Poursuivre la lutte contre les jihadistes au Sahel, l’engagement d’Emmanuel Macron en Mauritanie

Combattre le terrorisme islamique au Sahel, en soutenant les pays de la région. C’est l’objet de la visite en Mauritanie d’Emmanuel Macron et de son homologue espagnol Pedro Sanchez. Ils ont rencontré les leaders du G5 Sahel, Burkina Faso, Tchad, Mali, Mauritanie et Niger.

Tous ont exprimé leur volonté d’amplifier les progrès enregistrés contre les jihadistes ces derniers mois.

_ « La lutte contre le terrorisme ne s’arrête pas même en période de covid, mais dire aussi la solidarité qui est la nôtre à l’égard de la Mauritanie et de tout le Sahel en cette période si difficile »._

Emmanuel Macron, président français

_ « Nous allons continuer à accompagner nos alliés, nos voisins, nos amis, dans cette tâche qui est sans nul doute la plus importante pour garantir la sécurité économique, la sécurité face au terrorisme mais aussi l’aide humanitaire. »_

Pedro Sanchez, Premier ministre espagnol

La réunion a été suivie par le président du Conseil européen et les dirigeants allemand et italien. La France qui a plus de 5000 soldats déployés au Sahel espère associer le plus grand nombre de partenaires, surtout Européens. L’Espagne souhaite engager 300 hommes et son aide s’élève à plus de 100 millions d’euros,

Mais les succès réalisés face à des jihadistes qui étendent leur emprise, au Burkina par exemple, peuvent être à tout moment anéantis par d’autres facteurs, comme l’instabilité politique. Le covid-19 lui aussi impacte des économies fragiles, la Mauritanie a réclamé encore l’annulation immédiate de la dette des Etats du G5.

euronews.com