Match d’ouverture du tournoi de l’Ufoa B-U20:Les Ecureuils juniors surpris

4e journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2022 :Match Aller entre le Bénin et le Lesotho
© aCotonou.com par Didier ASSOGBA 4e journée des éliminatoires de la CAN Cameroun 2022 :Match Aller entre le Bénin et le Lesotho Porto-Novo, le 14 novembre 2020. Match Aller entre le Bénin et le Lesotho soldé par 1 but à 0 en faveur des Ecureuils

Les Ecureuils juniors du Bénin ont été battus par le Mena du Niger par le score de 1-0, samedi 5 décembre dernier. C’était en match inaugural du tournoi Ufoa B U20, qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations juniors Mauritanie 2021. Avec ce résultat, le Bénin occupe la dernière place du groupe dominé par le Niger, le Burkina-Faso et le Togo.

Pays organisateur du tournoi de l’Ufoa B, qualificatif pour la Coupe d’Afrique des Nations juniors Mauritanie 2021, le Bénin a été défait (1-0), samedi 5 décembre dernier par le Mena du Niger en match d’ouverture de la compétition. Et pourtant, les poulains de Mathias Déguénon avaient bien démarré cette rencontre en se procurant les premières occasions. En témoigne la frappe de Ishola Olaïtan à la 3e minute de jeu suite à une passe de Charbel Gomez à la lisière de la surface de réparation nigérienne. Dans le premier quart d’heure, les jeunes Ecureuils enchainent les actions offensives mais vont se heurter au rideau défensif du Mena du Niger.

La partie va monter en intensité dès la 16e minute et les Nigériens vont se montrer plus dangereux en attaque. Ils vont s’offrir le premier corner du match suite à une tentative d’incursion de Danja Samaila sur le côté gauche de la défense béninoise. Avec cette résistance des joueurs nigériens, le Bénin ne parvient pas à ouvrir le score. Tactiquement et physiquement en place, les coéquipiers de Djibrilla Ibrahim Mossi réussiront à tenir tête au Bénin en procédant à des contre-attaques. Ils se montrent adroits respectivement sur les corners des 18e et 25e minutes et le coup franc de la 28e minute. La modeste équipe du Mena junior va pousser les Ecureuils juniors à la faute. A la 29e minute, Rabiou Sankamao va écoper du premier carton jaune du match suite à une faute sur le Nigérien Niandou Ahmed.
L’entraîneur nigérien Yansambou Issa Abdurahaman va profiter du premier corner béninois à la 32e minute pour faire son premier changement. Moustapha Malick va céder sa place à Ibrahim Jabiri. A la 37e minute, suite à une action offensive des Ecureuils juniors dans le camp du Mena, Ishola Olaïtan va permettre au Bénin d’obtenir un coup franc devant la surface de réparation. Mais, cette occasion a été mal négociée par Charbel Gomez qui envoie la balle sur la barre transversale du gardien nigérien, Issaka Abasse. Comme une réponse du berger à la bergère, le Niger va reprendre le contrôle du jeu pour ouvrir le score sur un coup franc trois minutes plus tard. Le capitaine du Mena Djibrilla Ibrahim Mossi place le ballon à Abdoulaye Ibrahim Litnine à l’entrée de la surface de vérité des Béninois. Ce dernier décroche une frappe à ras de terre pour surprendre Katchon Abiola à la 40e minute.

Menés 1-0, les Ecureuils juniors tentent de revenir au score sans succès. Servi au point de penalty à la 42e minute, Tadjou Sakibou rate l’occasion de permettre au Bénin de retourner aux vestiaires avec l’égalisation. En dépit de la pression des Béninois, les joueurs du Mena résisteront jusqu’à la mi-temps. A la reprise, les Ecureuils juniors reviennent avec de belles intentions. Le repositionnement de Charbel Gomez va permettre à l’équipe de multiplier les actions offensives mais sans succès. A la 51e minute, Sèdjro Ahouangbo récupère une balle dans l’axe de la défense nigérienne mais oriente mal son tir.

Les changements opérés par le coach du Niger vont davantage compliquer l’existence aux jeunes Béninois qui ne réussiront pas à égaliser malgré leur volonté. Avec cette défaite, le Bénin se retrouve dernier de son groupe où le Togo et le Burkina Faso se partagent la deuxième place après leur match nul (1-1) derrière le Niger (3 points). Satisfait de ce résultat, le sélectionneur du Niger entend poursuivre sur la même lancée dans la suite de la compétition. « J’ai opté pour un bloc bas afin de contre-attaquer. Et ça a marché. Sans dévoiler notre secret, nous allons continuer de la même manière lors des prochaines journées », a-t-il déclaré. Quant à Mathias Déguénon, entraîneur du Bénin, il pense jouer son va-tout pour arracher les six points encore possibles lors des deux derniers matchs de groupe.
« Rien n’est perdu, tout est encore possible dans ce groupe »,
a-t-il rassuré. Signalons que le Bénin effectuera sa deuxième sortie demain mardi 8 décembre au stade Charles de Gaulle de Porto-Novo.

Par Christian HOUNONGBE

acotonou