Ligue africaine des Champions : une phase de poules marquée par le Covid et un choc

gettyimages 5455386088
gettyimages 5455386088

Le duo égyptien Al Ahly et Zamalek, le TP Mazembe de la RD Congo ainsi que l’Espérance de Tunisie, les quatre clubs les plus titrés de l’histoire de la Ligue Africaine des Champions, sont tous en phase de groupes cette année.

Quatre autres anciens vainqueurs sont également en huitièmes de finale, qui ont également été marqués par le Covid-19 et un énorme choc.

Al Ahly, champion en titre, poursuivra sa quête d’un 10e titre – un record – cette année, tandis que le Zamalek et le TP Mazembe sont espèrent un sixième trophée et l’Espérance un cinquième.

Le Mouloudia d’Alger, les Mamelodi Sundowns d’Afrique du Sud, le Wydad de Casablanca et l’AS Vita Club sont les autres anciens vainqueurs qui seront tirés au sort vendredi pour la phase de groupes.
Lors du plus grand choc des 32 dernières éditions, le triple vainqueur, le Raja Casablanca du Maroc, a été battu par les nouveaux venus sénégalais Teungueth FC.

Les deux matches se sont soldés par un nul 0-0, Teungueth s’étant imposé 3-1 aux tirs au but à Casablanca. C’est la première fois depuis 17 ans que le Sénégal se qualifie pour la phase de groupe.

Le match retour au Maroc s’est déroulé dans des conditions atroces, le ballon rebondissant à peine sur une surface gorgée d’eau.

La pandémie mondiale de Covid-19 a également eu un impact, puisque les Ghanéens d’Asante Kotoko n’ont pas pu aligner les 15 hommes nécessaires pour le match retour au Soudan contre Al Hilal, qui menait 1-0 au match aller.

Kotoko était arrivé au Soudan avec suffisamment de joueurs pour que le match puisse avoir lieu, mais sept joueurs ont été testés positifs au Covid-19.

Le club ghanéen a contesté ces résultats et a souligné qu’un test était manquant, mais le commissaire de match de la Confédération africaine de football (Caf), Amir Hassan, a décidé que le match ne pouvait pas avoir lieu.

bbc.com

Publié le
Catégorisé comme Sport