COMMUNIQUÉ DE PRESSE

À N’Djamena, le 31 mai 2019

POINT DE SITUATION DU 24 AU 30 MAI 2019

Situation du théâtre

Barkhane poursuit son effort dans la région du Liptako-Gourma, par le biais d’opérations, d’actions au profit de la population, et en appuyant les forces partenaires. Barkhane travaille également en étroite relation avec les forces armées burkinabè, nigériennes et maliennes pour coordonner leurs efforts dans la lutte contre les groupes armés terroristes.

Conférence sur le Sahel : le sous-chef opérations de l’état-major des armées reçoit ses homologues

Le vendredi 24 mai, le général de corps d’armée de Saint-Quentin, sous-chef opérations de l’État-major des Armées, a

présidé dans les locaux du ministère des Armées, à Balard, la 2e conférence sur le Sahel (« Senior Level Conference»). Il a reçu à cette occasion ses homologues allemand, américain, belge, britannique, canadien, danois, espagnol, estonien, finlandais, néerlandais, portugais, roumain, suédois, ainsi que de l’EUTM/Mali, et de la MINUSMA.

Le thème majeur de cette conférence était le partenariat militaire opérationnel (PMO), qui est un outil de prévention de crise et d’action destiné à soutenir et accompagner les forces partenaires et la Force Conjointe du G5 Sahel dans la lutte contre les Groupes Armés Terroristes et les aider à acquérir à terme la capacité à assurer leur sécurité de manière autonome. Si Barkhane joue un rôle de premier plan dans ce domaine en bande sahélo-saharienne, chacun des acteurs participe à cet effort, qui va du soutien logistique à l’engagement en opération en passant par la participation aux actions de formation.

Les participants ont pu interagir et échanger pour coordonner, harmoniser, et homogénéiser leurs actions dans ce domaine. Il s’agit notamment, pour les acteurs du Sahel, de relever le défi du « haut du spectre » de ce partenariat, qui consiste à concrétiser les préparations à l’engagement opérationnel, par un accompagnement au combat des forces partenaires, à travers des opérations multipartites ou des opérations conjointes transfrontalières dans des dispositifs intégrés.

Les intervenants ont réaffirmé leur vision commune d’une triple nécessité : celle d’une approche combinée sécurité-développement, celle d’une coordination des efforts aux niveaux politique et militaire, et enfin celle du soutien des États dans la reconstruction du contrat social avec leurs populations.

Les acteurs du PMO au Sahel se réuniront de nouveau en octobre pour continuer à synchroniser et coordonner leurs actions.

Contact presse :

mailto: barkhane.com@gmail.com