Catégories
International

Maduro rouvre la frontière du Venezuela avec la Colombie

Le président vénézuélien avait ordonné la fermeture totale des frontières terrestres avec ce pays voisin en février, avant l’entrée annoncée de l’aide humanitaire.

Le président du Venezuela Nicolas Maduro a ordonné vendredi 7 juin la réouverture de la frontière avec la Colombie dans l’Etat de Tachira (ouest), près de laquelle la communauté internationale avait massé son aide humanitaire refusée par Caracas.

« En vertu du plein exercice de notre souveraineté, j’ai ordonné l’ouverture aux passages frontaliers avec la Colombie dans l’Etat de Tachira, à compter de ce samedi », a indiqué le chef de l’Etat sur Twitter.

Le dirigeant n’a pas précisé si les ponts frontaliers seraient également autorisés pour les transports, qui y sont interdits depuis août 2015 après que deux soldats vénézuéliens ont été blessés par de présumés passeurs.

M. Maduro avait ordonné la fermeture totale des frontières terrestres avec le Brésil et la Colombie ainsi que des liaisons maritimes et aériennes avec les Antilles néerlandaises en février, quelques jours avant l’entrée annoncée de l’aide humanitaire en provenance des Etats-Unis et sous l’égide de l’opposant Juan Guaido, et qui était prévue pour le 23 février. L’armée, soutien de Nicolas Maduro, avait bloqué les ponts frontaliers et empêché l’entrée des cargaison, et des violences avaient fait sept morts.r

« Invasion étrangère »

M. Guaido, président de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition, s’est autoproclamé président de la République et a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont Washington. Il voulait faire entrer des vivres et des médicaments dans le pays plongé dans une grave crise économique et sociale. Nicolas Maduro, de son côté, qui dit le Venezuela victime de la « guerre économique »livrée par les Etats-Unis, estime que cette aide n’était qu’un écran de fumée pour préparer une « invasion étrangère ».

Le 10 mai, le gouvernement vénézuélien avait déjà décidé de rouvrir sa frontière terrestre avec le Brésil et la voie maritime avec Aruba, mais pas avec d’autres îles des Antilles néerlandaises comme Bonaire et Curaçao.

De nombreux Vénézuéliens traversent la frontière tous les jours illégalement par des voies de traverse pour s’approvisionner en Colombie, en raison de la grave pénurie de produits de première nécessité.

Par ailleurs, le département d’Etat américain a annoncé vendredi que Washington reconnaissait l’extension de la validité de passeports vénézuéliens expirés, répondant ainsi à une demande de nombreux Vénézuéliens se trouvant dans une impasse administrative depuis la rupture des relations diplomatiques entre Washington et Caracas.Article réservé à nos abonnés

Le Monde avec AFP

Catégories
A la une

Le candidat Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Ghazwani préside un meeting électoral à Rosso

Le candidat aux présidentielles de juin 2019, M. Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Ghazwani a indiqué qu’il va œuvrer à la réalisation des aspirations de la jeunesse mauritanienne à travers la création d’un cadre de vie digne et à mettre à sa disposition des structures de base appropriées à la promotion de ses talents et à l’exploitation, au service du pays, de son immense potentiel d’énergie.

Il a souligné que son programme électoral va concrétiser ces solutions à travers des politiques sectorielles efficientes ayant pour objectif d’élargir la production du pays notamment dans les secteurs hautement porteurs en matière d’emplois, de résorption du chômage et d’encouragement des initiatives personnelles.

M. Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed Ghazwani a indiqué qu’il fera tout son possible pour que la femme mauritanienne occupe la place qui lui sied dans une société qui allie modernité et tradition.

Il a également affirmé que la lutte contre la pauvreté et l’élimination des disparités seront au premier rang de ses priorités et que la lutte contre le chômage et le renforcement de la protection sociale constituent des axes principaux de son mandat une fois élu.

Le candidat s’est également engagé à augmenter les salaires des fonctionnaires de l’Etat et des contractuels, à généraliser l’assurance maladie et à mettre en place un mécanisme efficace par le biais duquel l’Etat prendra en charge les nécessiteux et les handicapés parmi ses fils.

Il a en outre souligné qu’il va orienter des investissements considérables au profit du secteur agricole en vue de parvenir, dans les cinq prochaines années à l’autosuffisance alimentaire (riz, blé, légumes, etc.), insistant sur le rôle principal que peut jouer la wilaya du Trarza dans ce domaine, compte tenu de l’immensité de ses terres fertiles.

A propos de l’enseignement, le candidat promet l’élaboration d’une stratégie ambitieuse et efficace pour renforcer le rendement de notre système éducatif pour l’harmoniser davantage avec les exigences du développement.

Il a ajouté que son programme électoral comporte aussi le renforcement du contrôle parlementaire sur le pouvoir exécutif avec pour objectif d’améliorer la gouvernance et consolider les réformes afin de rassurer les citoyens quant à la bonne utilisation des ressources publiques.

Le candidat a demandé aux populations du Trarza de voter en sa faveur aux échéances du 22 juin 2019, s’engageant à faire tout ce qui est en son pouvoir pour réaliser le développement du pays, et le hisser au sein du peloton des Nations avancées et partant, assurer le bien- être des citoyens mauritaniens.

Le coordinateur de la campagne au niveau de la wilaya du Trarza, M. Sid Ahmed Ould Ahmed et le maire de la commune de Rosso, M. Bamba Ould Dermane, avaient passé en revue dans leurs interventions au cours du meeting, les perspectives prometteuses que présente le programme du candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Cheikh El Ghazouani, demandant aux populations de la wilaya d’affluer en masse vers les bureaux de vote le 22 juin courant et de voter en sa faveur, notant que c’est ainsi que va se poursuivre la voie des réformes qui engagera le pays vers des horizons plus prometteurs d’émancipation, de développement et de prospérité.

Catégories
Mauritanie

Décryptage de la première journée de la campagne électorale: Ghazouani devance de loin ses concurrents

Décryptage de la première journée de la campagne électorale : le candidat Ould Ghazouani devance de loin ses concurrents avec une large marge lui garantissant la victoire au premier tour

Les différentes meetings populaires organisés par les six candidats à l’élection présidentielle mauritanienne ont montré une avance considérable du candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani sur ses concurrents à ces consultations, le créditant d’une victoire dés le premier tour, avec un score proche de 85% des suffrages au scrutin universel du 22 juin courant.

Tous les cinq autres candidats devront se partager les 15% des voix restantes, indiquent des analystes et des observateurs mauritaniens.

En effet, les gigantesques et populaires rassemblements organisés par le candidat Ould Ghazouani à Nouakchott et à Nouadhibou, le vendredi 7 juin à zéro heure, pour le candidat Ould El Ghazouani, ainsi qu’aujourd’hui dans la capitale du Trarza Rosso, ont mobilisé des dizaines de milliers de sympathisants et de militants du candidat.

Toutefois ces foules ne sont pas bousculées aux meetings de lancement de la campagne électorale organisés par les autres candidats, où le taux de  participation était très faible

,.Les analystes et les observateurs estiment également que cette suprématie électorale du candidat Ould Ghazouani ne fera que se renforcer dans les prochains jours pour atteindre un point culminant à la fin de la campagne. Le candidat est ainsi assuré de disposer d’une majorité confortable d’électeurs et d’être élu Président de la République avec un écart considérable avec ses challengers tant réunis que collectifs.

Commentant également cette première journée de campagne, des internautes  très actifs sur les réseaux sociaux, affirment que le candidat Ould   Ghazouani s’est incontestablement affiché bien meilleur que tous ses rivaux en raison des privilèges dont il bénéficie en tant que dirigeant fort capable d’unir les Mauritaniens et de préserver et de consolider les acquis du président sortant Mohamed Ould Abdel Aziz.

Il est à noter que le candidat Ould Ghazouani se présente à un niveau électoral supérieur à ses adversaires à cette présidentielle de juin 2019, , ce qui signifie qu’il remportera les élections présidentielles dès le premier tour. taqadoum.mr

Catégories
Mauritanie

Le candidat O. Boubacar : « ce qui s’est passé à Nouadhibou est inacceptable et nous allons nous opposer à la fraude »

Le candidat Sidi Mohamed O. Boubacar a qualifié la participation du président O. Abdel Aziz au lancement de la campagne du candidat Ghazouani à Nouadhibou « d’inacceptable » ajoutant qu’il s’opposera lui et ses soutiens contre les tentatives de fraude lors des élections.

Pour le candidat, qui s’exprimait lors d’un meeting à Néma, il ne fait plus aucun doute pour tous que le vrai candidat à ces élections est bien Mohamed O. Abdel Aziz.

Le candidat trouve illogique qu’un président interdit par la constitution de se présenter pour un troisième mandat abandonne ses responsabilités, celles de veiller sur les affaires des mauritaniens, et voyage pour présider l’ouverture d’une campagne électorale, « cela est inacceptable » a notamment dit O. Boubacar.

« En sa qualité de président de la république, a encore dit O. Boubacar, O. Abdel Aziz ne doit pas s’immiscer dans une campagne qui ne le concerne pas et doit laisser les mauritaniens choisir librement le président qu’ils veulent, ayant le choix entre la décennie du président en fin de mandat, sa méthode ou bien le changement ».

Le candidat a vertement critiqué la décennie de la présidence de Mohamed O. Abdel Aziz qui se caractérise par « une dette extérieure de 5 milliards de dollars, la propagation de la pauvreté, la hausse des prix, les souffrances des populations dans le domaine de la santé et l’effondrement du système éducatif, considérant que les mauritaniens sont à bout de patience et rejettent la fraude.

« Je m’opposerai à la fraude a encore dit O. Boubacar qui a affirmé aux populations de Néma que le changement est inéluctable au soir du 22 juin.

Il a promis que son élection consacrera un changement qui préservera la stabilité du pays, un changement perspicace et décisif.

Le candidat a enfin déclaré qu’il connaissait parfaitement bien les problèmes des populations de Néma dont entre autres la hausse des prix, le chômage, le transport.

Il a enfin promit la stabilisation des prix, la baisse des prix des hydrocarbures, des médicaments en plus du rétablissement du transport aérien vers la ville de Néma.

Sahara Medias

Catégories
A la une

Mohamed Ould Abdel Aziz, invite les citoyens à voter pour le candidat Mohamed Ould El Ghazouani

Son Excellence le président de la République, M. Mohamed Ould Abdel Aziz, invite les citoyens à voter pour le candidat Mohamed Ould El Ghazouani le jour du scrutin

Lors de son discours lors de la cérémonie d’ouverture de la campagne du candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould El Ghazouani, Mr Mohamed ould Abdelaziz s’est adressé à l’auditoire, affirmant qu’il avait achevé deux mandants présidentiels qui ont été témoins de nombreuses réalisations dans divers aspects économiques et sociaux liés à la vie du citoyen. Il a exhorté las mauritaniens à préserver ces acquis car il est plus difficile de les préserver que de les construire a-t-il dit.
Le président a appelé à voter pour le candidat ould El Ghazouani en raison de ses qualités d’honnêteté et de loyauté envers la nation qui répondent aux aspirations de la population.
Son Excellence a expliqué que l’élection du candidat Mohamed Ould El Ghazouani est une garantie pour l’avenir, la sécurité et le développement du pays.
Il a déclaré que la responsabilité incombait à chacun de l’élire et de ne pas s’en tenir à la propagande prônée par des personnes qui ont une mauvaise intention prouvée à l’égard du pays, soulignant que ceux qui évaluent le passé et ce qui avait été réalisé au cours de la dernière décennie peuvent percevoir l’étendue des divergences et aspirations entre les deux périodes.
Le Président de la République a souligné qu’il n’accepterait pas la discrimination au sein du peuple mauritanien telle qu’il l’a souligné lors de la marche citoyenne organisée le 9 janvier.
Il a souligné que le pays est stable, aucune situation sécuritaire liée au terrorisme n’a été enregistrée dans l’ensemble du pays depuis 2010 où des attentats terroristes ont eu lieu au cœur de la capitale, Nouakchott.
Son Excellence a souligné que, malgré la situation économique difficile résultant de la baisse des prix des matières premières, notre économie a maintenu son équilibre et que le budget n’a enregistré aucun déficit.
Il a ajouté que les secteurs vitaux tels que l’éducation et la santé avaient considérablement évolué, ajoutant que nos étudiants participaient à des compétitions internationales et excellaient, et que les réformes du secteur de la santé ont contribué à réduire l’évacuation à l’étranger après la mise en place d’hôpitaux spécialisés capables de fournir des services de santé de qualité.
Son Excellence le Président de la République a déclaré que toutes ces réalisations avaient été réalisées avec l’aide du peuple mauritanien, qui a voté pour lui en 2009, soulignant qu’aujourd’hui, il revient vers son peuple et n’est pas un candidat mais un partisan de son candidat, soulignant la nécessité pour tout le monde de rester à ses côtés dans un guichet unique afin de continuer et d’accroître les résultats.
Il a appelé tout le monde à se souvenir de son devoir national et à voter pour le candidat, il a demandé à Dieu à nous offrir le meilleur choix d’entre nous et non le plus mauvais.
Le Président a dit qu’il sera le premier électeur du candidat Mohamed ould Ghazouani.

Catégories
Mauritanie

Vidéo. Ould Abdel Aziz: Il n’y aura pas de second tour et Ghazouani est un homme de loyauté

Il n’y aura pas de second tour dans les élections présidentielles prévues le 22 juin courant, a affirmé le Président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, indiquant par également qu’un ballotage est inacceptable.

Le Président a tenu ses propos dans son intervention prononcée au meeting organisé à l’occasion du lancement du candidat Mohamed Ould Ghazouani de sa campagne électorale dans la capitale économique, vendredi 7 juin courant à 00h.

Ould Abdel Aziz a rappelé aussi les acquis qu’il a réalisés pour le peuple mauritanien au cours de deux mandats présidentiels, précisant qu’il ne pourrait les laisser à personne.

Si je n’étais convaincu du candidat Ould Ghazaouni, je n’assisterai pas à ce rassemblement populaire pour appeler à voter pour lui, a-t-il dit.

Ould Ghazouani est le candidat de l’avenir, de la sécurité, de la sûreté et de la loyauté, a-t-il conclu.

Traduit de l’Arabe par Cridem

https://alakhbar.info/?q=node/18152

Ould Abdel Aziz: Il n’y aura pas de second tour et Ghazouani est un homme de loyauté
Catégories
Mauritanie

Mauritanie/présidentielle : ouverture de la campagne électorale

Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani, candidat de la majorité au pouvoir en Mauritanie à la présidentielle du 22 juin, a lancé vendredi sa campagne à Nouadhibou (côte ouest), la capitale économique du pays, en présence du chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdelaziz, a-t-on appris de source officielle.

Ce dernier n’a cessé d’exprimer son soutien à M. Ghazouani, que les observateurs considèrent comme son dauphin désigné.

Un autre candidat, Kane Hamidou Baba, a choisi de démarrer sa campagne à Boghé, un port fluvial situé à plus de 300km au sud-est de Nouakchott, alors que les quatre autres candidats ont débuté dans la capitale cette campagne devant durer 14 jours, à savoir Sidi Mohamed Ould Boubacar, Mohamed Ould Mouloud, Biram Dah Abeid et Mohamed Lemine El Mourteji.

Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouani, candidat de la majorité au pouvoir en Mauritanie à la présidentielle du 22 juin, a lancé vendredi sa campagne à Nouadhibou (côte ouest), la capitale économique du pays, en présence du chef de l’Etat, Mohamed Ould Abdelaziz, a-t-on appris de source officielle.

Ce dernier n’a cessé d’exprimer son soutien à M. Ghazouani, que les observateurs considèrent comme son dauphin désigné.

Un autre candidat, Kane Hamidou Baba, a choisi de démarrer sa campagne à Boghé, un port fluvial situé à plus de 300km au sud-est de Nouakchott, alors que les quatre autres candidats ont débuté dans la capitale cette campagne devant durer 14 jours, à savoir Sidi Mohamed Ould Boubacar, Mohamed Ould Mouloud, Biram Dah Abeid et Mohamed Lemine El Mourteji.

Plus de 1,5 million de Mauritaniens inscrits sur les listes électorales seront appelés à désigner le successeur de M. Abdelaziz dont le second et dernier mandat arrive à expiration.

Plus de 1,5 million de Mauritaniens inscrits sur les listes électorales seront appelés à désigner le successeur de M. Abdelaziz dont le second et dernier mandat arrive à expiration.

Source: Agence de presse Xinhua

Catégories
A la une

Mauritanie : un candidat à la présidentielle menace de dissoudre l’Assemblée nationale

 APA – Le président du parti de l’Union des forces du progrès en Mauritanie (UFP, opposition), Mohamed Ould Mouloud, a menacé de dissoudre l’Assemblée nationale s’il est élu président de la République, au soir de l’élection présidentielle du 22 juin prochain.Mohamed Ould Mouloud qui s’exprimait vendredi à Nouakchott, au démarrage de la campagne électorale pour la présidentielle, a justifié son ambition par le fait que l’élection en septembre dernier de l’actuelle Assemblée, unique chambre du Parlement en Mauritanie, ne s’était pas déroulée dans la transparence.

Les députés de cette Assemblée sont en majorité affiliés aux partis de la mouvance présidentielle.

Une fois un nouveau Parlement installé, Mohamed Ould Mouloud  propose qu’il soit, entre autres prérogatives, commis à l’approbation préalable de toutes les nominations à de hauts postes de l’Etat sur proposition du Président de la République.

Catégories
A la une

Le candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef donne le coup d’envoi de sa campagne électorale

Le candidat pour l’élection présidentielle de 2019, dont le premier tour aura lieu le 22 juin 2019, M. Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef, a donné, vendredi matin, le coup d’envoi de sa campagne électorale, à partir de Tevragh-Zeina, wilaya de Nouakchott Ouest.

Dans son adresse, lors d’un meeting électoral, le candidat a critiqué les politiques économiques, politiques et sociales ayant caractérisé la période précédente, déplorant leur caractère ‘’ improvisé et handicapant pour le processus de développement du pays’’.

Il a ajouté : Il était attendu que le pays soit, en moyen terme, un pays à revenu intermédiaire. Malheureusement c’est le contraire qui a eu lieu. Il a continué à reculer durant ces dernières années pour finalement se positionner au dernier rang du concert des nations, à cause d’une décennie marquée par la dominance d’un pouvoir autoritaire, l’absence d’une vision stratégique et la discréditation des institutions, en plus d’un certain nombre de défis constituant un handicap au développement à cause du manque d’une politique d’emploi efficace et efficiente’’.

Au sujet du changement, le candidat a souligné qu’il est ‘’très impératif que cette situation soit changée pour l’intérêt du pays et qu’un tel changement ne pourra pas avoir lieu avec la poursuite d’une gouvernance fondée sur le clientélisme et la gabegie’’, notant que ce changement va permettre l’exploitation des opportunités de développement et la restauration de la justice et de l’équité ainsi la mise en œuvre des réformes structurelles et urgentes.

Parlant des motifs sa candidature, M. Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef, a précisé qu’il a décidé de se présenter pour deux raisons qu’il juge intéressantes et impératives pour le pays, plus que tout autre chose, le changement et la stabilité, afin de réunir tous les mauritaniens, indépendamment de leurs orientations politiques, dans le cadre d’un projet de société permettant de retrouver leur dignité et leur crédibilité.

Pour parvenir à cet objectif, note le candidat, nous devons mettre en œuvre un pacte social fondé sur les valeurs islamiques et les exigences de la justice sociale.

S’agissant de son programme électoral, le candidat Ould Boussalef a précisé qu’il prévoit, entre autres, la répartition équitable des richesses nationales, la promotion des forces vives, surtout les jeunes avec une meilleure insertion dans le circuit économique et la vie politique, la création des milliers d’opportunités d’emploi au profit des jeunes par l’exploitation des potentialités économiques existantes dans les secteurs productifs en donnant la priorité au secteur de l’enseignement par l’affectation d’importantes ressources financières du budget de l’Etat.

‘’ Ma candidature est motivée par le désir de rompre définitivement avec la gabegie dans toutes ses formes, de donner davantage d’éthique et de déontologie à la vie publique, de réviser la structure institutionnelle pour une meilleure séparation des pouvoirs, la primauté de la loi la protection du pays contre tout dérapage vers la dictature. J’entends également combattre l’esclavage en tant que priorité nationale par la mise en œuvre d’une politique de discrimination positive au profit des victimes de cette pratique et mobiliser des investissements pour améliorer leurs conditions de vie et la satisfactions des besoins essentiels des citoyens par un bon service public capable de fournir un système éducatif moderne, des services de santé de qualité et de rendre l’eau et l’électricité disponibles et accessibles à des prix modiques’’ , a-t-il conclu.

Venus nombreux sur le lieu, les supporteurs ont scandé des slogans et brandi des portraits géants du candidat Sidi Mohamed Ould Boubacar Ould Boussalef.

Catégories
Mauritanie

Le candidat Kane Hamidou Baba donne le coup d’envoi de sa campagne électorale

Le candidat à l’élection présidentielle de 2019, M. Kane Hamidou Baba, a donné, vendredi matin, le coup d’envoi de sa campagne électorale, à partir de la ville de Boghé, wilaya du Brakna.

Dans son adresse devant un rassemblement électoral, le candidat a détaillé les axes majeurs du programme électoral qu’il compte mettre en œuvre pour séduire les électeurs le jour du scrutin, 22 juin 2019.

Il a ajouté que la justice sociale sera renforcée et assurée à toutes les franges sociales une fois élu.

« Mon programme électoral accorde un intérêt capital à la santé, à l’éducation, à la jeunesse, au renforcement de l’unité nationale, à l’assistance aux franges sociales démunies et à la promotion de la culture de la paix sociale », a-t-il, conclu.

D’autres intervenants se sont succédés pour mettre en relief la pertinence et le mérite du programme du candidat et les solutions qu’il apporte aux difficultés de développement.

Ils ont également appelé au vote massif en faveur du candidat le jour du scrutin.