une rechute d’une affection chronique laquelle nécessite un transfert pour recevoir une meilleure prise en charge.

Le ministère a doté plusieurs formations sanitaires des ambulances qui disposent de tous les équipements d’urgence et de soins.  D’autres matériels sont également installés en fonction de la pathologie du patient et un personnel paramédical accompagne et veille sur l’état de santé du malade à transporter. Ainsi, ce dernier est transféré dans des conditions optimales où des soins peuvent être aussi administrés au cours du transport vers l’hôpital où il sera admis.

Share and Enjoy !

0Shares
0
Publié le
Catégorisé comme Santé