L’ouverture du consulat jordanien à Laâyoune, un acte de souveraineté reflétant le soutien constant d’Amman au Maroc

Andre Gakwaya MAP
Andre Gakwaya MAP

L’ouverture du consulat jordanien à Laâyoune, un acte de souveraineté reflétant le soutien constant d’Amman au Maroc (expert rwandais)

L’ouverture du Consulat général du Royaume hachémite de Jordanie dans la ville marocaine de Laâyoune est un acte de souveraineté fort reflétant le soutien jordanien constant à l’intégrité territoriale du Maroc, a affirmé le chercheur et DG de l’Agence rwandaise d’information (ARI), Andre Gakwaya.

“C’est un acte de souveraineté fort, conforme à la Convention de Vienne de 1963, qui s’inscrit dans le cadre du soutien constant et résolu de la Jordanie à l’intégrité territoriale du Maroc et reflète la profondeur des relations et des intérêts mutuels unissant les deux Royaumes”, a souligné M. Gakwaya dans un entretien à la MAP.

L’ouverture de ce consulat après celui des Emirats Arabes Unis et du Royaume de Bahreïn, atteste de “la reconnaissance sur le terrain de la marocanité du Sahara par trois pays très influents du Moyen-Orient”, a indiqué cet expert et fin connaisseur du Sahara marocain, relevant que l’inauguration de cette représentation diplomatique sonne comme un démenti aux fake news, propagées depuis Alger, sur l’existence d’une guerre entre le Maroc et les séparatistes du “polisario” au Sahara marocain.

Rappelant que la Jordanie avait pris part en 1975 déjà à la Marche Verte avec une importante délégation composée de toutes les tendances politiques et sociales confondues pour exprimer la solidarité du peuple Jordanien avec le peuple Marocain, ce chercheur spécialiste de l’Afrique a fait observer que les deux Monarchies ont en commun des liens historiques et sont perçues comme des modèles de stabilité et des acteurs centraux dans le monde arabe.

M. Gakwaya, par ailleurs membre de la Plateforme internationale de défense et de soutien au Sahara marocain, a fait remarquer que “l’ouverture du consulat jordanien intervient dans un contexte particulier, marqué par un soutien mondial croissant à l’initiative marocaine d’autonomie pour le Sahara qui constitue, la seule solution logique pour mettre fin à ce conflit”.

Avec l’ouverture de la représentation consulaire hachémite, les provinces du Sud du Maroc accueillent désormais une vingtaine de consulats généraux de pays arabes, africains et américains.”Cela reflète la stabilité et la sécurité dont jouit le Sahara marocain, mais aussi la dynamique de cette région engagée dans un processus de développement inclusif, multisectoriel et durable”, a-t-il enchainé.

Aux yeux de cet expert, le Sahara marocain est destiné à jouer un rôle stratégique dans la coopération Sud-Sud et dans l’intégration régionale du continent africain de par ses potentialités économiques et touristiques importantes.

MAP