Nouakchott, Zouerate, Akjoujt, Kiffa, Rosso… : les profs en grève

164495870 459214234
164495870 459214234

Nouakchott, Zouerate, Akjoujt, Kiffa, Rosso… : les profs en grève …RÉACTIONS

Les grèves et manifestations se sont poursuivies ce mercredi 24 mars pour le troisième jour consécutif à l’appel de la Coordination de Défense de l’Enseignant (CDE) qui regroupe le Syndicat National de l’Enseignement Secondaire (SNES), le Syndicat National des Professeurs de l’Enseignement Technique (SYNAPET),

le Syndicat Indépendant des Professeurs de l’Enseignement Secondaire (SIPES) et l’Alliance des Professeurs de Mauritanie (APM).

De Zouerate à Aioun, en passant par Akjoujt ou Rosso, les professeurs sont sortis dans la rue…. Nouakchott a été le plus grand théâtre de rassemblement qui a réuni entre 1500 et 2000 enseignants. A Kiffa, les profs se sont rassemblés devant la direction régionale de l’enseignement secondaire.

« Il y’a eu une forte mobilisation pour faire entendre nos voix aux autorités du pays. […] Nous voulons des actes concrets et palpables. Notre système éducatif est en train de pâtir, s’y ajoute le piétinement des droits des enseignants et de leur dignité », explique Abdourazak Anne, enseignant au Collège de Hseytine, dans la moughataa de Boumdeid, dans l’Assaba.

Sidaty Mohamed Dicko, secrétaire général de l’APM, explique dans quel but s’inscrivent ces grèves et manifestations. « Nous demandons, entre autres revendications, l’augmentation des salaires, l’amélioration des conditions de travail, l’adoption et l’application des statuts des corps de l’enseignement technique et secondaire, l’attribution de terrains et l’adoption d’une politique d’acquisition de logements pour le corps enseignant ».

« Il y’a un mois, nous avons déposé un préavis de grève à compter du 22 au 26 mars. Nous n’avons pas reçu d’écho favorable. Face à l’absence de réaction de notre ministère, nous avons été contraints de faire cette grève. Nous avons l’impression qu’il n’a aucune intention de prêter attention à nos doléances », indique Sidi Idoumou Boudid, secrétaire général du SNES.

Le Syndicat Libre des Enseignants Mauritaniens (SLEM), qui n’est pas membre de la CDE, est également en grève…

@babacarbayendiaye

Nouakchott  – 24/03/2021

Publié le
Catégorisé comme Mauritanie