Genève (© 2019 Afriquinfos)-L’OMS et ses partenaires ont tenu le mardi 28 mai, une Assemblée mondiale de la Santé à Genève. C’était l’occasion pour l’OMS de signer un partenariat avec la Principauté de Monaco dans le domaine de la lutte contre le Paludisme en Afrique et particulièrement dans la région du Sahel.   

L’OMS intensifie la lutte pour l’éradication du paludisme dans huit pays africains. L’organisme onusien a reçu l’accompagnement de la Principauté de Monaco avec qui un partenariat a été signé. Dans les pays concernés à savoir le Burkina-Faso, le Cap-Vert, la Gambie, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Tchad plus de 374 millions de personnes risquent de contracter le Palu.  Aussi, le partenariat avec la principauté prévoit le versement de 2 millions d’euros sur une période de cinq ans.

intensifier son action dans le Sahel

Cette enveloppe servira au Bureau régional pour l’Afrique, d’intensifier son action dans le Sahel. Cela passera par un appui et des conseils techniques aux huit pays du Sahel, notamment en aidant à renforcer les programmes, en améliorant les capacités techniques ainsi que la collaboration et la coordination dans la sous-région.

« ce nouvel investissement est une reconnaissance de l’énorme fardeau que le paludisme fait peser sur les pays d’Afrique, et de l’effet paralysant de cette maladie sur le développement socio-économique de la région ».

Pour M. Gilles Tonelli, Conseiller de Gouvernement-Ministre des Relations Extérieures et de la Coopération du Gouvernement Princier, « ce nouvel investissement est une reconnaissance de l’énorme fardeau que le paludisme fait peser sur les pays d’Afrique, et de l’effet paralysant de cette maladie sur le développement socio-économique de la région ».

S.B.

Afriquinfos.com