L’isolement du polisario s’accroît après l’adhésion de l’Afrique du Sud

sahara le polisario veut rompre le cessez le feu et ferme el guerguerat e1609518468254
sahara le polisario veut rompre le cessez le feu et ferme el guerguerat e1609518468254

L’isolement du polisario s’accroît après l’adhésion de l’Afrique du Sud aux pays soutenant la position du Maroc (Middle East Online).
Le Caire – Le Front séparatiste du polisario se trouve dans une situation diplomatique embarrassante avec l’accroissement de son isolement dans le sillage de l’adhésion de l’Afrique sud Sud au cercle des pays soutenant les positions du Maroc vis-à-vis des transgressions commises par les séparatistes suite aux événements d’El Guergarate, écrit le journal électronique “Middle East Online”.

Le site d’information rappelle que le Président sud-africain et président en exercice de l’Union africaine (UA), Cyril Ramaphosa, a désavoué, dimanche à l’issue du 14ème sommet extraordinaire de l’UA sur “Faire Taire les Armes”, les séparatistes du polisario, en réaffirmant la pertinence de la décision 693 du sommet africain, tenu en juillet 2018 à Nouakchott, en Mauritanie.

La décision 693, ajoute la même source, consacre l’exclusivité de l’ONU en tant que cadre pour la recherche d’une solution au conflit régional créé autour de la question du Sahara marocain, tout en établissant le mécanisme de la Troïka pour appuyer les efforts des Nations-Unies pour le règlement de ce différend artificiel.

Selon la publication électronique, l’importance de l’Afrique du Sud, en plus de sa présidence actuelle de l’Union africaine, tient au fait qu’elle est restée pendant longtemps un grand soutien du polisario, aux côtés de l’Algérie, ce qui avait amené des pays africains à nouer des relations avec le front séparatiste avant de se raviser suite à la violation des lois par les milices du polisario et à leur implication dans le blocage de la circulation au niveau du passage d’El Guergarate.

“Il est ainsi clair que Rabat est en train d’engranger des acquis diplomatiques importants et inédits”, souligne “Middle East Online”, ajoutant qu’il “parait que l’Afrique du Sud est désormais convaincue du danger émanant des agissements hasardeux du polisario qui a compromis les flux commerciaux internationaux entre l’Afrique et l’Europe en semant la zizanie à El Guergarate et en compromettant les efforts de développement dans cette région vitale du continent africain”.

La position de l’Afrique du Sud renseigne sur les succès diplomatiques du Maroc qui a réussi à isoler le polisario, non seulement sur le plan africain, mais aussi à l’échelle mondiale.

mapexpress