Le Mouvement Sahraouis pour la paix se prépare à tenir son premier congrès

Le Mouvement Sahraouis pour la paix se prépare à tenir son premier congrès
Le Mouvement Sahraouis pour la paix se prépare à tenir son premier congrès

Presque quatre mois après sa création, le Mouvement Sahraouis pour la paix (MSP) se prépare à tenir son premier congrès. Une commission, composée de 76 membres, a été désignée pour l’organisation du conclave dont la date n’a pas encore été annoncée, indique le MSP dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Ce pas a été précédé par une forte campagne de communication du secrétaire général du mouvement dans certains médias espagnols, marquée essentiellement par la promotion de Hach Ahmed de ce qu’il appelle la «troisième voix».

Une position qu’il a réitérée dans une allocution à l’occasion de la désignation des personnes chargées de préparer le prochain congrès.

«Notre principal objectif pour lequel nous nous sommes engagés, c’est de sauver notre peuple de la tragédie qu’il vit. C’est le défi auquel nous devons consacrer des efforts et produire des idées et des solutions à même de garantir à nos famille de sortir du sombre tunnel dans lequel elles sont enfermées.»

Le communiqué révèle que le MSP compte des sections dans les trois régions du Sahara : à Boujdour-Oued Eddahab, Guelmim-Oued Noun et Laayoune-Sakia El Hamra. Il est également présent à Nouadhibou en Mauritanie ainsi qu’en Europe où résident ses principaux cadres.

En revanche, le MSP tient toujours à préserver l’anonymat de ses membres opérant dans les camps de Tindouf. Pour mémoire, les camarades de Hach Ahmed avaient déjà dénoncé une campagne d’intimidation orchestrée par la direction du Polisario contre ses partisans installés sur le territoire algérien.

Yabiladi.com