Le candidat aux prochaines élections présidentielles, Mohamed O. Ghazouani a exposé ce dimanche, lors d’un meeting, les principaux points de son programme électoral, axé essentiellement sur l’enseignement, la santé, l’économie et les routes.

Un programme qui satisfait, selon le candidat, les aspirations des mauritaniens et qui serait le résultat des rencontres tenues avec bon nombre de mauritaniens.

Le candidat a ajouté que le but de ce meeting est de s’adresser à tous les citoyens pour leur exposer son programme qui garantit la stabilité du pays, la consolidation de sa sécurité et le renforcement de son unité.

Ce programme, contenu dans 47 pages, prévoit de mettre fin à la pauvreté, mettre à la disposition de tous les mauritaniens un enseignement de qualité, faire face à l’extrémisme et la construction d’un état islamique fière de sa diversité et qui garantit à tous les droits et les libertés.

Les priorités du programme du candidat

« Malgré les efforts louables déployés au cours de la dernière décennie, a notamment dit O. Ghazouani, la lutte sera en faveur de l’amélioration des conditions de vie des populations, l’éradication de la pauvreté » ajoutant qu’il sera le candidat de l’espoir, laMauritanie : voici les principaux points du programme du candidat Ghazouani, souhaitant qu’il soit au niveau des aspirations.

Parmi les priorités du candidat le développement social s’engageant à ne laisser personne sur les trottoirs ajoutant que son but est que la prospérité prévale, lui qui se définit comme le candidat de la justice sociale.

Il a promis d’améliorer les conditions des fonctionnaires et d’œuvrer à la tenue d’un dialogue politique permanent jusqu’à ce que les différends restent seulement au niveau des idées.

Le candidat Ghazouani s’est engagé à lancer un dialogue afin que soit choisie la meilleure voie pour une rationalisation des institutions axée sur l’institution judiciaire et législative, l’organisation administrative de l’état et la décentralisation.

Il a promis par ailleurs de résoudre les problèmes de la jeunesse, d’encourager les initiatives individuelles, de faciliter l’obtention de microcrédits et à attirer davantage de jeunes et de développer l’enseignement technique et professionnel.

Il a enfin affirmé que l’état prendra en charge les personnes handicapées afin de les intégrer dans le secteur de l’emploi.

sahara medias