Ould Abd El Aziz, par le biais de ses avocats, menace de parler. Chiche !

Mohamed Ould Abdelaziz
Mohamed Ould Abdelaziz

Ould Abd El Aziz, par le biais de ses avocats, menace de parler. Chiche ! Désormais aux abois, il joue sa dernière carte, en cherchant à adopter une stratégie de défense offensive, pour faire perdre tout le monde, notamment ceux qui pensent pouvoir passer entre les mailles du filet ou ceux qui essaient de se présenter comme des parangons de vertu. Encourageons-le à mettre ses menaces à exécution et à rompe le silence.

Les Mauritaniens applaudissent des pieds et des mains ce grand déballage en perspective.

Il faudrait que l’ancien chef de l’Etat, véritable boîte noire du régime de Ould Taya et des années qui ont suivi, nous fasse un feuilleton de révélations fracassantes, genre WikiLeaks, et surtout avec des preuves. C’est là où il est le plus attendu. Et il doit en avoir, vu les postes qu’il a occupés et son penchant pour le renseignement et l’espionnage. Faisons confiance à Ould Abd El Aziz pour contourner la censure, en diffusant ses confidences à travers des médias locaux sérieux ou des canaux de presse à l’étranger, afin de bien en informer l’opinion nationale. Vivement !

Mohamed El Mounir