Mauritanie : pourquoi Ghazouani et Aziz se disputent l’UPR

DIFF2RENG 780x405
DIFF2RENG 780x405

RÉSERVÉ AUX ABONNÉS | 17 décembre 2019 à 14h41 | Par Justine Spiegel,   Jeune Afrique

Le président Mohamed Ould Ghazouani ne semble pas disposé à partager la direction du parti avec son mentor et prédécesseur, Mohamed Ould Abdel Aziz. Et s’affirme jour après jour comme le seul maître à bord.

À quoi pensait Mohamed Ould Abdelaziz à bord de l’avion loué à Mauritania Airlines qui l’a discrètement déposé sur le tarmac de l’aéroport de Nouakchott, le 16 novembre ? D’Istanbul à Londres et de Paris à Las Palmas, pendant plus de trois mois, l’ancien président n’a pas échafaudé de plan millimétré, ne s’est pas inquiété outre mesure de son avenir.

 « Aziz », qui n’a jamais caché qu’il ne se retirerait pas de la vie politique, était très confiant. Il avait l’intime conviction que son successeur et « frère » Mohamed Ould Ghazouani consentirait à partager le pouvoir qu’il lui avait lui-même transmis le 1er août.

Mais ce grand retour ne pouvait s’opérer sans qu’il récupère d’abord ce qu’il estime lui appartenir : l’Union pour la République (UPR), le parti au pouvoir, dont il a convoqué les responsables le 20 novembre. En affirmant être le seul et unique « référent » de cette formation, le nouveau chef de l’État a brisé l’élan de son prédécesseur. L’amitié entre les deux hommes a alors commencé à se fissurer.

Share and Enjoy !

0Shares
0