Catégories
Mauritanie

Le candidat Biram Dah Abeid lance sa campagne électorale

Le candidat Biram Dah Abeid à la Présidentielle de 2019 dont le premier tour est prévu le 22 juin, a lancé sa campagne électorale vendredi à 0 heure à partir de la moughataa du Ksar (wilaya de Nouakchott Ouest).

Le candidat a vivement critiqué, dans un mot pour la circonstance, lors d’un meeting organisé pour l’occasion, les politiques économiques et sociales qui ont marqué la période écoulée estimant qu’elle a été caractérisée par la discrimination, la mauvaise gestion financière et administrative, ce qui a conduit à entraver le processus de développement du pays.

« Le peuple mauritanien en a assez des régimes tyranniques qui n’ont cessé de faire obstacle aux libertés, de terroriser les populations, de piller leurs richesses et de semer la discorde dans leurs rangs. Il est temps de mettre fin à ces régimes et de les remplacer par un régime qui apporte le progrès, le bonheur et la prospérité et qui œuvre à consolider la cohésion sociale et à ancrer l’unité nationale entre les différentes franges du peuple sans discrimination ni exclusion, ce qui va se réaliser avec votre choix, vous citoyens de votre candidat Biram Dah Abeid le 22 juin dès le premier tour. »

Il a ajouté qu’il avait souffert de l’injustice dans son parcours militant ‘’pour libérer les masses paisibles, soumises de l’oppression, de l’injustice et de l’esclavagisme’’.

Le candidat a rappelé que pour réaliser cet objectif, il a été incarcéré pendant de longues périodes et passé de longs moments dans les tribunaux, bien qu’aucune preuve n’ait été trouvée contre lui, en dépit de l’allégeance des magistrats au pouvoir en place.

M. Biram Dah Abeid a souligné que sa candidature à la magistrature suprême du pays est motivée par son désir de servir sa patrie et de la placer dans le concert des nations avancées, relevant qu’il dispose de la compétence et de la sagesse pour y parvenir.

Il a ensuite passé en revue le staff de sa campagne, notant qu’il a choisi des géants capables d’opérer le changement dans le pays et le libérer de l’esclavage, de l’exclusion et de l’injustice.

Le candidat a enfin exhorté ses sympathisants à voter massivement le jour du scrutin.

Catégories
Mauritanie

Le candidat Mohamed Lemine El Mourteji El Wavi ouvre sa campagne électorale

Le candidat aux élections présidentielles 2019, M. Mohamed Lemine El Mourteji El Wavi, a ouvert, vendredi à zéro heure, à partir de la moughataa de Toujounine, wilaya de Nouakchott Nord, sa campagne électorale préparatoire du scrutin du 22 juin courant.

A cette occasion, il a prononcé un discours dans lequel il a abordé les principaux axes de son programme électoral.

Dans ce cadre, le candidat a souligné que son programme comporte 99 points englobant, entre autres, l’enseignement, la santé, l’économie, l’agriculture, la justice et la mise sur pied d’une armée républicaine.

Le candidat s’est engagé devant ses soutiens et sympathisants d’œuvrer à l’exploitation exemplaire des ressources du pays et à la redistribution équitable de la richesse.

La cérémonie d’ouverture de la campagne a été marquée par les interventions des staffs de la campagne du candidat et par des prestations poétiques louant et mettant en exergue les qualités du candidat.

Le meeting s’est déroulé en présence des staffs de la campagne du candidat au niveau national et de nombreux soutiens et sympathisants.

Catégories
Mauritanie

Le candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazwani démarre sa campagne

Le candidat Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazwani a démarré sa campagne, à partir de la ville de Nouadhibou, en vue des élections présidentielles du 22 juin courant vendredi à zéro heure.

Au cours du meeting, qui s’est déroulé en présence du Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz, et de plusieurs instances politiques soutenant le candidat, celui-ci a remercié les populations de Nouadhibou pour leur présence massive à ce meeting qui témoigne de leur choix du programme électoral qu’il entend appliquer une fois élu.

Il a remercié le Président de la République pour avoir tenu à être présent à ce meeting, louant son esprit patriotique et son respect de la Constitution, ce qui a permis d’en arriver à cette élection unique en son genre à tous les niveaux. C’est ainsi que pour la première fois , nous nous trouvons dans une situation de transfert pacifique du pouvoir d’un Président élu à un autre Président élu.

Le candidat a apprécié positivement les réalisations accomplies par le pays au cours de la dernière décennie dans tous les domaines économique, social et politique, qui apparaissent au grand jour et dont l’approche sécuritaire qui a été unanimement saluée par les tous les partenaires au développement

M. Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazwani a passé en revue les principaux volets de son programme électoral axé sur la stabilité du pays, le renforcement de la sécurité, la consolidation de l’unité nationale, l’instauration d’institutions fortes en plus de la lutte contre la pauvreté, le chômage et les différentes sortes de disparités. Il a précisé, dans ce cadre, qu’il travaillera à la promotion de soins médicaux de qualité, à assurer un enseignement de qualité et à favoriser l’accès aux services essentiels de tous les mauritaniens où qu’ils se trouvent dans le pays, avant de souligner qu’il va combattre l’extrémisme. Le candidat a aussi affirmé, qu’une fois élu, il œuvrera à la construction d’un État moderne respectueux des valeurs de l’Islam, des droits de l’homme, des libertés et fier de sa diversité.

Le candidat aux présidentielles a encore noté que son action visera également à relever tous les défis auxquels fait face le pays, à assurer l’égalité de chances et à améliorer les conditions de vie des populations.

M. Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazwani a également assuré qu’il œuvrera à la réalisation d’un développement social global qui profitera à toutes les composantes afin que chaque mauritanien puisse jouir du bien-être et de la prospérité. Il a indiqué qu’il va travailler pour instaurer la bonne gouvernance, pour assurer une gestion rationnelle des ressources, des investissements tout comme il va préserver les équilibres macro-économiques pour assurer un développement soutenu. Le candidat a encore précisé que son action visera à ancrer la culture de la démocratie qui assure la diversité et la séparation des pouvoirs et renforce l’État de droit en vue de l’instauration d’une vie politique saine et de la promotion de la stabilité du pays.

Il s’est dit décidé à œuvrer, sans délais en cas de victoire, à mettre en œuvre les réformes nécessaires pour jeter les bases de l’école dont nous rêvons tous pour nos générations futures, une école où chaque enfant mauritanien trouve l’occasion de développer ses capacités et de promouvoir ses talents dans un climat serein où prévalent les nobles valeurs inspirées de notre sainte religion et de notre culture arabo africaine, une école qui allie exigences de l’authenticité et celles de la modernité ; une école qui constitue un creuset pour l’égalité et la cohésion sociale, qui offre à tous la possibilité d’acquérir les connaissances, le savoir-faire et les compétences qui leur permettront de réussir dans leur vie personnelle et professionnelle, en fonction de leurs capacités et de leur choix personnel.

M. Ould Cheikh Mohamed Ahmed a souligné également qu’il s’attellera à ce que chaque citoyen, sur l’ensemble du territoire national, bénéficie de soins de santé de qualité et à moindre coût en stimulant les staffs médicaux et en les impliquant dans la conception des politiques relevant qu’il veillera à instruire un contrôle sur les médicaments et les produits alimentaires ainsi que les consommables médicaux.

Il a rappelé l’important rôle que peut jouer la ville de Nouadhibou, capitale économique du pays, en favorisant un développement global à travers la gestion rationnelle de ses différentes richesses économiques, particulièrement ses ressources halieutiques que le candidat compte valoriser par l’augmentation ses capacités de stockage et de transformation de ses industries.

Il a noté que le secteur des services offre des perspectives prometteuses que les investissements étrangers directs et le partenariat public – privé peuvent exploiter pour le conduire à devenir un levier de l’économie une fois assuré un climat compétitif attractif.

Il a attiré l’attention sur le fait que notre position géographique privilégiée reliant l’Afrique et l’Europe nous donne beaucoup d’opportunités dont celle d’être une destination des produits venant de et vers sous- région sans compter notre position sur un axe stratégique au plan du transport aérien, ce qui représente un atout, promettant de travailler à améliorer les infrastructures pour ce faire dans la perspective d’en tirer le meilleur profit.

Le candidat a souligné le rôle pivot que peut jouer la zone franche à cet égard en devenant un centre mondial d’échanges commerciaux et pour attirer les investissements, précisant qu’il agira pour que cette zone joue son rôle non seulement au niveau de Nouadhibou mais au niveau du pays entier.

Il a fait une mention particulière pour le rôle que doit jouer le secteur privé dans le développement à travers l’appui à la liberté de commerce et d’initiative et l’encouragement de l’esprit d’innovation et de créativité chez nos entrepreneurs, précisant qu’il va prendre les mesures nécessaires, une fois élu pour rassurer les investisseurs sur les politiques financières et monétaires suivies et améliorer la crédibilité et la transparence de notre système financier.

Le candidat a relevé qu’il va orienter les investissements publics vers l’agriculture pour tirer le meilleur parti des avantages dont jouit le pays dans ce domaine, ce qui est de nature à assurer l’autosuffisance alimentaire en matière de riz au cours des cinq prochaines années et à pourvoir à la majorité de nos besoins en légumes et en aliments de bétail.

Il a demandé aux populations de Nouadhibou à voter en sa faveur le 22 juin courant affirmant, qu’une fois élu, il n’épargnera aucun effort pour réaliser les aspirations des populations mauritaniennes partout où elles se trouvent.

Notons que le candidat est arrivé à Nouadhibou jeudi où il a été accueilli par des élus du parti de l’UPR et des partis de la majorité présidentielle et d’autres le soutenant au niveau de la wilaya.

Les populations de la ville de Nouadhibou ont réservé un accueil populaire au candidat levant des banderoles et brandissant des portraits géants du candidat et exprimant leur grande approbation du, programme du candidat.

Catégories
Mauritanie

Le candidat Mohamed Ould Maouloud lance sa campagne électorale

La campagne électorale du candidat aux élections présidentielles 2019, M. Mohamed Ould Maouloud, a démarré, vendredi à zéro heure, à partir de la place sise en face de la Maison des cinéastes mauritaniens à Nouakchott.

Dans ce cadre, le candidat a indiqué dans un discours qu’il a prononcé à l’occasion de l’ouverture de la campagne électorale devant une grande mobilisation de ses soutiens que le changement est inéluctablement proche et ses signes avant-coureurs pointent à l’horizon. La marche de la libération de la Mauritanie commence maintenant et elle est de la responsabilité de tous, jeunes et personnes âgées, a-t-il dit ».

M. Mohamed Ould Maouloud a ajouté que la Mauritanie a connu au cours de la dernière décennie un pillage systématique qui s’est traduit par la faillite programmée des sociétés de souveraineté conduisant au chômage des jeunes, au népotisme et à l’attribution des fonctions sur la base de l’allégeance. Une situation qui a entrainé la Mauritanie dans une marche à contresens qu’il œuvrera à corriger, a-t-il promis.

Il a souligné que son programme électoral va œuvrer au rapprochement des services de base des citoyens, en particulier de la couche des pauvres à travers la réduction des prix des denrées de première nécessité, à l’allocation d’un montant de 100 milliards ouguiyas destinés à l’emploi des jeunes, à relever le budget de l’enseignement et de la santé en vue de les adapter aux exigences de l’étape ainsi que la révision du programme éducatif et l’organisation de journées de réflexion autour de l’enseignement pour réhabiliter l’enseignement public.

Le Candidat s’est engagé à œuvrer pour une assurance santé globale pour tous.

D’un autre côté, il a indiqué que son programme électoral va se concentrer sur la réalisation du développement d’un élevage capable de subvenir aux besoins du citoyen.

M. Mohamed Ould Maouloud a fait part de son intention, une fois élu, d’organiser des élections législatives en vue d’élaborer des lois capables d’édifier l’Etat de droit.

Le candidat s’est également engagé à construire 30 mille logements par an afin d’alléger les souffrances des pauvres et de travailler à la création d’un Etat fort et sécurisé disposant d’une armée forte.

Catégories
A la une

Mauritanie: six candidats en campagne pour succéder au président Aziz

La campagne officielle pour l’élection présidentielle du 22 juin en Mauritanie s’est ouverte vendredi, à deux semaines d’un scrutin censé consolider la démocratie dans ce vaste pays d’Afrique de l’Ouest, mais dont les préparatifs inquiètent l’opposition.

Depuis minuit (00H00 GMT), les six candidats déclarés à la succession du président Mohamed Ould Abdel Aziz, dont le second mandat s’achève en août et qui ne peut se représenter, ont le droit de tenir des meetings.

Ils devraient sillonner le pays jusqu’à la fin de la campagne le 20 juin, à deux jours du premier tour, mais aucun débat télévisé entre les candidats n’est prévu.

En cas de second tour, celui-ci se tiendra le 6 juillet.

Pendant la précampagne, l’opposition s’est inquiétée d’un prémice de « hold-up électoral », dénonçant notamment la composition de la Commission électorale nationale indépendante (Céni), dont elle juge les membres trop proches du pouvoir.

Ce scrutin devrait néanmoins marquer la première passation de pouvoirs entre un président sortant et son successeur élu dans ce pays désertique de 4,5 millions d’habitants, qui a connu de nombreux coups d’Etat de 1978 à 2008.

– « Dialogue stratégique » –

« Je vous appelle à prouver, de nouveau, votre attachement à la patrie et à la démocratie, votre maturité politique et à aborder ces élections dans un esprit de compétition responsable et dans un climat de tolérance, de fraternité », a déclaré dimanche 2 juin le président sortant, ancien général arrivé au pouvoir par un coup d’Etat en 2008, élu en 2009 puis réélu en 2014.

Son parti a désigné comme candidat un autre ex-général, Mohamed Ould Cheikh Mohamed Ahmed, dit Ould Ghazouani. Ce compagnon de toujours du président Aziz, avec lequel il a participé à deux putschs, en 2005 et 2008, date à laquelle il est devenu chef d’état-major, fut ministre de la Défense de novembre 2018 à mars 2019.

« Je vous convie à une campagne centrée sur les programmes », a déclaré M. Ould Ghazouani en début de semaine. Il a promis, s’il est élu, de « promouvoir un dialogue permanent avec les forces politiques sur les questions stratégiques », ce qui lui a valu le ralliement de plusieurs figures de l’opposition.

M. Ould Ghazouani a également mis en tête de ses priorités « la sécurité et la stabilité » du pays, alors que la Mauritanie avait été durement frappée par les attentats jihadistes et les enlèvements d’étrangers dans les années 2000. Depuis lors, le pays a engagé une politique volontariste: remise sur pied de l’armée, surveillance accrue du territoire et aide au développement des zones les plus reculées, en particulier aux abords des frontières avec le Mali.

Face à lui se présente notamment l’ancien chef de gouvernement de transition (2005-2007), Sidi Mohamed Ould Boubacar. Soutenu par une coalition comprenant le parti islamiste Tewassoul, principale force d’opposition, et par l’homme d’affaires franco-mauritanien en exil Mohamed Ould Bouamatou, il est onsidéré comme l’adversaire le plus sérieux de M. Ould Ghazouani.

– Séquelles de l’esclavage

Le militant anti-esclavagiste Biram Ould Dah Ould Abeid, arrivé en deuxième position avec seulement quelque 9% des voix lors de la présidentielle de 2014, boycottée par les principaux partis d’opposition, est de nouveau candidat. Il a promis d’appliquer une série de 12 recommandations d’Amnesty International en faveur des droits humains, et notamment de combattre les séquelles de l’esclavage et les violences faites aux femmes.

La population mauritanienne se compose de communautés arabo-berbère, haratine (descendants d’esclaves de maîtres arabo-berbères, dont ils partagent la culture) et afro-mauritanienne, généralement de langue maternelle d’ethnies subsahariennes (Peuls, Soninkés et Wolofs).

Jusqu’à 43.000 personnes étaient encore réduites en esclavage en 2016, soit environ 1% de la population totale, selon des estimations d’organisations spécialisées citées par Amnesty.

La liste des candidats comprend également Mohamed Ould Moloud, chef du parti de l’Union des forces du progrès (UFP, gauche), Baba Hamidou Kane, journaliste et candidat malheureux à la présidentielle de 2009 (moins de 2%), ainsi que le néophyte Mohamed Lemine El-Mourteji El-Wavi, expert financier et haut fonctionnaire au Trésor mauritanien.

Catégories
A la une

Lancement de la campagne électorale pour la présidentielle du 22 juin 2019

La campagne électorale pour la présidentielle de juin 2019 a été lancée vendredi à 0 heure sur l’ensemble du territoire national.

Six candidats sont en lice pour le premier tour de cette élection qui doit se dérouler le 22 juin courant. Il s’agit de :

– Mohamed Cheikh Mohamed Ahmed El Ghazouany ;

– Sidi Mohamed Boubacar Boussalef;

– Biram Dah Dah Abeid;

– Mohamed Sidi Maouloud;

– Mohamed Lemine El Mourtaji Al Wafi;

– Kane Hamidou Baba;

Les sièges centraux des campagnes des candidats ont connu au niveau de la capitale et des chefs- lieux des différentes wilayas du pays des regroupements électoraux et des veillées consacrées à la présentation des programmes par les candidats afin d’attirer le maximum d’électeurs.

La commission Electorale Nationale Indépendante (CENI)avait auparavant annoncé que le nombre d’inscrits sur la nouvelle liste électorale a atteint : 1544132 électeurs.