);

mission conjointe du (UNSDG-WCA) et des partenaires régionaux du Mali

Participation du Secrétariat Permanent du G5 Sahel à la mission conjointe de plaidoyer du Groupe des Nations unies pour le développement de l’Afrique de l’ouest et du Centre (UNSDG-WCA) et des partenaires régionaux du Mali, 09 au 12 juillet 2019.

Du 09 au 12 juillet 2019, une mission des Nations Unies accompagnée du G5 Sahel et de l’Autorité du Liptako Gourma (ALG) a séjourné au Mali dans l’objectif de mobiliser le soutien régional du Système des Nations Unies pour répondre aux enjeux et défis du Mali qui s’inscrivent dans une dynamique transnationale.  Ladite mission était composée des Directeurs régionaux du Groupe des Nations Unies pour le Développement Durable de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (UNSDG-RWCA), du Directeur de cabinet du Secrétaire permanent du G5 Sahel (représentant M. Mamana Sambo Sidikou, Secrétaire permanent du G5 Sahel) et du Secrétaire exécutif pi de l’ALG.

Au cours de son séjour la mission a été reçue en audience par SEM Ibrahim Boubakar Keita, Président de la République du Mali, SEM Boubou Cissé, Premier Ministre de la République du Mali. Elle a également eu des séances de travail avec les structures ci-après : (i) les Secrétaires généraux et des cadres des Ministères en charge des affaires étrangères et de la cohésion sociale ; (ii) la MINUSMA ; (iii) les acteurs humanitaires.

Enfin la mission a effectué une visite de terrain à Mopti. Cette visite a permis de toucher du doigt les réalités de la problématique sécuritaire du centre du Mali, à travers d’une part, les échanges avec les autorités locales, les antennes locales des agences du Système des Nations Unies, des ONG et des acteurs de la société civile et d’autre part, la visite au camp de déplacés de Socoura et de l’hôpital de Mopti doté d’un dispositif pour traiter le sujet délicat des violences faites aux femmes et aux filles.

Durant les séances et réunions tenues avec différents interlocuteurs, l’équipe s’est rendue compte de l’ampleur de la crise multidimensionnelle malienne et est partie avec une bonne lecture de la crise qui touche non seulement la partie malienne mais également la dimension transfrontalière (Mali, Burkina Faso, Niger).

La mission a été particulièrement saluée dans ce sens qu’il s’agit d’une première pour les agences du Système des Nations unies au Mali (et dans la région) et qu’elle participe de l’esprit de coordination tant souhaitée dans les interventions des différents acteurs au Sahel.

Rencontre MINUSMA RDT 10 juillet 2019 21

L’association du G5 Sahel et de l’ALG à cette mission a également été saluée. Le Directeur de cabinet a profité de l’occasion pour rappeler et insister sur la dimension « développement » du G5 Sahel (souvent occultée). Cette communication a reçu un écho favorable et les partenaires des Nations Unies ont souhaité en savoir davantage sur les actions de développement du G5 Sahel ainsi que sur les possibilités de collaboration.

L’équipe des Directeurs régionaux a promis de faire un grand plaidoyer pour le Mali afin de mobiliser les ressources nécessaires aux besoins croissants humanitaires et de travailler ensemble sur le volet Nexus Paix & sécurité, humanitaire et développement et consolidation de la paix (peacebuilding)  

Des visites similaires sont envisagées au Niger et au Burkina Faso pour faire relever la dimension sous régionale du G5 Sahel et Alliance Sahel et la mutualisation des efforts du travail des équipes pays (Mali, Niger et Burkina Faso).

Il convient de noter que, déjà, un projet financé par les Fonds fiduciaires de consolidation de la paix (PBF) est opérationnel à Dori au Burkina Faso pour le compte des populations vivant aux frontières des trois (03) pays du Liptako Gourma.

https://www.g5sahel.org/2-uncategorised/1484-participation-du-secretariat-permanent-du-g5-sahel-a-la-mission-conjointe-de-plaidoyer-du-groupe-des-nations-unies-pour-le-developpement-de-l-afrique-de-l-ouest-et-du-centre-unsdg-wca-et-des-partenaires-regionaux-du-mali-09-au-12-juillet-2019