L’Égypte dément son intention d’ouvrir un consulat à Laâyoune

Abdel Fattah al-Sissi
Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi. / Ph. Fethi Belaid - AFP


Des sources égyptiennes ont démenti, samedi, l’information sur une éventuelle inauguration d’un consulat dans les provinces sahariennes du Maroc. Dans une déclaration accordée au média Al Monitor, Rakha Hassan, membre de la Commission des Affaires étrangères égyptienne a indiqué que Le Caire n’ouvrirait pas de consulat au Sahara.

«L’Égypte n’a aucun intérêt pour ce territoire», a-t-il ajouté, mettant en doute l’exactitude des rapports de la presse. «La position de l’Égypte est restée inchangée sur la question du Sahara occidental jusqu’à présent, et cette position ne changera pas du jour au lendemain», a-t-il expliqué. L’ancien diplomate a noté que la position de son pays sur la question «est la même et reste conforme aux résolutions de l’ONU qui appellent à un référendum permettant aux citoyens du Sahara occidental de décider soit de faire partie du Maroc, soit d’être indépendants».

Al Monitor rappelle que des médias marocains ont annoncé, en décembre, que Le Caire compte inaugurer bientôt un consulat à Laâyoune, annonçant même une visite du ministre des Affaires étrangères Sameh Shoukry à Rabat.

Le 15 décembre, l’Égypte a appelé le Maroc et le Front Polisario à faire preuve de retenue et à respecter les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU, y compris l’accord de trêve de 1991, et à s’abstenir de prendre des mesures de provocation qui nuiraient aux intérêts économiques et commerciaux de cette région, au lendemain de l’intervention des FAR à El Guerguerate.

La question du Sahara Occidental a été, depuis longtemps, une cause de relations tendues entre Le Caire et Rabat.

yabiladi