C’est le 07 juin 2019 que la campagne électorale pour la présidentielle de 2019 a commencé sur l’ensemble du territoire mauritanien et Mohamed Ould El Ghazouani est en position de pivot à l’élection.

Sans surprise majeure, si le candidat Mohamed Ould El Ghazouani continue de maintenir ses réussites énormes de favori pour cette élection, tel n’est pas le cas pour les cinq autres, quoique le postulant Sidi Mohamed Ould Boubacar pourrait se confirmer avec les islamistes comme la seconde force réelle politique dans cette élection, mais également un contrepouvoir incontestablement pesant en prélude à une alternance souhaitée ou souhaitable dans toute démocratie.

Les grandes tendances actuelles d’une campagne qui a débuté avant l’heure sont bonnes pour le candidat Mohamed Ould El Ghazouani, dont les soutiens et, en premier lieu, Mohamed Ould Abdel Aziz investissent d’énormes efforts pour mobiliser les électeurs à voter en faveur de leur candidat ; demeurent majoritairement perplexes pour le restant des postulants.

Mais, ce déséquilibre ne semble décourager Sidi Mohamed Ould Boubacar, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud, Mohamed lemine El Mourteji El wafi et Kane Hamidou Baba qui continuent de résister pour arriver au 22 juin prochain à un scrutin qui serait au moins logique, leur permettant d’échapper à la déchéance politique.

La sphère politique peut connaitre une nouvelle configuration où les caciques peuvent connaitre de réelles secousses et des nouvelles alliances emmenant à de nouveaux poids lourds, fortement engagés dans la construction nationale.

A l’heure actuelle, Sidi Mohamed Ould Boubacar, pourrait à l’avantage apparaitre comme la future force de l’opposition du pays étant donné que l’actuelle opposition n’a plus rien dans ses réseaux.

Ces tendances n’enlèvent malgré cela rien à l’aura de Biram Dah Abeid , Kane Hamidou Baba,  et de Mohamed Ould Maouloud.

Pour le candidat, Mohamed lemine El Mourteji El wafi, il aura à contribué à une présence de la jeunesse, avec la possibilité d’intervertir la tendance pour arriver à un résultat inattendu jusque-là !

Ainsi, une simple analyse de cette campagne laisse penser que les candidats se présentent selon l’ordre de popularité ascendant Mohamed Ould El Ghazouani, Sidi Mohamed Ould Boubacar, Kane Hamidou Baba, Biram Dah Abeid, Mohamed Ould Maouloud et Mohamed lemine El Mourteji El wafi.