Les armes découvertes à la base d’al-Wattia en Libye serviront de preuves contre les pays soutenant Haftar, selon Mohamed Siala

Crise libyenne, Aqmi et contrebande dans le Sahel
Crise libyenne, Aqmi et contrebande dans le Sahel - alg24.

Tripoli, Libye, 19 mai  (Infosplusgabon) – Le ministre libyen des Affaires étrangères du Gouvernement d’union nationale, Mohamed Siala, a promis lundi, de documenter les preuves trouvées sur la base aérienne militaire d’al-Wattia (sud-ouest) prise aux forces du maréchal Khalifa Haftar pour servir de preuve contre les « violations » commises par les  pays qui le soutiennent.

Dans un communiqué, M. Siala a souligné que le ministère des Affaires étrangères travaillera avec les ministères concernés pour « documenter les violations des pays soutenant Haftar grâce aux armes trouvées à la base aérienne d’al-Wattia ».

Le communiqué publié sur le site de la direction de la communication externe du ministère, a indiqué que « le ministère des Affaires étrangères présentera ses conclusions au Conseil de sécurité de l’ONU et au Comité des sanctions qui doivent assumer leurs responsabilités à l’égard de ces violations ».

Il a poursuivi: « Nous travaillerons de toutes les forces avec toutes les puissances internationales pacifiques pour instaurer la justice et construire un État civil et démocratique dans lequel tous les Libyens jouissent de la liberté et de la justice ».

Le Conseil présidentiel du gouvernement d’union nationale a annoncé que ses forces sont parvenues à prendre le contrôle de la base aérienne militaire d’al-Wattia tôt lundi matin, infligeant une perte stratégique au camp du maréchal Khalifa Haftar qui voit ses ambitions de prendre le contrôle du pays réduites à néant.

FIN/ INFOSPLUSGABON/RTF/GABON2020

© Copyright  Infosplusgabon