Messages de fidélité et de loyalisme adressés à S.M. le Roi

4523652 5478965
4523652 5478965

Messages de fidélité et de loyalisme adressés à S.M. le Roi par les présidents des deux Chambres du Parlement à l’occasion de la clôture de la session d’octobre de l’année législative 2020-2021.
Forte mobilisation de l’Institution législative derrière S.M. le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume
A.Rm A.Rm, 10 février 2021 à 21:45

Forte mobilisation de l’Institution législative derrière S.M. le Roi Mohammed VI pour la défense de l’intégrité territoriale du Royaume
La Chambre des représentants et celle des conseillers ont clôturé la session d’octobre de l’année législative 2020-2021, respectivement mercredi et mardi derniers. Au-delà de l’exercice du bilan établi en pareilles occasions, force est de constater que la Cause nationale était au cœur des travaux de l’Institution législative avec ses deux composantes. Ainsi que le souligne Habib El Malki, président de la Première Chambre, sur les quatre séances de politique générale, deux ont été consacrées à la question nationale, sous l’angle du développement des provinces sahariennes et du rôle de la diplomatie dans la défense de l’intégrité territoriale. À cet égard, M. El Malki précise que les interventions présentées et le débat qui a eu lieu à cette occasion ont mis en valeur l’unanimité nationale qui caractérise cette cause sacrée pour tous les Marocains et la mobilisation derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI pour consolider les acquis réalisés.
À la Chambre des conseillers, la question du Sahara marocain a été au cœur de l’activité parlementaire et bénéficié d’un intérêt tout particulier. Selon Hakim Benchamach, sur le plan de la diplomatie parlementaire, cette session a été marquée par la mobilisation de l’ensemble des composantes de la Chambre derrière S.M. le Roi Mohammed VI, pour faire face aux manœuvres désespérées des ennemies de l’intégrité territoriale, notamment à Guergarate. Et le président de la deuxième Chambre de souligner les positions de soutien et de solidarité exprimés par plusieurs Parlements nationaux et unions régionales, en faveur de l’unité et la stabilité du Royaume et de la libre circulation et la sécurité au niveau des frontières avec la Mauritanie.
Rappelons que le 4 décembre dernier, les présidents des deux Chambres du Parlement ont tenu à informer les organisations et les unions parlementaires régionales et internationales de la réalité de la situation au poste-frontière de «Guergarate». Dans leur communiqué conjoint, les deux Présidents ont tenu à rappeler la sacralité de la première cause nationale, et le consensus national constant et permanent derrière Sa Majesté le Roi Mohammed VI à cet égard. Ils ont également passé en revue la chronologie et la série des provocations dangereuses et inacceptables de la part des milices du «Polisario» après leur incursion illégale et illégitime, depuis le 21 octobre dernier, au poste-frontière de Guergarate au Sahara marocain.
La correspondance a également souligné que le Maroc, après s’être engagé à la plus grande retenue et avoir donné toute latitude pour trouver une solution diplomatique grâce aux bons offices des Nations unies, n’avait d’autre choix que de s’acquitter de ses responsabilités et d’accomplir son devoir légitime, en pleine harmonie avec la légitimité internationale, pour protéger la zone frontalière reliant le Royaume du Maroc et la Mauritanie voisine, en mettant fin à l’état d’obstruction résultant des pratiques subversives et intimidantes des milices armées du «Polisario» et en rétablissant la liberté de circulation civile et commerciale, sous les hautes instructions de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Chef suprême et Chef d’État-major général, pour rétablir la liberté de circulation dans le passage de Guergarate, le sécuriser et l’ouvrir au transport civil et commercial.
Les présidents des deux Chambres du Parlement du Royaume du Maroc, et après avoir réitéré l’expression des sentiments de gratitude et de considération profonde pour les positions des pays amis et frères rejetant le préjudice à l’unité et à la stabilité du Maroc ont souligné, à travers ces messages, que l’information des présidents et chefs d’organisations et unions parlementaires régionales et internationales s’inscrit dans le cadre de la mise en application des valeurs de dialogue et de concertation.

lematin.ma

Publié le
Catégorisé comme Maroc