L’hôpital Hamad ben Khalifa en Mauritanie annonce ses résultats semestriels

5011b5b9bf7e5b76c698d9e74ffa019193afb7e8
5011b5b9bf7e5b76c698d9e74ffa019193afb7e8

L’hôpital QRCS-EAA Hamad ben Khalifa en Mauritanie annonce ses résultats semestriels

Un patient se fait soigner à l’hôpital Hamad bin Khalifa de Boutilimit, Mauritanie.

La péninsule
L’hôpital Hamad bin Khalifa de Boutilimit, en Mauritanie, a récemment publié son rapport semestriel sur les activités et services médicaux offerts au cours du premier semestre 2020 pour améliorer les conditions de santé des communautés locales de Boutilimit et des régions voisines.


Exploité et géré par la Société du Croissant-Rouge du Qatar (QRCS), dans le cadre d’un protocole d’accord avec l’éducation avant tout (EAA), l’hôpital s’appuie sur ses propres ressources et infrastructures, avec un effectif de 79 médecins spécialistes, infirmières, assistants, travailleurs sociaux et administratifs.
Le budget global de l’hôpital pour 2020 est de près de 1,3 million de dollars. Il comprend quatre divisions médicales: ambulatoire, hospitalière, technique et d’urgence. Il existe six services , médecine interne, obstétrique, gynécologie, dermatologie, chirurgie générale, orthopédie et et médecine dentaire.
Du 1er janvier au 30 juin 2020, le service des urgences de 8 lits a reçu 7297 patients, dont 5799 urgences multiples, 1424 urgences Ob-Gyn, 74 blessés de la route. Les indicateurs de performance montrent que l’hôpital a réussi à atteindre un objectif principal de réduction des références vers les principaux hôpitaux de Nouakchott – pas plus de 24 références.
Depuis le début de l’année, le département a servi 20 833 patients, dont 8 853 enfants, 4 177 hommes adultes et 7 803 femmes adultes.
Ils se répartissent comme suit: généraliste (11504), chirurgie générale (418), pédiatrie (1561), obstétrique-gynécologie (538), dentaire (433), orthopédie (661), soins de grossesse (1414), dermatologie (2121), médecine interne (1 188) et ophtalmologie (985).
Actuellement, l’hôpital a une capacité de 62 lits répartis dans quatre services (interne, pédiatrie, obstétrique-gynécologie et chirurgie générale). La période rapportée a accueilli 2 466 patients hospitalisés pour un total de 5 980 jours de séjour. Le taux d’occupation des lits était de 60,6%, avec une moyenne de 2,4 jours de séjour par patient.
L’hôpital accordant une grande attention à la santé maternelle et infantile, le département d’Ob-Gyn a supervisé 753 naissances, dont 118 césariennes, avec un pourcentage d’intervention chirurgicale de 15%, ce qui est bien inférieur aux chiffres nationaux, reflétant l’amélioration des performances de la département.
Dans le département de biotechnologie, qui comprend trois blocs opératoires, un laboratoire et une unité d’imagerie médicale entièrement équipés, il a réalisé 353 interventions chirurgicales dans les spécialités de l’Ob-Gyn, de l’orthopédie et de la chirurgie générale. En outre, 19 488 tests de laboratoire (moyenne: 100 par jour) et 2881 images médicales (moyenne: 20 par jour) ont été effectués.
L’hôpital a continué de dispenser une formation aux étudiants des écoles de santé publique, telles que les écoles de santé publique de Nouakchott, Rosso et Kiffa. Au cours des derniers mois, un nouveau lot de 36 stagiaires a été reçu. Pour assurer la pérennité du renforcement des capacités professionnelles, l’hôpital a participé à de nombreux cours de formation avec d’autres organisations et organisé des stages et des programmes de formation sur le terrain pour les infirmières.
En ce qui concerne les soins sociaux, le Département des affaires sociales a aidé 129 patients pauvres à accéder aux services de santé vitaux. Dans le cadre d’un accord de partenariat avec le Programme national de santé génésique, des soins de santé ont été dispensés à 780 femmes enceintes à Boutilimit.
Depuis début 2019, l’hôpital s’est engagé dans le cadre de l’initiative nationale de santé pour lutter contre les inflammations virales, en développant un mécanisme automatique de vaccination de tous les nouveau-nés avant leur sortie. Sur six mois, le nouveau mécanisme avait un taux de couverture de 100%.

Publié le
Catégorisé comme Santé