Niger : 14 militaires tués dans un attaque terroriste

1042665963
1042665963

Quatorze militaires nigériens ont été tués dans une embuscade tendue par des terroristes alors qu’ils escortaient une équipe d’agents électoraux dans l’ouest du pays, ont confirmé jeudi les autorités locales.

Cette attaque a eu lieu mercredi soir près du village de Sanam, situé à moins de 300km de Niamey, la capitale nigérienne.

Des gendarmes et des membres de la Garde nationale ont été attaqués par des islamistes circulant à moto, a-t-on indiqué de mêmes sources.

«Un convoi composé d’éléments de la gendarmerie et de la garde nationale escortant des équipes chargées de l’enrôlement électoral dans la commune de Sanam (département d’Abala) a été victime d’une embuscade tendue par des terroristes lourdement armés», selon le communiqué. «A l’issue d’une bataille acharnée, plusieurs morts et blessés ont été enregistrés. Côté ami : sept gendarmes et sept gardes sont décédés. Un garde est porté disparu», selon le communiqué. «L’ennemi quant à lui, a subi de nombreuses pertes», assure le ministère, sans préciser leur ampleur.

La situation sécuritaire en Afrique de l’Ouest, notamment dans le Sahel, s’est détériorée ces derniers mois à cause d’une multiplication des attentats extrémistes. Le Niger, le Burkina Faso et le Mali ont été le théâtre de certaines des attaques les plus meurtrières ayant visant leurs militaires.

Un sommet réunissant les dirigeants des pays du G5 Sahel (Niger, Mali, Mauritanie, Burkina Faso et Tchad) est prévu à Pau, en France, le 13 janvier.

Share and Enjoy !

0Shares
0