La Coalition Vivre Ensemble (CVE): conférence de presse

abcve thumb medium400 0
abcve thumb medium400 0

La Coalition Vivre Ensemble (CVE), Dr Hamidou Baba Kane a tenu, ce jeudi 2 janvier, à la salle polyvalente de la Case, une conférence de presse au cours de laquelle, son président Dr Hamidou Baba KANE a évoqué les résultats du périple effectué par la délégation qu’il a présidée du 14 au 22 décembre dernier, dans les wilayas du Brakna, du Gorgol et du Guidimakha au sud du pays. Les participants ont lu la fatiha en hommage au Pr. Cheikh Saad Bouh Kamara, sociologue et éminent défenseur des droits de l’homme décédé lundi 30 décembre 2019 à l’âge de 75 ans.

Selon le président du bureau exécutif de la CVE, Dr Kane, la délégation a pu visiter les habitants de plus d’une cinquantaine de localités dans les trois régions citées pour d’abord s’enquérir de leur situation et ensuite les remercier pour le score obtenu lors de l’élection présidentielle du 22 juin dernier.

Partout, le constat est désolant : des dizaines d’écoles à cycle incomplet, d’autres qui font face à un manque flagrant d’enseignants et de matériels scolaires. Des dizaines de villages affrontés à un déficit cruel en eau potable et des semblants de postes de santé qui n’ont ni personnel compétent, ni médicaments, a-t-il martelé.

Des citoyens ont affirmé qu’ils parcourent des distances de 16 kilomètres pour trouver de l’eau, précisa M. Kane Hamidou Baba dans son exposé.

A cela s’ajoutent,selon HBK, les problèmes de l’alimentation et des pièces d’Etat-civil pour des milliers de citoyens seulement au niveau de la ville de Boghé,sans compter les autres communes et localités du pays. Une question qui date,dira-t-il, de 2010 et que les autorités n’arrivent pas solutionner.

Il a souligné que la délégation de la CVE qu’il présidait a eu à rencontrer des populations qui affrontent quotidiennement les aléas de la misère dans des coins difficilement accessibles.

S’agissant des perspectives de la CVE,Dr KHB, a cité l’organisation en mars prochain, d’un forum sur l‘unité nationale et la cohésion sociale ouvert à la classe politique et aux acteurs de la société civile. Et les pouvoirs publics seront impliqués s’ils le souhaitent, ajoute-t-il.

Il a parlé aussi d’une marche contre l’exclusion qui sera organisée en avril prochain et elle intéresse tous les mauritaniens qui se sentent exclus.

Une commission présidera dans un futur prochain, le lancement de la campagne d’implantation de la CVE sur toute l’étendue du territoire pour avoir une idée claire de sa situation réelle. Et selon leurs propos d’autres missions sillonneront l’ensemble des capitales régionales du pays dans les prochains mois pour expliquer aux citoyens le programme et les perspectives de la CVE.

A noter que Dr HBK et Chbih Maleainine ont souligné dans leurs interventions: la nécessité de la justice sociale, le développement économique et social, le partage équitable des richesses entre les citoyens, la mise en place des services de base au profit des populations, la réforme du système éducatif, la consolidation de l’unité nationale, la transparence dans la gestion des affaires publiques,la réforme agraire, les investissements au profit des agriculteurs, résoudre la question du chômage des jeunes,….

Au terme de la conférence de presse, Dr HBK, a répondu à un ensemble de questions des journalistes de la presse nationale et internationale. Les questions ont tourné autour des points suivants : l’importance d’un dialogue national, l’idée de la transformation de la CVE en un parti politique, les audiences accordées aux leaders de l’opposition par le pouvoir en place, les causes du blocage de l’accès à l’Etat-civil, le choix des villes de la vallée comme point de départ de la mission de la CVE, ….

Ont assisté à cette conférence de presse, Chbih Ould Cheikh Maleainine du FP, Bâ Mamadou Alassane du Plej, Diop Amadou Tidiane du FRUD et un groupe de militantes et militants de la Coalition Vivre Ensemble.

Synthèse Aboubecrine SIDI

tawary

Share and Enjoy !

0Shares
0
Publié le
Catégorisé comme Mauritanie