Mirepoix. 10 ans d’humanitaire pour Christine Bergougnous

Mirepoix– À peine rentrée de Mauritanie pour rester quelques semaines chez sa mère à Mirepoix, Christine Bergougnous pense déjà à repartir après avoir juste pris le temps de régler quelques formalités dans le cadre de ses actions humanitaires.

Cela fait 10 ans tout juste que Christine voyage entre ces deux pays. Auparavant, secrétaire en service de cardiologie à Lavelanet, elle a préféré suivre ses aspirations pour l’aide humanitaire au profit des enfants en urgence médicale extrême qui n’ont pas accès à la chirurgie et aux soins dans leur pays.

Vers les premières greffes rénales en Mauritanie
Elle s’investit dans différents domaines. Un de ses buts est de tisser des liens entre médecins spécialistes mauritaniens et français afin de pouvoir soigner les enfants dans leur pays à l’hôpital public. Actuellement, elle contribue à mettre en place les premières greffes rénales en Mauritanie. Le bloc est prêt, il y a des médecins mais il faudrait que ceux-ci reçoivent une formation d’une semaine avec une équipe entière venue sur place, chirurgien, anesthésiste réanimateur. Elle s’occupe de trouver des financements et aussi et les autorisations.

Mais ses actions ne s’arrêtent pas là, elle s’implique également dans la construction d’une école, et aussi d’un barrage ainsi que le projet de développer le rugby féminin.

Avant de repartir elle lance une bouteille à la mer : elle est à la recherche d’humanitaires qui auraient envie de partir pour ce pays. Elle aimerait également rapporter un petit fauteuil roulant pour une enfant de 3 ans.

Contact : [email protected]

ladepeche.fr

Share and Enjoy !

0Shares
0