Les séparatistes du “polisario”, des pions dans le jeu politique algérien (média indonésien)

Les vieilles dindes de responsables algériens glougloutent...


Jakarta – Les séparatistes du “polisario” sont utilisés comme des pions dans le jeu politique algérien, indique mardi le portail d’information indonésien “Kompasiana”.

“Le +polisario+ a perdu le soutien de nombreux pays africains et latino-américains (…). La plupart de ses activités sont contrôlées par l’Algérie”, écrit l’auteur de l’article, le journaliste Veeramalla Anjaiah.

Il a également souligné que tous les droits des Sahraouis prisonniers des “camps de Tindouf” ont été bafoués par le “polisario”.

“Personne n’est autorisé à quitter les camps de Tindouf. Les Sahraouis souhaitant rejoindre le territoire marocain ont été réprimés par le +polisario+ d’une main de fer”, a regretté M. Anjaiah.

En cas de guerre, la souffrance de plus de 50.000 séquestrés sahraouis va devoir augmenter, a-t-il dit, affirmant que les milices du “polisario” ne sont pas à la hauteur du Maroc.

Les séparatistes “doivent accepter le fait qu’ils ne gagneront jamais contre un Maroc plus fort”, a conclu l’auteur de l’article.

Par ailleurs, le journaliste a relevé que les provinces du Sud du Royaume connaissent un boom économique, soulignant que leur population jouit d’un environnement pacifique et stable et d’une vie décente.

mapexpress

Laisser un commentaire