Ministère de l’Economie et de l’Industrie: note d’information

Le ministre de l'Economie et de l'Industrie, M. Abdelaziz Ould Dahi
Le ministre de l'Economie et de l'Industrie, M. Abdelaziz Ould Dahi

Ministère de l’Economie et de l’Industrie: note d’information
Nouakchott, le: 25/06/2020 – Le ministre de l’Economie et de l’Industrie, M. Abdelaziz Ould Dahi, a révélé le jeudi 25 juin courant, dans la soirée, au cours de la conférence de presse hebdomadaire consacrée aux commentaires des résultats du Conseil des ministres, l’adoption du Conseil de deux projets de loi suivants :

–       Projet de loi autorisant la ratification de la convention de financement relative à la participation au financement du projet de Gestion Durable des Ressources Naturelles , d’Equipement Communal et de Structuration des Producteurs Ruraux (PROGRES), signée le 23 juin 2020 à Rome, entre la République Islamique de Mauritanie et le Fonds International de Développement Agricole (FIDA),  dont 18 960 millions de dollars de dons et 4 740 dollars,  de prêt sans intérêt.

Le reste du coût est réparti comme suit:

12 millions de dollars mobilisés par le Fonds vert pour l’environnement; 9 millions de dollars du fonds de l’OPEP pour le développement et 5 millions, représentant les contributions de l’Etat mauritanien.

La partie du prêt financée par le FIDA sera remboursée sur 40 ans dont 10 ans ‘exemption avec des frais de service fixes de 1,3%.

Le projet, objet de l’accord, sera mis en œuvre sur une période de 6 ans, y compris ses interventions dans les wilayas (les deux Hodh Charghi et Ghari, l’Assaba, le Brakna, le Gorgol et le Guidimakha.

–        Quant au deuxième projet de loi, adopté par le Conseil des ministres, il autorise la ratification de la convention de crédit, destinée à la participation au financement du programme d’urgence pour contrecarrer les effets de la pandémie de la Covid19, signée le 27 avril 2020 au Koweït, entre le Gouvernement de la République Islamique de Mauritanie et le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES).

Le crédit relatif à ce projet s’élève  à 15 millions de dinars koweïtiens, soit 1,834 milliards ouguiyas nouvelles, remboursé sur une période de 31 ans y compris un délai de grâce de 8 ans avec un taux d’intérêt de 2% sur les montants prélevés sur le principal et impayés.

Ce prêt est destiné à la mise en œuvre de de toutes les actions, fournitures et services nécessaires spécifiques à l’actuel programme visant la contribution aux efforts déployés pour contrecarrer la pandémie du Covid-19 et ses conséquences négatives sur les divers secteurs du pays.

Ahmed   Mohamedou

Ministère de l’Economie et de l’Industrie 

Conseiller Technique chargé de la Communication

Traduit par Rapide info